• Chrétiens de gauche, une spiritualité de l'engagement - Alice

    Chrétiens de gauche, une spiritualité de l'engagement


    main entraideoie en découvrant ce titre dans l’hebdomadaire « Le Pèlerin » du 06/12/2012!

    Las! Si je résume un peu vite cet article, il semblerait que, pour les chrétien(ne)s de gauche, l'action ait remplacé la prière! Mais est-ce l'engagement à gauche qui a provoqué l'abandon de la prière? Ou bien, la prière elle-même, telle qu'elle est présentée? La spiritualité se résume-t-elle à la prière? Alors, j'ai fait un retour sur mon itinéraire de vie pour essayer de dégager ce qui a fait ma spiritualité tout au long de ces années.

     

    Me sentir aimée,

    Je suis fille dans une famille nombreuse. Mes parents étaient catholiques, fervent pratiquant(e)s. Je me suis sentie aimée par toute la famille. En classe de 1ère, j'ai pris aussi conscience, que Dieu m'aime, lors de la projection d'un film au pensionnat !!!.

     

    Je découvrais alors que les mots, (comme Justice, Vérité, Liberté, Fraternité, Solidarité, Engagement, Vivre avec les autres, Amour etc...) prenaient des sens différents lorsqu'on se situe à droite ou à gauche.

    Je découvrais aussi que les priorités n'étaient pas les mêmes pour l'un ou l'autre bord. Martin Luther King ne disait-il pas: «la droite préfère l'ordre à la justice et la gauche préfère la justice à l'ordre »? Mon père m'a répondu: « On ne peut pas être chrétien(ne) en levant le poing » alors que Pierre, mon petit homme, me disait:   « Je vois le Christ Vivant lorsque je manifeste avec d'autres ». 2 lectures différentes d'un même Évangile!!! Alors comment s'entendre???

     

    Quelle est la priorité? Aimer ou Prier? (...) en lisant l'homélie de Benoît XVI Noël 2009! « L'Évangile nous dit : Dieu a la plus grande priorité.   (…)  Mettre Dieu en priorité, n'est-ce pas vouloir dire: mettre les autres en priorité dans ma vie. Le Christ n'a donné qu'un seul commandement: « Tu aimeras Dieu de toute ton âme... » c’est-à-dire  «Tu aimeras ton prochain comme toi-même »


          Avec Pierre, mon petit homme, le jour de notre mariage, nous avons essayé d'expliquer notre spiritualité dans le choix de nos lectures : livre de l'Exode: Tu n'exploiteras ni opprimeras l'émigré. Tu protègeras la veuve et l'orphelin », et « Le jugement dernier « dans saint Matthieu: »Tout ce que vous avez fait au plus petit des miens, c'est à moi que vous l'avez fait ». Nous avons aussi essayé d'expliquer notre vocation missionnaire dans le choix des chants: Seigneur, nous arrivons des 4 coins de l'horizon. Nous avons marché sur les routes humaines...»; « Laisserons-nous à notre table, un peu d'espace à l'étranger?... »; « Tu nous appelles à T'aimer, en aimant le monde ou Tu nous envoies.. »; « Laisse ta porte ouverte à qui veut bien entrer... »


     Avec Pierre, nous avons découvert un chemin de l'Évangile imprévisible lors du baptême de nos enfants, il y a plus de 30 ans. Le curé de notre paroisse nous a dit d'aller faire baptiser notre enfant ailleurs car « Pierre s’ était  porté comme candidat PS aux élections cantonales et... les gens ne comprendraient pas ». Nous nous sommes senti(e)s rejeté(e)s par la paroisse et nous avons alors fait un long ...long chemin dans le désert et encore maintenant! Nous avons cependant continué à croire au Christ et en son Évangile, à notre vocation missionnaire, à être levain dans la pâte. Et Pierre m'a aussi appris à être plus attentive aux plus petits, aux humbles...
    Un jour, on m'a répondu: « Lisez saint Matthieu, crayon à la main ». Je l'ai fait avec joie! Quelques 18 mois plus tard, on m'a suggéré: « Il serait peut-être temps de relire l'Évangile? » et je n'ai pas pu mais j'ai découvert, alors, que je lisais l'Évangile dans ma vie. Voilà peut-être une particularité dans ma spiritualité?

    J'ai trouvé le chemin d'Emmaüs: « Mon âme a soif du Dieu Vivant... » ou  « Reste avec nous, ce soir, il se fait tard... » Et d'un seul coup, ... Le Reconnaître!!!

    Puis, le Christ m'a emmenée sur la montagne et, en un éclair, j'ai vu la Révélation, sa Transfiguration dans son cœur à cœur avec son Père....Pas le temps de dire: « on est bien ici, plantons- y 3 tentes » que le Christ me faisait redescendre la montagne pour retrouver les autres. Illusion ou autosuggestion? Peu importe! Ma vie en est transformée.

     

    Ma prière en est aussi transformée. Ma prière n'est plus verticale, de moi vers Dieu, et je ne cherche pas mon salut. Je ne cherche pas l'indulgence plénière car l'Amour de Dieu-Amour est plus grand que cette indulgence. Ma prière est aussi tournée vers l'autre. « Seigneur, je me laisse contempler par Toi qui es Amour et je vois l'autre. Tu nous enveloppes dans un même Amour »!

    J'apprends à mettre l'autre au cœur de ma prière comme il-(elle) est devenu(e) au cœur de ma vie. Je ne dis plus :   « Seigneur, je Te prie pour les malades » mais je dis : « Seigneur, je Te prie pour Un(e) Tel(le) que je sais malade. Inspire-moi le geste, la parole pour cheminer avec lui(avec elle).

     

    La spiritualité de l'engagement m'a fait découvrir la marche avec les autres et je répète inlassablement: « ensemble, avec les autres... C'est ensemble que nous nous sauvons »

    La spiritualité de l'engagement m'a fait découvrir la Joie de la Rencontre de l'autre. Et je dis : «  Merci, Seigneur, car Tu me nourris, à chaque instant, de ton pain d'amour, dans la rencontre avec l'autre ».

    La spiritualité de l'engagement m'a fait découvrir la force de l'union et le sens de notre vie incarnée dans l'histoire de tout le peuple, notre humanité. Elle m'a donné la force de lutter avec d'autres tout en pensant que certaines choses sont indéboulonnables et être surprise de constater qu'elles ont été, enfin, déboulonnées! Cela me donne la force d'essayer d'agir même, ou surtout, si la cause semble désespérée! Semer des graines d'amour et espérer!

    La spiritualité de l'engagement m'a fait découvrir le Christ Présent, Vivant, en moi, en tout(e) autre.

    La spiritualité de l'engagement m'a fait découvrir qu'un Autre m'habite et agit en moi, me transforme, me donne l'audace de parler, ou de faire. Cet Autre en moi, m'a donné confiance en moi et Il m'apprend à me laisser guider !

    Dans l'AMOUR! Me sentir aimée et me plonger dans cet Amour incommensurable de Dieu-Amour, notre Père-Mère et le reste vient par surcroît! Merci, Seigneur de me savoir aimée. Aide-moi à aimer encore et toujours, les autres! Merci, Seigneur car Tu me nourris, à chaque instant, de ton Pain d'Amour, dans la rencontre avec l'autre, avec les autres, dans la marche ensemble sur la route des hommes, femmes et enfants.

     

                                                                Alice

    -------------------

    Autres dossiers

    « L'Année de la foi - InterBibleHomélie pour le Baptême du Seigneur - 13 janv. 2013 »

  • Commentaires

    7
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    Merci, comme je suis heureuse de constater que l'on discute effectivement! Joie et merci.

    Je ne sais pas si c'est une question essentielle de savoir s'il est plus difficle d'être de gauche ET chrétien(ne). Je fais partie d'un cercle de réflexion, cercle Jean-Jaures de l'AGL Avant-Garde Laïque et dans cet endroit j'ai précisé que j'étais catho jusqu'au bout des ongles... A la dernière réunion, comme un ami faisait l'amalgame "croyance=obscurantisme", j'ai relevé et  tout le monde a ri. Je dis que ces ami(e)s sont une chance pour moi dans ma foi. Mais je m'étonne autant lorsqu'on parle maintenant d'idée  NON CHRETIENNE!!! La loi permet aux citoyen(ne)s de pouvoir poser tel acte, elle n'oblige pas ceux et celles qui refusent cet acte au nom de leur foi, de le faire. Donner la liberté aux personnes est pour moi important, c'est une façon de pouvoir grandir. Ma difficulté d'être chrétienne de gauche n'a pas été dans mon engagement dans un parti politique mais bien de trouver un chemin dans l'Eglise!!!!

     Alice

    6
    Jean Michel Joffres
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    J'explique cela par les lois que le parti de gauche dominant veut imposer: mariage dit pour tous, adoption sans respect des droits et besoins des enfants,(qui ont besoin d'un père ET d'une mère),  etc...Prises de position qui sont en opposition avec ce que le bon sens demande. J'entendais un jour un chrétien dire qu'au parti socialiste, un chrétien devait se faire tout petit, s'il voulait pouvoir rester et avoir une action.Je crois que c'est pareil dans beaucoup de partis, quelque soit leur bord... La société se déchristianise, à un tel point que nous, chrétiens de gauche ou de droite,  faisons sourire....Nous sommes, dans nos familles, dans la rue,  partout, en terre de mission.Même si on sourit de nous.... J'espère que je ne te choque pas, je dis , maladroitement, ce que je pense...Prières J Michel OFS

    5
    Jean Michel Joffres
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    En France il est de plus en plus difficile d'être chrétien et à gauche!

    4
    Alice.Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    Merci, Annemarie de nous rappeler l'ACO et les prêtres ouvriers. Pierre, mon petit homme, me dit toujours que c'est sa foi qui l'a fait s'engager dans l'ACO puis dans la vie syndicale et politique, tout en prenant aussi de bonnes responsabilités au sein de la paroisse. Son rejet de la paroisse, lui a fait d'autant plus mal . Je comprends aussi la souffrance de ces prêtres ouvriers lorsque Pie XII a stoppé tout net cette expérience. Donc un grand merci pour eux.

    Merci aussi pour tes 2 autres commentaires que je n'ai vu que ce matin, j'en étais toute confuse.

    Avec amitié, Alice

    3
    annemarie
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    bonne annee 2013la spiritualité de l'aco des pretres ouvriers, ce n'est pas si mal

    2
    Mercredi 9 Janvier 2013 à 21:47

    Tu ne me choques pas Jean-Michel, mais je suis heureux de voir que les idées NON CHRÉTIENNE qui circule ne sont pas unique à un PARTI

    1
    Mercredi 9 Janvier 2013 à 20:24

    Et comment expliques-tu cela?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :