• Ce précieux cahier où ma vie s'écrit - Bruno

    Ce précieux cahier où ma vie s'écrit.

     

    coeur.gif

    C'est un cahier où je note une rencontre, un événement vécu ; une situation, une action que j'ai vécue avec d'autres. Je note ce que les personnes ont dit et aussi mes réactions.
    Faire ce cahier de vie oblige à s'arrêter, à prendre un peu de recul pour regarder ma vie, la vie des amis, et aussi à situer les personnes dans une durée, une histoire, et à me situer, moi aussi comme acteur d'une " histoire sainte".
     
     
    Relire ma vie, celle de ma famille, des collègues de travail, du quartier, c'est découvrir les richesses dont cette vie est porteuse, c'est souligner les avancées de tel ou tel pour s'en réjouir, c'est engranger des convictions, discerner des appels, adopter des repères pour des choix à venir, mesurer le chemin parcouru.
    C'est aussi y reconnaître la trace de Dieu et donc prendre le temps de Lui exprimer un profond merci.
     
     
    Pour cela, il est important que ce temps où nous recueillons la vie, comme un trésor que Dieu nous donne de vivre, soit un temps de recueillement.
     
     
    Nous croyons que c'est dans la vie des hommes que Dieu continue de venir et qu'il est de notre mission de vous ouvrir à sa présence, de le rejoindre là où Il est pour collaborer à l'aujourd'hui du Salut.
    Le cahier de vie nous permet de grandir devant Dieu.
    Pour les autres, comme pour nous, ce qui nous rend heureux, c'est de savoir qui on est, d'être situé dans un monde, d'y avoir ses repères et donc d'y prendre place. Savoir qu'on a une place, qu'on peut compter sur d'autres pour nous aider à la tenir, savoir que les autres attendent quelque chose de moi et chercher à ne pas les décevoir. Avoir besoin des autres pour être soi-même, être utile aux autres pour qu'ils grandissent.
     
     
    Dans cette expérience profonde, Dieu se rend présent ; il est au cœur de cette joie et de ce bonheur qui m'habite. Il croit en moi, et je crois en lui. Il me fait confiance, et je lui fais confiance : cela s'appelle l'Amour.
     
     
    Son regard me fait exister et trouver ma place et je lui fais confiance pour un avenir que j'ignore encore, mais je sais que Lui me tient par la main.
     
     
    Le cahier de vie est un des lieux et des moyens par lequel l'Esprit forme en moi Jésus Christ. Je suis invité à entrer dans le regard du Christ qui voit le Père agir et qui fait ce que fait le Père. C'est un lieu de conversion de ma vie d'apôtre. C'est l'évangile qui continue à s'écrire.
     
     
    Je note dans mon cahier ce qui marque les amis, mon entourage, les événements. Ce qui se vit, ce qui est dit. Les actions menées, les réactions, les transformations.
     
     
    Écrire ce que l'on pense. Essayer de regarder la vie de ceux qui m'entourent, la famille, les amis, leurs joies, leurs peines, comme jésus regardait la vie des hommes. Il faut entrer dans Son regard.
    Un texte d'évangile peut nous aider à entrer dans le regard du Christ : son attention aux hommes, sa souffrance, sa peine, sa joie, son amour...
     
    Notre cœur et notre prière seront comme un creuset où l'Évangile et la vie des hommes, longuement médités, se rencontrent et s'éclairent mutuellement.
     
    Nous pouvons écrire une prière où nous parlons à Dieu de nos proches. Ce peut être une prière de demande de pardon, un appel au secours, un remerciement...
     
    Même si le cahier de vie n'est pas un journal intime, ce cahier est précieux. Il est porteur de ce qui est Essentiel dans ma vie : ma famille, mes amis, ma relation à Dieu, ma prière...
    Je ne le partage pas à tout le monde !
     
     
    Il peut servir éventuellement en révision de vie.
    Au fait, si tu n'aimes pas écrire ou si tu es fatigué.
    Essaie quand même d'écrire deux ou trois lignes. Et peut-être de prendre un temps plus long durant le week-end. Ta vie y gagnera en profondeur.
     
    Bruno LEROY.
    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com/
    autres dossiers
    « Homélie du 21ème dimanche du temps ordinaire - 26 août 2012Histoire de l’OFS et de sa Règle (4) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :