• Benoît XVI aux jeunes : « Ne cédez pas à des logiques égoïstes »

    Benoît XVI aux jeunes : « Ne cédez pas à des logiques égoïstes »
    Le pape à Pennabilli (Emilie-Romagne) rencontre les jeunes du diocèse

    Benoit XVI -Medias ROME, Dimanche 19 juin 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI a invité les jeunes du diocèse de San Marino-Montefeltro à construire un monde « plus juste et solidaire » en se laissant éclairer par le mystère du Christ. Il les a invités à ne pas céder à des logiques « individualistes et égoïstes ».

    Après une journée de visite dans la République de Saint-Marin, le pape a rejoint ce dimanche soir la petite commune de Pennabilli (Emilie-Romagne) où il a rencontré les jeunes sur le parvis de la cathédrale.

    « Ne craignez pas d’affronter des situations difficiles, les moments de crise, les épreuves de la vie, parce que le Seigneur est avec vous ! », a affirmé le pape qui a encouragé les jeunes à grandir dans l’amitié avec le Christ « à travers la lecture fréquente de l’Evangile et de toute l’Ecriture Sainte, la participation fidèle à l’Eucharistie, l’engagement au sein de la communauté ecclésiale, le chemin avec un bon directeur spirituel ».

    « Laissez le mystère du Christ éclairer toute votre personne ! », a aussi invité le pape. « Vous pourrez alors porter dans différents environnements cette nouveauté qui peut changer les relations, les institutions, les structures, pour construire un monde plus juste et solidaire, animé par la recherche du bien commun ».

    « Ne cédez pas à des logiques individualistes et égoïstes », a-t-il insisté en recommandant le témoignage de jeunes saints tels que sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, saint Dominique Savio, sainte Maria Goretti, le bienheureux Pier Giorgio Frassati ou le bienheureux Alberto Marvelli, originaire de la région.

     

    L’homme ne peut vivre sans une recherche de la Vérité

    Devant les milliers de jeunes présents, Benoît XVI a aussi évoqué le sens de la vie, rappelant la question du jeune homme riche de l’Evangile : « Bon Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » (Mc 10,17).

    « L’homme ne peut vivre sans cette recherche de la vérité sur lui-même ; une vérité qui pousse à ouvrir l’horizon et aller au-delà de ce qui est matériel », a expliqué le pape.

    Avec force, Benoît XVI a souhaité que les jeunes n’aient pas peur de se « poser les questions fondamentales sur le sens et sur la valeur de la vie ». « Mais ne vous arrêtez pas aux réponses partielles, immédiates, certainement plus faciles et plus commodes, qui peuvent donner quelques moments de bonheur » mais « qui ne vous mènent pas à la joie véritable de vivre », a-t-il affirmé.

    En apprenant à réfléchir « en profondeur » sur « votre expérience humaine », « vous découvrirez avec merveille et avec joie que votre cœur est une fenêtre ouverte sur l’infini ! », a expliqué Benoît XVI.

    Le pape a aussi mis en garde contre une « illusion » : celle de croire que « le progrès technico-scientifique » peut donner « de manière absolue » des « réponses et des solutions à tous les problèmes de l’humanité ».

    « En réalité, même si cela avait été possible, rien ni personne n’aurait pu effacer les questions sur la signification de la vie, parce que celles-ci sont inscrites, pour ainsi dire, dans l’âme humaine et outrepassent la sphère des besoins », a-t-il expliqué.

     

    « L’homme, même dans une ère de progrès scientifique et technologique, reste un être ouvert à la vérité entière de son existence, qui ne s’arrête pas aux choses matérielles, mais s’ouvre à un horizon beaucoup plus ample ».

    « Le risque est toujours celui de rester emprisonnés dans le monde des choses, du relatif, de l’utile, perdant la sensibilité pour ce qui se réfère à notre dimension spirituelle », a-t-il ajouté.

    Sans « déprécier l’usage de la raison » ou « rejeter le progrès scientifique » – a conclu Benoît XVI – il faut comprendre « que chacun de nous n’est pas seulement fait d’une dimension ‘horizontale’ mais comprend aussi celle ‘verticale’ ». « Les données scientifiques et les instruments technologiques ne peuvent se substituer au monde de la vie, aux horizons de signification et de liberté, à la richesse des relations d’amitié et d’amour ».

    Au terme de sa rencontre avec les jeunes, le pape devait reprendre l’hélicoptère pour Rome où son arrivée était prévue pour 21h. 

    Marine Soreau

    source www.zenit.org

    Autres dossiers

    « Homélie de la fête du Saint Sacrement (26 juin 2011)Présence active de l'OFS dans le monde - La Corée »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :