• Catholiques et musulmans: s’écouter mutuellement, « sans se presser de donner une réponse » - Zenit

    Catholiques et musulmans: s’écouter mutuellement, « sans se presser de donner une réponse »

    Le pape reçoit des imams britanniques au Vatican

    Responsables musulmans britanniques au Vatican © L'Osservatore Romano

    Responsables Musulmans Britanniques Au Vatican © L'Osservatore Romano

    « Nous écouter, sans se presser de donner une réponse… Accueillir la parole du frère… parler doucement, tranquillement ». Ce sont les conseils du pape François pour le dialogue interreligieux, devant des responsables musulmans qu’il a reçus au Vatican le 5 avril 2017.

    Deux semaines après l’attaque terroriste de Londres (22 mars) qui a coûté la vie à trois personnes et blessé une quarantaine d’autres, le pape François a reçu une délégation de quatre responsables musulmans du Royaume-Uni, accompagnés du cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster.

    D’après le Saint-Siège, il s’agissait de Ali Raza Rizvi, président de « Majlis e ulama Europe » ; Muhammad Shahid Raza, président du « British Muslim Forum » ; Shaykh Ibrahim Mogra, co-président du « Christian Muslim Forum » et Sayed Ali Abbas Razawi, directeur général de la « Scottish Ahlul Bayt Society ».

    Dans une petite salle attenante à la salle Paul VI, le pape leur a assuré « que le travail le plus important que nous devons faire aujourd’hui entre nous, dans l’humanité, est le travail “de l’oreille” : nous écouter ».

    La capacité d’écoute, a-t-il insisté, « c’est si important ». Et d’évoquer la caractéristique de celui qui sait écouter : « quand les personnes ont cette capacité d’écoute, elles parlent à voix basse, d’un ton tranquille ».

    Voici notre traduction des paroles prononcées par le pape François lors de cette rencontre :

    Salutations du pape

    Je vous souhaite la bienvenue avec joie. J’aime penser que le travail le plus important que nous devons faire aujourd’hui entre nous, dans l’humanité, est le travail “de l’oreille” : nous écouter. Nous écouter, sans se presser de donner une réponse. Accueillir la parole du frère, de la sœur, et penser ensuite à donner la mienne. Mais la capacité d’écoute, c’est si important. C’est intéressant : quand les personnes ont cette capacité d’écoute, elles parlent à voix basse, d’un ton tranquille… Au contraire, quand elles ne l’ont pas, elles parlent fort et même crient.

    Entre frères, nous devons tous parler, nous écouter et parler doucement, tranquillement, chercher ensemble le chemin. Et quand on écoute et que l’on parle, on est déjà sur le chemin.

    Je vous remercie pour ce chemin que vous êtes en train de faire et je demande à Dieu tout puissant et miséricordieux de vous bénir. Et je vous demande à vous de prier pour moi.

    Merci beaucoup.

    source ZENIT.org

    -------------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

     

     

    Traduction de Zenit, Anne Kurian

    « VIDÉO - Perspectives 5 avril 2017 - Sel et lumièreJeudi Saint : le Pape présidera la messe "in Coena Domini" dans une prison »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :