• Voilà chers lecteurs-lectrices le premier d'une série d'article, qui dans la mesure du possible, sera hebdomadaire.

     

    Grand MERCI Suzanne !

    Richard

     

    TU ES ! SEIGNEUR

    APPRENDS-MOI A DEVENIR

     

    cloître de Saint Damien à Assise-copie-1Comme un pèlerin qui ne s’encombre pas de fardeaux inutiles, pauvre d’elle-même, Claire d’Assise écrit à Agnès de Prague :

    « Hâte-toi et cours d’un pas léger, sans achopper aux pierres du chemin, sans même soulever la poussière qui souillerait tes pieds ; va, confiante, allègre et joyeuse … sur le chemin du bonheur. » (LA 2 12-13)

    Et à propos de la contemplation du Christ, elle lui dit aussi :

    « Pose ton esprit … Pose ton âme … pose ton cœur … et transforme-toi tout entière, par la contemplation, dans l’image de sa divinité. »

     

    Claire d’Assise, par ces paroles, invite Agnès, ses sœurs mais aussi nous-mêmes, à accomplir un acte de « déposition » dans l’humilité et la confiance. Elle nous invite à rencontrer Celui qui peut tout porter et à nous déposer dans Ses bras. 

     

    L’incitation est claire et sans équivoque quand le Christ nous dit : « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est doux et mon fardeaux léger » (Mt 11, 28-30) Sommes-nous sûrs d’avoir bien entendu cet appel du Christ et savons-nous réellement y répondre ?

     

    Le Christ nous dit : « Viens ».

    Par cet appel, il se pose comme « Je » face à un « Tu » et laisse ainsi chacun libre de sa réponse. Nous pouvons oser comme l’apôtre Jean lors de la dernière cène, une rencontre intime, un cœur à cœur et poser notre tête sur sa poitrine en lui confiant nos questions, nos projets, ou nos sentiments (Jn 13, 23-26) Par les battements de son cœur nous entendrons alors sa prière monter pour nous au Père : « C’est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi… Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est vérité » (Jn 17, 9 ; 17)

     

    Se placer sous le regard bienveillant du Christ, au rythme des battements de son cœur, nous invite à déposer nos joies, nos désirs, nos attentes, notre soif de bonheur mais aussi nos blessures, nos chutes, nos indécisions, nos préoccupations essentielles et nos questions, parfois douloureuses.

    Cela nous aide à oser nous dire, nous nommer et  nous montrer  tels que nous sommes devant l’Ami qui seul peut tout entendre, tout porter et tout partager.

     

    Par la déposition nous découvrons au cœur de la rencontre la douceur de l’oubli de soi, de l’abandon, de la confiance mais aussi la proximité du Père, car il n’est jamais loin. Ressentir en un instant, l’allègement de notre fardeau et la complicité d’amour, de joie ou même de souffrance, nous fait goûter la force de la Relation.

    Dire au Christ, « Je viens » et déposer notre fardeau, simplement, en le lui confiant, marque le début d’un nouveau départ, d’une étape importante sur le chemin spirituel qui nous ouvre à la dimension vivante du partage.

    Déposer, c’est aussi louer Dieu et lui rendre grâce. C’est chercher sa volonté de tout notre cœur et assumer pleinement notre liberté.

    Au cœur de l’épreuve, de la souffrance, un cri : « ça suffit ». Au cœur du désir et de l’attente, une louange. L’homme se prépare à accomplir un acte de déposition.

    Ainsi, la déposition est un chemin spirituel dans l’épreuve, un acte d’espérance et de confiance. Essentielle pour la vie de tout être, elle permet d’aller au-delà des faits, pour leur donner un sens. Elle occupe une place centrale car, ancrée dans un acte même que le Christ a vécu.

     

    Lorsque nous nous interrogeons sur le sens de la vie, nous sommes immédiatement confrontés au mystère de notre existence. Le « mystère » dans la Bible est une vérité révélée que l’homme n’arrive pas à saisir car elle le dépasse. Si notre désir est de contribuer et de coopérer au projet du Christ, il va nous faire participer à cette révélation : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jn 14, 6) Qu’il est doux alors de nous laisser conduire par lui.

     

    La démarche qu’implique l’acte de déposition est donc fondée sur l’écoute du cœur, sur l’accueil de la grâce et de la pédagogie divine. Elle exige de la part de chacun, confiance, effort d’honnêteté et de sincérité envers soi-même.

    Déposer n’est pas une finalité, c’est répondre à l’appel du Christ et lui dire : « Me voici ». C’est lui confier notre fardeau pour qu’il l’offre au Père afin qu’il nous donne sa grâce. Il s’agit d’un acte réfléchi, responsable qui s’accomplit en invoquant le Nom du Seigneur.

     

    Au sein de l’épreuve, de la difficulté ou des prises de décision qui engagent notre vie, la descente de l’Esprit Saint illumine alors notre cœur et notre intelligence et nous permet d’entrevoir d’autres horizons. Là où tout paraissait compromis, l’espérance va guider nos actes et nos paroles. Le Seigneur va nous aider à nous comporter en enfants de Dieu appelés à la liberté. Il va mettre sur nos lèvres la parole qui sauve.

    L’acte de déposition fait alors de nous des « priants », conscients de la Présence. Si nous le pratiquons régulièrement, cet acte peut devenir, par la grâce de l’Esprit Saint, prière des profondeurs de l’âme.

     

    « Unis-toi de cœur à celui qui est l’incarnation de l’essence divine et, grâce à cette contemplation, transforme-toi tout entière à l’image de sa divinité. Tu arriveras ainsi à ressentir ce que seuls perçoivent ses amis ; tu goûteras la douceur caché que Dieu lui-même a, dès le commencement, réservé à ceux qui l’aiment. » (Claire d’Assise, LA 3- 13-14)

     

    Alors, libre, tu pourras « Aimer totalement Celui qui, par amour pour toi, s’est donné tout entier… nous arrachant au pouvoir du Prince des ténèbres, et nous réconciliant avec Dieu le Père. »

    Suzanne Giuseppi Testut ofs

    Autres Articles de Suzanne

    Elle est l'auteure de La Déposition voir ICI


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique