• Dépoussiérer le catéchisme avec la pédagogie Montessori

    FAMILLE & COUPLE

    Dépoussiérer le catéchisme avec la pédagogie Montessori

    © Shutterstock

    Votre enfant se rend au catéchisme en traînant les pieds ? Nous avons trouvé la solution !

    La catéchèse du Bon Pasteur, présente dans plusieurs paroisses en France, intègre les grands axes de la pédagogie Montessori à l’enseignement de la foi catholique auprès des jeunes enfants. Un mélange intelligent et fructueux.

    Une  rencontre personnelle de l’enfant avec Dieu

    La catéchèse du Bon Pasteur, qui trouve son origine à Rome dans l’expérience menée par Sofia Cavaletti et qu’elle détaille dans son ouvrage Le Potentiel Religieux de l’Enfant, réutilise les principes de la pédagogie Montessori en la mettant au service de l’enseignement religieux (autonomie, curiosité d’apprendre, prise de confiance en soi, communication, respect de son environnement et de la communauté, etc.).

    Elle propose à l’enfant de prendre conscience de sa place réelle d’enfant de Dieu par un enseignement basé sur l’expérience. Les enfants, répartis en groupes selon leur âge (de 3 à 6 ans,  de 6 à 9 ans, et enfin de 9 à 12 ans) participent à différentes activités autour des grands thèmes de l’Église. Ainsi, le principe de cette catéchèse est d’être toujours en mouvement : les enfants n’assistent pas à de grands cours magistraux mais sont stimulés par la diversité des activités et un mouvement permanent. Le caractère intuitif et spontané de l’enfant est respecté, et la Bible et la liturgie sont considérées comme une catéchèse à part entière. La vocation de la Catéchèse du Bon Pasteur est de mener l’enfant vers Dieu en lui faisant adopter un regard anthropologique chrétien.

    Sofia Cavaletti, qui l’expérimente depuis une cinquantaine d’années, a observé de manière empirique l’intérêt d’adapter la Parole de Dieu aux différents âges. Ainsi, le groupe des plus jeunes se concentrera sur les paraboles du Royaume de Dieu, la petite enfance de Jésus et les évènements historiques de Sa vie. Plus tard seront abordés les sacrements, des temps liturgiques, la géographie d’Israël, et enfin la symbolique des gestes du prêtre, tels que le remplissage du calice avec l’eau et le vin, etc. Dans la pédagogie de la Catéchèse du Bon Pasteur, la mixité des âges est formatrice : l’exemplarité des plus grands sert la motivation des plus jeunes. Parmi les principes pédagogiques empruntés à la pédagogie Montessori, on retrouve notamment l’importance du silence, la vie intérieure, le développement spirituel personnel et le respect des règles de communauté.

    A Paris, la catéchèse du Bon Pasteur s’est développée au cours des dix dernières années, sur l’initiative d’une poignée de catéchistes de Saint Ferdinand des Ternes, dans le 17e arrondissement de Paris, qui souhaitaient renouveler le catéchisme des enfants de la paroisse. Anne Sampré, le père Chouanard et le père de Mello se sont ainsi rendus à Rome rencontrer Sofia Cavaletti et discuter des innovations.

    Un vecteur de vocations ?   - LIRE LA SUITE ICI

    ------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « RCA : L'évêque de Bangassou très inquiet pour les musulmansLa mystérieuse villa Pia, cachée au cœur des jardins du Vatican »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    hoda
    Lundi 31 Juillet à 08:24

    Merci pour ce bel article

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :