• Bonjour, trois petites perles de notre amie Alice..

     

    Bonjour, trois petites perles de notre amie Alice... merci!

    ----------------------------------------------------------------------------prot-geons-la-terre.jpg

    I
    « Zachée, descends de ton arbre ! Aujourd'hui, je veux demeurer dans ta maison. »
    Magnifique réveil-matin !
    Pourquoi me suis-je réveillée avec cette phrase en tête. Mon cerveau doit drôlement cogiter lorsque je dors !
    Il y a de nombreux chemins pour voir, rencontrer Jésus: dans la foule, se presser pour toucher un bout de manteau, monter sur un toit et démonter le toit pour faire descendre sur un grabat, une personne paralysée, être enfant ou être aveugle criant avec obstination, malgré les disciples voulant faire barrage, « laissez venir à moi, les petits enfants » et « faites venir ces personnes qui crient »........
    Mais, toi, Zachée , tu es parti au-devant et tu as grimpé à l'arbre, sur les hauteurs, dans ta solitude. Tu t'es trompé de chemin. Où pouvais-tu aller ainsi sur ton perchoir? Manifestement, voie sans issue !...
    Pour voir, côtoyer, rencontrer Jésus, redescends et viens dans la foule. Là, tu me trouveras et j'irai demeurer chez toi. Et cette rencontre transformera ta vie
    Alice


    II
    Combien de fois pense-t-on à Dieu dans la journée?
    Mais penser à Dieu, entité abstraite, est-ce que cela m'aide à mieux vivre ?
    Penser à aimer l'autre, les autres, voilà ce qui me fait vivre !
    Avoir soif d' amour et aimer.
    Me sentir aimée et aimer. Et plus j'aime, plus j'ai soif d'amour.
    Combien de fois n'ai-je pas crié ma soif d'amitié et comme j'apprécie l'amitié de tel ou telle !
    Ma devise: « Ensemble, avec d'autres, me sentir aimée et aimer. Découvrir toujours plus cette soif d'aimer, dans la rencontre de l'autre, de tout(e) autre. Et je crois alors, que Dieu-Amour m'habite.
    Cette devise est pour moi un trésor que je veux partager
    Alice


    III
    J'ai entendu cette réflexion: « J' ai appris, à mes enfants, à dire très tôt : j'ai réussi. »
    J'ai trouvé cette phrase magnifique pour donner à l'enfant l'estime de soi.
    Savoir convaincre l'enfant qu'il peut réussir des choses.
    Insister sur les réussites et ne pas revenir sur les échecs ou les erreurs.
    Mais en faisant, cependant, attention, à la manière d'agir. Réussir en écrasant les autres? Seul ? Ou avec d'autres?
    Veiller aussi à encourager l'enfant lorsqu'il dit: « je n'peux pas ».
    Prendre un enfant par la main. Mais, ensuite, savoir le lâcher, lui faire confiance pour qu'il trouve cette confiance en lui et dans les autres.
    Alice

    « homélie de la fête de la Sainte Trinité - 26 mai 2013Compte rendu de mission au Maroc avril/mai 2013 (3 de 7) -Suzanne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :