• Angélus: «Prions en silence pour nos frères musulmans qui ont été tués» - Zenit

    Angélus, 17 mars 2019 @ Vatican Media

    Angélus, 17 Mars 2019 @ Vatican Media

    Angélus: «Prions en silence pour nos frères musulmans qui ont été tués»

    La prière et des gestes de paix pour dire non à la haine et à la violence

    «Prions ensemble en silence pour nos frères musulmans qui ont été tués»: le pape François a prié avec la foule présente à l’angélus de ce dimanche 17 mars 2019, place Saint-Pierre, pour les victimes du massacre perpétré dans ces deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle Zélande, vendredi 15 mars, par un extrémiste australien se disant « raciste » et « fasciste », Brenton Tarrant, âgé de 28 ans.

    Un bilan encore provisoire fait état de 50 morts, de 3 à 77 ans, venant du Pakistan, de Turquie, d’Arabie saoudite, du Bangladesh, d’Indonésie et de Malaisie. Deux Jordaniens figurent aussi parmi une quarantaine de blessés.

    « Chers frères et sœurs, a dit le pape en italien après l’angélus, ces jours-ci, à la douleur du fait des guerres et des conflits qui continuent d’affliger l’humanité, s’est ajoutée celle pour les victimes de l’horrible attentat contre deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle Zélande. »

    Il a assuré de sa prière et lancé cet appel : « Je prie pour les morts et les blessés et leurs familles. Je suis proche de nos frères musulmans et de toute cette communauté. Je renouvelle mon invitation à nous unir par la prière et par des gestes de paix pour s’opposer à la haine et à la violence. »

    Le pape François a ajouté le geste à la parole en priant immédiatement en silence avec la foule de quelques dizaines de milliers de personnes présentes Place Saint-Pierre.

    Il a ensuite redit son invitation à la prière et à des gestes de paix dans ce tweet posté sur son compte @Pontifex_fr: « Je prie pour les victimes de l’attentat horrible contre les deux mosquées à , en Nouvelle Zélande. Je renouvelle l’invitation à nous unir par la prière et des gestes de paix contre la haine et la violence. »

    Dès vendredi, 15 mars, le pape avait fait parvenir un message de condoléances où il condamne ces actes de violence « insensée ».

    Le pape François s’avouait « profondément attristé d’apprendre les blessures et les pertes des vies humaines causées par les actes de violence insensés dans deux mosquées à Christchurch », en Nouvelle-Zélande. « Il assure tous les Néo-Zélandais, et en particulier la communauté musulmane, de sa profonde solidarité » dans un télégramme de condoléances, signé par le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin.

    Le pape François disait le message, « prie pour la guérison des blessés, la consolation de ceux qui pleurent la perte de leurs proches et de toutes les personnes touchées par cette tragédie ».

    Le pape confiait « ceux qui sont morts à la miséricorde de Dieu Tout-Puissant » et il disait « invoquer les bénédictions divines de réconfort et de force sur la nation ».

    « Exercices spirituels: les remerciements du Pape François - VAHomélie 3ème DIMANCHE DU CARÊME - 24 mars 2019 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :