• B é n é v o l e

    Pour ce dont je me souviens, je suis bénévole depuis mon entrée dans la vie active en 1958. Je suis partie enseigner bénévolement au Tchad. J'allais pour donner de mon temps , de ma personne … et je suis revenue en disant avec joie : « J'ai beaucoup reçu !!! » 

    J'ai continué à être bénévole car certaines idées sont importantes pour moi. Mais j'ai aussi appris à me donner une ligne de conduite : « être bénévole dans tel groupe ou telle activité

    si je ne prends pas la place d'une personne salariée

    ou être bénévole dans telle activité pour mettre en évidence un besoin pour la population ».

    Ainsi, lorsque j'ai su la volonté de former un groupe de bénévoles pour créer une bibliothèque municipale, je me suis présentée comme volontaire et lorsqu' une quinzaine d'années plus tard, j'ai arrêté ce bénévolat, je partais heureuse d'avoir participé à la création d'au moins l'équivalent de 2 emplois à plein temps dans cette bibliothèque. 

    A la fête des bénévoles du Centre Social,

    « Racontez, sur un post-it, un moment de votre bénévolat qui vous a marqué.e » 

    J'ai été sollicitée par J.L. le directeur d'alors de ce centre social, pour faire partie du conseil d'administration et même du bureau. Après un refus spontané, j'ai réfléchi et j'ai fini par accepter... Mais j'avais tout à apprendre sur le but, la fonction de ce centre et sur mon rôle de trésorière !!!

    Lors d'une rencontre, une personne me dit : « Ma maman s'ennuie le dimanche après-midi. Elle vient avec nous mais lorsque nous faisons notre marche, elle attends dans la voiture. Elle rêve de jouer à la belote, » Avec l'accord du bureau du Centre Social, je propose l'ouverture du centre pour l'activité « jeux de société », le dimanche après-midi. Très vite, j'ai dit qu'il fallait que j'apprenne à gérer le caractère de tous ces vieux-là, de toutes ces vieilles-là ! Mais je découvrais aussi la chance que j'avais de connaître plusieurs jeux et aussi ma faculté de rire et de faire rire. Ma joie lorsque j'ai entendu, la 1ère fois : « On ne vient pas ici pour gagner mais pour rire »  !!! 

    Et puis, je voudrais parler de Marie. Elle s’ennuyait chez elle, regardait par sa fenêtre pour voir un peu de vie... J'avais proposé l'apprentissage du rummicub. Bien sûr elle était-là. Au bout d'un moment, j'entends une autre dame : « Mais elle ne comprend rien. Elle ne saura jamais y jouer »....Je ne sais que dire ! Un an plus tard, cette dame revient et elle est stupéfaite ! « Mais, non seulement elle sait jouer mais en plus elle sait expliquer à sa voisine ce qu'elle peut jouer !!! 

    Une autre fois, avec ces 2 mêmes personnes, il y a 2 personnes en trop pour l'apprentissage du tarot.Je prends donc Marie avec moi. A la fin de la séance, cette dame, toujours aussi discrète, dit : «-- Je n'aurai jamais fait ce que vous venez de faire. -- Quoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ? -- Vous avez passé ces 4h à jouer aux dominos avec elle et cette dame riait, riait... ! »

    Oui, elle était heureuse et elle riait de bon cœur mais nous pouvions aussi échanger quelques mots ... 

    Enfin, toujours avec Marie, nous jouions, le dimanche après-midi et une autre personne lui faisait constamment des réflexions. «  Tu devais jouer... » J'étais mal à l'aise et je ne savais pas comment réagir. Je cherchais comment aider Marie mais je ne trouvais pas. Mais un dimanche, à la 1ère réflexion, j'ai vu Marie prendre son souffle et dire d'une voix claire : « arrête de m'embêter ». Et les remarques cessèrent ! Joie !!! Je cherchais comment l'aider mais en fait, Marie avait pris confiance en elle et elle avait trouvé la force et le moyen de réagir.

    Oui, ce fait est important pour moi. Il m'a fait comprendre que trop souvent, notre réaction est d'aller aider, faire à sa place au lieu de donner à l'autre confiance en elle-même et lui laisser la possibilité d'agir.

    Alice

    -------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    votre commentaire
  •  Je m'abandonne en Ton Amour.

    Abandon dans l'Amour - Alice

    Merci, Seigneur, de me savoir aimée ! Telle que je suis !!!

    Merci, Seigneur, de Ta Miséricorde, de Ta Bienveillance, et je me tourne vers TOI, en toute confiance

    Que Ton Amour inonde la terre, inonde nos cœurs !

    Que Ton Amour nous mette sur le chemin de la bienveillance envers les autres et envers nous-mêmes ! Que nous nous acceptions comme nous sommes, ''bon grain et ivraie '' et qu'ensemble nous bâtissions un monde meilleur !

    Que nous sachions toujours Te contempler dans ce monde terrestre et en toute personne ! Que nous sachions voir tous les petits miracles d'amour qu'ensemble nous provoquions et que nous sachions nous en émerveiller ! Que nous sachions y trouver la source de l'Espérance !

    Que nous répondions à Ton Amour, par l'amour des autres,

    dans la Joie, l’Émerveillement, la Confiance, la Bienveillance, la Patience, la Bonté, la Douceur, la Volonté et l' Énergie,... l’Espérance et la Paix !


    Alice

    ---------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    1 commentaire
  • Audience générale: le Pape François explique le sens du Triduum pascal

    Audience générale: le Pape François explique le sens du Triduum pascal -VA

    Lors de l’audience générale de ce matin, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François s’est arrêté sur le sens du Triduum pascal, qui commence demain, avec la célébration du Jeudi Saint.
     

    Cyprien Viet - Cité du Vatican

    «Ces journées constituent la mémoire d’un unique grand mystère: la mort et la résurrection du Seigneur Jésus.» Le Triduum pascal marque les étapes fondamentales de notre foi et de notre vocation dans le monde, avec trois jours saints qui constituent une «matrice» de la vie chrétienne, en mettant en relief les grands évènements du salut, et qui projettent ainsi le peuple chrétien «dans l’horizon de son destin futur, en le renforcent dans son engagement de témoignage dans l’histoire».

    En sortant de son texte, François a évoqué l’attitude des chrétiens orientaux, qui, à partir du matin de Pâques, ne se saluent plus en se disant simplement «bonjour» ou «bonsoir»mais par cette proclamation : «Christ est ressuscité !». C’est à cette annonce que le Triduum pascal nous prépare. «Le chrétien, s’il se laisse vraiment laver par le Christ, s’il se laisse vraiment dépouiller par lui du vieil homme pour cheminer dans une vie nouvelle, même en restant pécheur (…) ne peut plus vivre avec la mort dans l’âme», a insisté le Pape. Il ne peut pas être corrompu, et s’il y a des soi-disant «chrétiens mafieux», ceux-ci n’ont en fait rien de chrétien, et il faut prier pour eux, pour que le Seigneur touche enfin leur âme.

    En tant que chrétiens baptisés nous sommes ressuscités avec Jésus, et nous pouvons donc «partager l’humiliation de ceux qui encore aujourd’hui, comme Jésus, sont dans la souffrance, dans la nudité, dans le besoin, dans la solitude, dans la mort, pour devenir, grâce à Lui et avec Lui, instruments de rachat et d’espérance, signes de vie et de résurrection».

    En prenant un exemple tiré de sa propre enfance, le Pape François a enfin invité à «laver les yeux des enfants» avec de l’eau, au matin de Pâques, et à vivre ce geste comme une préparation pour «voir Jésus ressuscité».

    source http://www.vaticannews.va

    ---------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

     


    votre commentaire
  • Théologie

    Que recouvre ce mot ? Étude sur Dieu … !!!

    Que recouvre ce mot ? Étude sur Dieu … !!! - Alice

    Durant mon existence, on m'a proposé de suivre des cours de théologie, mais tout en moi criait : NON !!! Peur d'entrer dans un monde abstrait... Or en septembre 2017, le pape François dit : « La théologie n'est pas une ''science de laboratoire''. Au contraire, elle doit plutôt être incarnée et ''en dialogue avec la réalité » … Il s'agit d'un cheminement. »

    Donc, sans le savoir, au gré de toutes mes rencontres, j'ai établi une théologie. Mon premier principe est qu'aucune discrimination, aucune exclusion ne peuvent exister dans une théologie d' un Dieu-Amour. Dans une théologie d'Amour, peut-on instituer des sacrements et les interdire à certaines catégories de personnes ? Peut-on discriminer ? Peut-on exclure ? Excommunier ?Etc …

    Peut-on parler de théologie de l'homme, personne masculine comme … d'une théologie de la femme souhaitée par François ? Comment peut-on écrire 2 théologies ainsi établies sur le sexe ? Ceci n'a fait que trop de dégâts...Peut-on, aujourd’hui, écrire cette nouvelle théologie de la femme … indépendamment de la hiérarchie actuelle de notre Église ? J'en doute...

    Peut-on dire ''une théologie de toute personne humaine '' ? Et chaque personne peut-elle être invitée à poser sa pierre à l'édifice que nous construisons ensemble ? Hum ? !!!....

    Et je continue donc le message de François : « Il faut réfléchir et prier à genoux... Et permettez-moi d'insister sur la nécessité de faire de la théologie sur les genoux. Il s'agit d'un aspect essentiel et il faut impérativement agir de la sorte... » Mais mon corps n'est-il pas suffisamment épuisé pour ne pas dire brisé à la fin d'une journée ? Alors,non ! Je n'ai pas besoin de ce traitement. Je ne choisis pas mes souffrances, j'accepte celles me viennent dans ma vie de chaque jour...

    Quant à mes prières !!! Je n'en dis plus. Je crois en un Dieu-Amour qui m'habite comme ce Dieu habite toute personne et ma prière est vivante lorsque j'essaye de me sentir habitée par cette Présence...N'est-ce pas une grâce de me sentir habitée et qui m'invite aussi à trouver cette présence en toute personne ? !!!

    Mais puis-je poser ma pierre (mon cheminement avec les autres qui me construit depuis tant d'années) sur l'édifice ou celle-ci est-elle foulée aux pieds ?

    Mais peu m'importe ! J’arrêterai d'écrire par l'épuisement ou une maladie mais non par découragement. « J'ai mis ma confiance dans la Seigneur, je suis sûre de sa Parole ! » Même si j'ai renoncé à lire la Bible dans le texte, j'ai découvert que je lisais la ''théologie de Jésus'' (mot de François) dans ma vie de chaque jour. Ma théologie est un résumé de la Bonne Nouvelle de Jésus exprimée dans l'évangile de Jean : «  Dieu aime tant le monde... aime tant chaque personne... »

    Ma théologie est l'Amour !!!

    Ma théologie n'est pas sur les genoux mais dans ma soif d'aimer. Elle n'est pas dans le rabaissement continuel de la personne, nous mettant constamment le nez dans notre misérable vie pécheresse, ni dans la demande d' ''une grâce de pardon.''

    Ma théologie de l'Amour est dans cette joie de retrouver notre dignité humainecar nous sommes aimé.e.s de Dieu et de découvrir, Seigneur, ta Fierté pour nous !

    Seigneur ! Que ton Amour nous habite !

    Que nous ayons, tous et toutes, la grâce de nous sentir aimé.e.s, en abondance , en surabondance même, de nous sentir habité.e.s et que nous découvrions aussi Ta Présence en toute personne ! Que nous découvrions la Fierté que Tu éprouves pour nous.

    Que la force de ton Amour nous pousse à marcher ensemble sur la route des hommes, des femmes, des enfants, à aménager ensemble cette Terre sur laquelle nous vivons.

    Que nous ayons la grâce de découvrir les bienfaits de cet Amour vivant et agissant en nous, en toute personne, la grâce de nous émerveiller de tous ces petits miracles d'amour, vécus au jour le jour... de porter alors aux autres ce que nous avons vu : « les aveugles voient, les personnes sourdes entendent, les boiteuses dansent... »

    Que la Joie, le Respect, la Confiance, l'Espérance et la paix du Christ nous animent à chaque instant de notre vie, pour bâtir ensemble un monde plus juste, plus humain, plus digne, plus fraternel-sororal, convivial, sur cette planète Terre!!! 

    « J'ai un rêve ! » dit Martin Luther King …

    Alice

    --------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

    3 commentaires
  • J'attendais une parole...

    J'attendais une parole...

     

     

     

     

     

     

     

    J'attendais une parole...

    Lorsque j'étais enseignante, j'ai fait une forte dépression et j'avais quelques difficultés relationnelles avec une collègue. Un jour, notre directeur a provoqué une réunion. Profondément blessée par cette collègue, j'attendais une parole d'excuse et qu'elle m'explique pourquoi elle m'avait fait ça. Ma réaction d'alors avait été aussi violente et … cette parole n'est pas venue …

    J'ai senti, alors, mon cerveau se bloquer. Je n'entendais plus rien. Je ne comprenais plus rien. Notre directeur a essayé de me dire, de m'écrire, de me faire un schéma, je ne percevais plus rien !!! Rude expérience mais ô combien bénéfique !

    J'ai compris qu'une personne en souffrance qui attend une parole précise, peut devenir étrangère au monde qui l'entoure, tant que cette parole n'est pas dite.

    Je repense à ce message de Jésus : «  Lorsque tu montes au Temple, si tu te souviens que... alors va d'abord te réconcilier avec ton frère, ta sœur... »

    Le Christ avait-Il compris le pouvoir de guérison de certaines phrases ? !!!

    Lorsque nous prononçons une homélie, un discours, cherchons-nous d'abord à prononcer une parole qui pourrait délivrer certaines personnes de leur souffrance ? Avons-nous conscience que nous avons ce pouvoir de guérison si nous savons prononcer ces phrases tant attendues ?

    Que nous sachions donc voir, trouver l'écoute, la bonne parole ou le geste pour guérir l'autre !!!

    Que nous sachions nous émerveiller de tous ces petits miracles d'amour dont nous sommes témoins !!!

    Alice

    --------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

     


    1 commentaire
  • Comment puis-je dire : « je suis heureuse ! » ?

    Voeux 2018 - AliceComment puis-je laisser éclater ma joie de vivre lorsque je vois autour de moi tant de personnes en souffrance qui subissent ouragans, inondations, attentats, ou des ''ukases'' des bien-pensants qui ont La Vérité, devant les personnes malades, âgées, isolées, emprisonnées, humiliées, immigrées rejetées, devant les personnes en recherche d'emploi et celles qui galèrent au travail, devant ces jeunes qui cherchent à se construire mais ne savent pas comment... etc. Comment puis-je me dire heureuse de vivre sans blesser ces personnes ?

    Ne dois-je pas apprendre à voiler cette lumière en moi ? 

    Alors puis-je dire ma dernière trouvaille ?

    Réussir ma vie n'est pas une affaire personnelle. 

    Il m'a fallu apprendre à passer du « je » au « nous ».

    Donc Réussir NOTRE vie, avec d'autres, en marchant ensemble sur le chemin du bonheur, dans le respect, la dignité des personnes, dans un PARTAGE véritable (donner et recevoir), dans la soif de Justice, de Liberté et de Paix !

    Avoir soif des autres, soif d'apprendre, soif de Partager. 

    C'est dans cette marche avec d'autres que j'ai trouvé la paix, la joie de vivre, la douceur, la bienveillance pour être proche de toute personne. 

    Et j'ai vu des petits miracles d'amour. 

    J'ai vu des éclairs de joie dans les yeux de certaines personnes. J'ai vu ces personnes se relever... Des personnes sont ainsi transformées. Oui, ces miracles d'amour existent. Et je suis émerveillée. 

    Une amie m'a donné un calendrier 2018 de la fondation Abbé Pierre. J'admire avec joie, la photo de l'abbé Pierre prise quelques temps après son appel durant l'hiver 1954, photo d'un homme heureux, doux et paisible, après avoir découvert l'énorme élan de solidarité qu'il avait su susciter. Et j'admire chaque jour, cette superbe photo.

    Voeux 

    Que l'amour inonde la terre, inonde nos cœurs.

    Que nos yeux, nos oreilles, nos mains, nos cœurs s'ouvrent aux autres. Que nos mains se tendent pour donner et recevoir, partager...

    Que nous marchions ensemble, tous et toutes, ensemble !!!

    Ensemble ! Ensemble ! Ensemble !

    Et qu'ensemble, nous puissions bâtir la paix ! 

    Qu'ensemble, nous vivions une bonne et heureuse année 2018 ! 

    Alice

    ---------------

    Articles récents- OFS-Sherb
     

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique