• Corée un sommet pour le Pape François et Kim Jong-Un ?- AED

    Corée...un sommet pour le Pape François et Kim Jong-Un ?

    Johannes Klausa est directeur du bureau national de la Corée du Sud pour Aide à l’Église en Détresse.

    Éditorial de Johannes Klausa, directeur national du bureau coréen de l’AED

    L’année dernière, en octobre, le président des États-Unis Donald Trump a tweeté au monde : « Être gentil avec Rocket Man n’a pas fonctionné en 25 ans, pourquoi cela fonctionnerait-il maintenant ? »Quelques mois seulement auparavant, il avait appelé le chef nord-coréen Kim Jong-Un « petit homme fusée (little rocket man) » et l’avait menacé du « feu et de la fureur

    tels que le monde ne les a jamais vus ». 

    Un an plus tard, le ton sur la péninsule coréenne a complètement changé. Les deux dirigeants coréens se sont rencontrés trois fois après une offensive de paix et de charme, avant et pendant les Jeux olympiques d’hiver, ouvrant la voie à des rencontres au sommet, des réunions de famille, ainsi qu’à une quantité considérable d’échanges politiques et culturels. Donald Trump a également tenu un sommet avec Kim, faisant désormais publiquement la louange de sa personnalité, le qualifiant de « très talentueux », de « rusé », et il voudrait le revoir après les élections.

    Dernier développement de cette prestation quasi théâtrale : Kim Jong-Un accueillerait avec « enthousiasme » le Saint-Père, au cas où ce dernier voudrait visiter Pyeongyang. Le président sud-coréen Moon Jae-in se rend au Vatican la semaine prochaine, portant dans sa mallette une invitation pour le souverain pontife.

    Tout cela est une bonne raison de s’exciter, mais en Corée, tous n’applaudissent pas avec le même enthousiasme.

    Corée du Nord : Palais du soleil Kumsusan, mausolée à la mémoire
    du premier dictateur communiste du régime, Kim Il-Sung.
     

    Bien que cette perspective semble rendre euphorique la majorité des Coréens, en particulier la jeune génération, des voix défavorables à la visite du Saint-Père en Corée du Nord se font entendre. Beaucoup contestent les véritables motifs et la volonté du « jeune leader » de rompre avec la politique de son père et de son grand-père. Ils doutent aussi qu’il renonce à son arsenal nucléaire et mène son pays vers la paix et la réconciliation. Pour eux, une visite du Pape à Pyeongyang serait comme si l’Église catholique pardonnait les crimes contre l’humanité ainsi que la persécution des chrétiens avant même que leurs auteurs aient été traduits en justice. Il est incontestable que des crimes ont été commis dans le passé par la dictature brutale des Kim. Aux yeux des critiques, l’Église catholique devrait d’abord être l’avocate des victimes du régime et dénoncer ses crimes plutôt que d’aider Kim à polir son image négative et de lui offrir un tremplin sur la scène mondiale et dans les palais présidentiels de la communauté internationale.

    Corée du Nord, tel que vu par l’une des rares délégations étrangères à s’y être rendu.

    Mais, jusqu’à présent, rien de concret n’a eu lieu. Le Vatican n’a pas accepté l’invitation. Ce n’est pas la première fois que Pyongyang appelle à une visite du Pape. Au cours de la période de rapprochement politique et de la politique dite « d’ensoleillement » de l’ancien Président Kim Dae-Jung, au début du nouveau millénaire, le Pape Jean-Paul II avait lui aussi été invité à se rendre en Corée du Nord. Mais le Saint-Père n’avait pas accepté.

    Si le Pape François devait prendre la décision de se rendre à Pyeongyang, il ne le ferait pas de manière naïve. Il pourrait exiger des concessions, comme l’acceptation d’une présence permanente de prêtres en Corée du Nord. Ou bien, il pourrait promettre de venir après que des progrès « vérifiables et irréversibles » auront eu lieu dans d’autres domaines.

    Le pape François : « Si le pape François devait prendre la décision de se rendre en Corée, il ne le ferait pas de façon naïve. »

    Il n’acceptera certainement pas l’invitation sans, au préalable, une série de contacts officieux et de négociations. Le président de la Conférence épiscopale de Corée ainsi que d’autres chefs religieux faisaient également partie de la délégation qui a rencontré Kim Jong-Un en personne le mois dernier. Il y a quelques années, Mgr Hyginus Kim Hee-Jong s’était rendu à Pyeongyang avec une délégation d’évêques et de prêtres sud-coréens, et nommé « envoyé spécial au Vatican » par le président sud-coréen Moon Jae-in, lui-même un fervent catholique. Par conséquent, tous ceux qui sont critiques peuvent être assurés que le Saint-Père prendra une décision réfléchie après avoir été bien informé.

    L’archevêque de Séoul et président du bureau coréen de l’AED, le Cardinal Andrew Yeom Soo-jung, qui est également administrateur apostolique de Pyeongyang, a récemment déclaré qu’il était « en attente du jour » où il pourrait envoyer des missionnaires, des prêtres ainsi que des moines et des religieuses en Corée du Nord, de sorte qu’il puisse célébrer les sacrements avec eux. Il a ajouté : « Je savais que le Pape François se souciait beaucoup de la paix dans la péninsule coréenne et qu’il priait beaucoup pour nous. C’est pourquoi je voudrais que tous ces efforts servent de déclencheur pour “amorcer la pompe automatique” de la paix dans la péninsule coréenne ».

    « Lorsque le travail de fond sera fait, le Pape pourra venir », a déclaré Mgr Lazarus You Heung-sik, un autre évêque coréen proche du Saint-Père. La visite du Saint-Père serait une « étape gigantesque, une étape qualitative pour la péninsule coréenne, pour sa pacification », a-t-il déclaré.

    Les catholiques, indépendamment de leurs opinions politiques, doivent toujours garder l’espoir que notre Seigneur veillera également sur ces développements. Prions pour que – au cas où le Pape François ferait un voyage historique à Pyongyang – il n’y ait pas seulement des pourparlers bilatéraux avec Kim Jong-Un, mais un sommet trilatéral dirigé par l’Esprit saint. Et que l’Esprit saint guide la Corée dans la voie de la paix et de la stabilité et au-delà.

    source https://acn-canada.org/fr/

    ---------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « La halte des pauvres de bonheur- PrésenceAngélus: « l’antidote », quand le « zèle » apostolique est « pollué par l’esprit du monde » - Zenit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :