• Comment je vis le confinement ? - Régine ofs

    Vous avez dit : confinement ?

    Comment je vis le confinement.

     Comment je vis le confinement ? - Régine ofs

     (photo trouvée sur le Web)

    J’ai toujours été frappée par la prière de Jésus – L’imaginant, surtout lors du Pèlerinage en Terre Sainte, s’éloignant pour prier, se mettant en retrait, montant sur la montagne.

    Ce temps de rencontre avec le Père, ne pouvait se faire dans la foule, ni même auprès des disciples, sauf si elle les formait, ou quand la louange et la bénédiction sortait de ses lèvres.

    Avant cette période de confinement, il m’arrivait d’aller régulièrement passer quelques jours, dans un monastère pour y retrouver la quiétude loin du bruit.

    Ce temps de confinement, c’est ainsi que je le vis et … je me suis aperçue que j’étais bien dans cet appartement avec un jardinet. Les temps de prières des Heures sont rythmés par un lien avec une communauté et ainsi je ne suis plus seule … Le monastère invisible se vit avec vous tous et bien d’autres.

    L’aujourd’hui est devenu mon jour préféré et les jours s’écoulent.

    Une phrase m’est venue à l’esprit :

    « Personne ne connaît le Fils si ce n’est le Père, ni qui qui est le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler » (Luc 10,22 et Mt 11,27)

    Sans aucun mot, je n’ai pu que contempler cette relation intense entre le Père et le Fils, fruit de l’Esprit-Saint, Jésus remettant tout dans la prière avec ses mots ou peut-être dans le silence, se remettant lui-même entre les mains du Père sur la Croix.

    Combien y sommes-nous aussi invités au moment des épreuves, comme dans le courant de notre vie quotidienne.

    Une simple phrase au matin au réveil : Seigneur, je remets ce jour entre tes mains, et le soir : Seigneur, je remets entre tes mains mon esprit …

    Des élans du cœur durant la journée, émergeant des paroles reçues des personnes rencontrées.

    Certaines me parlent de leur foi sans que je ne dise un mot.

    Combien je me sens petite …

    Peut-être un petit groupe va-t-il émerger après la fin du confinement … C’est déposé au pied de la Croix.

    Que de belles choses dans la solidarité se vivent, cela a permis la connaissance des personnes et le partage …  par une affiche « les voisins solidaires », les familles sont bien présentes pour les courses. 

    Jésus,

    Dans ton intercession continuelle auprès du Père, demande-nous la grâce de pouvoir passer sur l’autre rive comme les apôtres à Capharnaüm pour mourir au superficiel et naître à l’essentiel qui tient en trois mots : l’Amour entre nous.

                                                                                                                               Régine  Ofs  (France)

     ---------------------------

    Retour au DOSSIER Témoignages de Foi   

    « Les cinq conversions - Richard RohrSolidarité La deuxième conversion - Richard Rohr »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    coeur léger
    Mercredi 27 Mai à 17:27

    Bonjour les témoignages de Régine en France et de Patrick-Marie me touchent profondément et je me réjouis de reconnaître qu'il n'y a ni distance ni culture ni situation qui nous empêche d'être unis dans le Christ Jésus et que la diversité est une grande richesse. Je me sens l'une de vous et la prière et Sa Parole nous fais vibrer et vivre dans Son Tendre Amour. Quelle merveille nous vivons dans le quotidien, dans les petits clins d'oeil de Dieu à travers nos frères et soeurs de la terre sans frontières. 

    Béni sois-tu Seigneur roi du ciel et de la terre de tant nous aimer et de nous combler au-delà de ce que l'on peut imaginer ou désirer. Gloire et louange à vous Trinité Sainte. Paix et Joie Madeleine Bigras ofs  de la rég. de Montréal

    2
    Mercredi 27 Mai à 16:19

    Merci Patrick-Marie pour ton commentaire-témoignage TRÈS beau

    1
    patrick-Marie
    Mercredi 27 Mai à 10:19
    PACE E BENE Bonjour, juste pour info, je suis alité depuis un peu plus de 11 ans dans un ""superbe lit électrique"" et je me déplace 1 fois par an en ambulance allongé pour des examens de contrôle IRM... etc..en une journée et au début j'ai mal vécu la situation, mais je me suis fait une sorte de guide qui me permet de passer le temps utilement... Un peu comme dans un cloître avec des heures de prière, des heures de repas quand je peux manger, etc.... des heures pour tout, et je vis avec DIEU toute ma vie, et me sens très bien dans ce confinement forcé. . Je remercie mon Créateur chaque instant de me donner la chance de pouvoir prier et vivre ma foi pleinement, même si je peux être certaines périodes chargées de l'année, comme les congés ou les fêtes, sans recevoir la Sainte Eucharistie qu'un Frère ou une Soeur de la Fraternité ou un prêtre m'apporte habituellement... mais je prie un peu plus....!!! . Il m'arrive même de mettre le réveil pour pouvoir prier la nuit, je trouve que la nuit tout est différent, tout se vit mieux et plus intensément !!! Mais ce n'est peut être qu'une impression... . Autrement je consacre 2 ou 3 heures le matin pour lire les nouvelles sur mon ordinateur portable et les quelques lettres d'informations comme la Vôtre ainsi que plusieurs autres sites Catholiques, tels "MariedeNazareth.com"" et autres, où je continue à me former spirituellement, consacrant a vie à notre si belle religion, la SEULE la VRAIE !!!! . Voilà c'était juste pour dire que même confiné à vie on peut "bien le vivre" ou "le vivre bien" !!!! . Une bonne fête de la Pentecôte à mes Soeurs et Frères de l'autre côté de l'Atlantique et MILLE MERCIS pour votre site que j'apprécie et qui aide un handicapé-confiné ....un peu d'humour...!!!! patrick-Marie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :