• Avant le synode 2015 sur la famille - Alice

    Avant le synode 2015 sur la famille

     « Les prostituées passeront devant vous dans le royaume des cieux »
    « Jésus le regarda et l’aima. Il lui dit : si tu veux... »
    « Soyons capables de reconnaître l’œuvre libre du Seigneur, notamment en dehors de nos chemins habituels »
    « L’Esprit Saint souffle où Il veut. L’esprit nous conduira sur des routes nouvelles »

     le 13/02/2015

     ****************

     Cher François,

    Et chers frères, chères sœurs,

     

    En ces 9 mois de préparation du synode 2015, tous et toutes ensemble, avec nos frères évêques qui se réuniront avec François, évêque de Rome, que nous éprouvions une vive soif de rencontrer le Christ, de Le RECONNAÎTRE !

     « Seigneur, fais que nous voyions, que nous Te voyions en nous, en toute autre personne !
    Seigneur donne-nous Ton regard d’amour pour aimer l’autre.
    Donne-nous d’apprendre à aimer, à voir, à respecter, à faire confiance à l'autre et à lui reconnaître sa liberté de penser, de décider, de vivre et d' aimer même si cette personne prend un chemin qui ne nous semble pas bon !
    Seigneur apprends-nous à aimer gratuitement, à aimer l’autre sans vouloir à tout prix le '' convertir  ''! Seigneur, apprends-nous à vivre dans l'esprit de pauvreté qui nous pousse à demander un service à l'autre ;
    Seigneur, apprends-nous à aimer et à nous émerveiller, à remercier et à offrir tous ces actes d’amour que nous percevons autour de nous ! »

     « Que nous sachions voir dans la discrétion d’une vie de famille ou dans les échanges d’une vie de quartier, dans le jeu des relations sociales les plus simples ou dans l’héroïsme de ces gestes de générosité, ces folies inattendues où nous devinons le travail de Dieu. Ceux qui vivent cela sont chrétiens ou ne le sont pas. Ils sont des hommes capables d’aimer d’autres hommes. Ces bourgeons qui déchirent l’écorce annoncent un autre monde et l’hiver s’achève et se risque le printemps.

    Partout où Saint Martin déchire son manteau, il est d’abord rappelé que l’homme parfois, oublie d’être un loup pour l’homme et se révèle comme frère. Et s’il n’a pas la honte de ce qui lui arrive, l’homme alors prend aussi le risque de se retrouver « fils de Dieu » (« Le Manteau partagé : actualité du geste de St Martin » écrit en 1997 par Jacques Noyer, évêque d’Amiens)

    N.B. Ce livre a été une chance pour moi. Il a conforté ma foi, m’a posé question, m’a permis de me remettre en question. Joie, Espérance, Remerciement.

    N.B. Mais ce livre est aussi pour moi souffrance. Dans ce langage au masculin, quelle place pour la femme ? Elle est invisible ! J’aurais volontiers écrit une traduction : « Ceux et celles qui vivent cela sont des personnes chrétiennes ou ne le sont pas. Ce sont des personnes capables d’aimer d’autres personnes… Cette personne prend le risque de se retrouver enfant de Dieu ».

     « Seigneur,

    Qu’en ces 9 mois de préparation, ensemble, nous apprenions à voir la pauvre veuve versant son obole et à nous émerveiller de sa confiance !

    Que nous apprenions à voir toutes ces personnes qui souffrent, notamment celles sur lesquelles nous posons de lourds fardeaux.

    Que nous apprenions à voir toutes celles que nous rejetons ! Sont-elles indignes de Te rencontrer, de Te reconnaître ? !!!

    Seigneur, donne-nous de croire que Tu ne choisis personne mais que Tu viens vers chaque personne et que Tu l’appelles sans Te laisser juger par Simon le pharisien qui t’avait reçu à sa table. Donne-nous de croire que Tu nous appelles et que Tu nous consacres dans notre vocation : Travailler avec joie, avec générosité, à Ta Vigne !

    En cette année placée sous le signe de l’Espérance, et dédiées aux personnes consacrées, c’est à dire à nous tous et toutes, jeunes ou vieux, célibataires ou personnes mariées, croyantes ou non,

    Seigneur, donne-nous de Te retrouver, de Te reconnaître sur le chemin de l’Amour, et qu’après ces 9 mois de préparation, nous soyons ouvert/es à cet inconnu que sera ce synode.

    Seigneur,

    Que nous soyons capables de produire au jour le jour, des petits miracles d’amour autour de nous !Que l'on puisse dire :

    « Des personnes estropiées dansent. Des personnes commencent à sourire, à sortir de leur silence, à reprendre confiance en elles… »

    Aimons, émerveillons-nous, laissons-nous porter par l’Esprit et contemplons la Tendresse et l’infinie Miséricorde de NOTRE Père-Mère qui nous aime. »

     Et pour une fois, j’ai envie de chanter : «  Mon âme exalte le Seigneur, il élève les humbles… »

    ----------------------------------------

    Articles récents

    Alice

     

    « Dieu entend la plainte des captifs - InterBibleHomélie du 1er dimanche du Carême - 22 FÉVRIER 2015 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :