• audio - La peur nous permet de découvrir les menaces qui pèsent sur le monde", selon Luc Ferry - RCF

     Pour l'essayiste et ancien ministre, il existe pas moins de sept tendances écologiques. Ce qui rend difficile une union dans la lutte pour l'environnement.

    "La peur nous permet de découvrir les menaces qui pèsent sur le monde", selon Luc Ferry

    Présentée par Simon Marty UA-170521

    L'IDÉOLOGIE DE LA DÉCROISSANCE

    Il y a une dizaine de jours de cela, la maire Europe Ecologie les Verts (EELV) de Poitiers Léonore Moncond’huy défrayait la chronique en expliquant que l’aéronautique ne devait plus faire rêver nos enfants. "Il ne s’agit pas de quelque chose d’anecdotique. C’est beaucoup plus profond. Ce qu'il y a derrière c’est l’idéologie de la décroissance. On est dans l’archétype même de ce qu’on peut appeler l’écologie punitive", estime Luc Ferry.

    Dans son ouvrage, le philosophe développe l’idée selon laquelle la passion qui anime l’écologie est la peur. "C’est une passion démocratique très puissante. La peur nous permet de découvrir les menaces qui pèsent sur le monde", affirme Luc Ferry, qui observe que la lutte en faveur de l’environnement n’appartient plus seulement qu’à la gauche mais aussi à la droite. 

    PLUSIEURS COURANTS DANS L'ÉCOLOGIE

    En France, Luc Ferry distingue deux courants aux fondements de l’écologie. "Vous aviez des fondamentalistes pour la décroissance et des réformistes qui voulaient mettre en place le développement durable", explique-t-il. "Celui qui m’intéresse est le courant éco-moderniste", précise Luc Ferry, prenant exemple sur la proposition d’une économie circulaire et d’intensifier l’urbanisme dans certains endroits afin que le reste de la planète redevienne presque sauvage.

    Dans son livre, Luc Ferry parle aussi des "produits crétins", comme les produits cosmétiques dans lesquels sont ajoutés des multitudes d’ingrédients pour corriger les mauvais. "Il faut qu’on conçoive tous les produits industriels pour pouvoir désassembler tout mais aussi qu’on arrête de mettre des ingrédients qui ne sont pas recyclables", poursuit-il.

    "L’éco-modernisme s’inscrit dans le capitalisme et propose une écologie rentable mais qui permet un développement infini dans un monde fini", conclut-il. 

    audio - La peur nous permet de découvrir les menaces qui pèsent sur le monde", selon Luc Ferry - RCF

    SOURCE https://rcf.fr/

    -----------------------------------

    Articles récents
    « En Inde, Laudato si', une énergie vitale pour le Bihar - VAJARDINIÈRES DE JOIE - soeur Noëlla, clarisse »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :