• Ce chant de la Vie qui honore toutes formes de vie - Bruno

    Ce chant de la Vie qui honore toutes formes de vie.

    meditation.jpg  

    Souvent, lors de rencontres imprévues, certaines personnes m’exposent en long, en large et en couleur, leurs différents problèmes.

    Vous savez ces tourments qui torturent le cerveau, rendent l’estomac hors service et le sommeil impossible.

    Je n’ai guère de solution toutes faites, pré-programmées, pré-conçues.

    Je n’ai que ma propre expérience pour témoigner de ma joie intérieure de vivre.

    Et cette allégresse face aux soucis, aux moqueries et même aux insultes me vient, j’allais dire simplement de la prière. Est-il si simple de prier ? Je ne le pense pas car, il faut instaurer une véritable rencontre avec l’Éternel.

    Et nous savons que l’intensité des rencontres ne sont pas toujours à la hauteur de nos désirs.

    Cependant, je ne puis que vous dire ma ferveur de prier envers et contre tout.

    La prière apaise et intériorise les méandres de votre âme.

    Vous exprimez vos douleurs au Christ et vous ne serez ainsi plus seul ( seule ) à les porter.

    D’ailleurs, lorsque nous vivons une certaine dimension spirituelle, il nous est impossible de supporter soit la souffrance ou les larmes, mais de les porter avec Dieu.

    Ne plus supporter sa Vie mais la porter avec Jésus-Christ !

    Voilà la sublime amitié qui s’enfante quand nous avons réellement une conscience christique. Certains ( nes ) que nous parcourons les chemins main dans la main avec notre Ami le Christ.

    Alors, les blessures intérieures se relativisent au vent et tempêtes de l’Esprit. Et nous voici dans une sérénité prête à être partagée.

    Ah ! cette prière discussion inlassablement perpétuelle avec l’Amour de Dieu.

    Ce chant de la vie qui honore toutes formes de vie.

    Cette route qui conduit dans les discernements de notre conscience, sanctuaire où Dieu habite.

    Oui, cette autoroute, je la prends tous les jours.

    Et ne puis la conseiller, puisque j’en sais la puissance.

    Rien, mais rien ne peut échapper à la vigilance de Dieu.

    Pour cela, il faut avoir également dans son cœur, les visages meurtris de ceux et celles qui n’en peuvent plus d’exister dans cette société de l’indifférence généralisée.

    Je veux dire que la prière provoquera, su ce n’est fait, un immense changement dans votre façon de vivre et de contempler votre prochain.

    Vous aurez la Force d’aller de l’avant pour faire tomber tous les préjugés des sentiers balisés.

    Dieu devient prioritaire ainsi, que vous et votre prochain.

    Vous désirez convertir cette médiocrité qui nous colle tous et toutes à la peau en joyau ?

    Alors, priez maintenant et Dieu vous enverra ses sourires.

    Des signes d’Amour indicibles.

     

    Bruno LEROY.

    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

     

    Autres dossiers

     

    « Homélie du 29ème dimanche du temps ordinaire - 21 oct 2012Le drame de Tarente, au menu du Synode - Eglises & écologies »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :