• Dire cette vérité qui fait transpirer notre âme - Bruno

    Dire cette vérité qui fait transpirer notre âme.

    baillonne.jpg

    Dire cette vérité qui fait transpirer notre âme. Dire «  Non «  lorsque tout le monde affirme le contraire. Dans cette démarche intérieure de s'élucider face aux conventions, face aux habitudes qui blessent notre humanité et notre dignité. Alors, nous faisons figure de révolutionnaires avec des relents réactionnaires.

     

    Cependant, lorsque nous avons analysé toutes les faces possibles des problématiques qui se présentent et que notre réponse, notre position nous semble juste. Il nous faut tenir le gouvernail même au cœur des tempêtes…contre nous.

     

    Nous devons incarner nos valeurs sinon, elles meurent par manque de souffle, de respiration.

    Ce programme n’est guère réjouissant quant aux conséquences que nous pourrions essuyer.

    Et pourtant, les convictions les plus profondes marquent de leurs empreintes notre personnalité.

     

    Nous devons cultiver la Joie dans le jardin de notre vie spirituelle sinon, nous risquons de sombrer dans une dépression qui justement nous déprécie aux yeux des autres. Et nos valeurs prennent alors des allures d’un vieillard qui s’éteint.

     

    Nous rajeunir c’est prier viscéralement pour que l’Esprit saint vienne nous habiter de sa Force. Et d’ailleurs, il faut lui demander de nous rajeunir au soleil de l’émerveillement de vivre.

     

    Ne pas plier mais écouter autrui. Prier pour lui si, nous estimons qu’il se trompe.

    Ne pas le haïr, tout être a droit à l’erreur de jugement, de comportement et même de convictions. Le monde est construit pour détruire toutes formes de spiritualité et de liberté intérieure. Pour l’unique raison qu’un homme ou une femme qui vit selon les valeurs des évangiles et qui en fait sa grille de lecture sociétale est dangereux, il n’est pas soumis.

     

    Sauf à Dieu et l’adoration, notre manne nous permettant d’exister pleinement par-delà les médias et la culture insipides.

    Vivre dans l’allégresse, prémisse de la Jubilation éternelle en respectant son prochain pour ces diverses façon de percevoir, de voir les problèmes de société et existentiels.

     

    Mais, s’affirmer face à un Monde qui considère trop souvent les modes comme un mode de vie. Nous avons d’autres repères à partager que ceux du conformisme béat. Nous sommes des combattants du respect et de la Dignité de chaque humain sur cette Terre.

    Et nous nous octroyons le devoir de protester en faveur de cette Humanité. Le silence est toujours trompeur ou complice !

    C’est notre programme de révolution évangélique pour un monde suintant de tolérance, d’écoute et d’amour.

     

     

    Bruno LEROY.

    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

    Autres dossiers

    « Une veuve sous enquête : sept maris tués au cours de leurs nuits de noces - InterBibleTalent - « dollar » ? - InterBible »

  • Commentaires

    1
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:02

    Bonjour, Bruno! je ne sais pas si tu es en attente d'un commentaire! Tu as l'air de tellement savoir que le monde est foncièrement mauvais ...Je  réfute ce discours, Dieu a créé le monde alors, dire que ce monde est intrinsèquement mauvais, c'est dire que Dieu a mal fait son travail. Je ne pense pas que "le  monde soit construit pour détruire toutes formes de spiritualité et de liberté intérieure".Je n'excluerai pas les médias et ne traiterai pas les cultures d'insipides... Je crois que le monde n'est ni tout noir ni tout blanc et que c'est dans ce monde que nous rencontrons Dieu-Amour qui nous apprend à aimer!..et cette enveloppe  que tout nous présente si malsaine, m'empêche de lire attentivement ton texte. Et pourtant! Il y a des trouvailles dans ton texte!! Passons sur ta facilité à dire tout ce que "nous devons" faire...Pour ma part, je ne sais pas imposer quelque chose à quelqu'un, je crois que j'ai supprimé ce mot de mon vocabulaire. Je suis dans la joie de vivre...et j'ai appris à m'émerveiller. Je viens d'écrire à un ami que j'appellerai Théophile" qui venait de me répondre laconiquement"le Christ s'est fait obéissant et obéissant jusqu'à la mort". Je lui ai répondu: Il a obéi à son Père . Il nous a aimé et les prêtres de son époque se sont arrangés pour le faire juger et condamner par le pouvoir civil car Il les dérangeait. Pilate ne cherchait-il pas à le grâcier? Le Christ n'a jamais demandé de promettre l'obéissance à quelqu'un d'autre (comme on le fait dans son Eglise,religieux(ses), prêtres...) Le Christ n'a posé qu'une seule question à Pierre (et même 3 fois) : "Pierre m'aimes-tu? Le Christ nous invite, Il ne nous impose rien..  Bruno, tu nous parles de nos valeurs mais quelles sont -elles? Chez-moi, l'obéissance n'en fait pas partie et je souscrits peinement à ce que tu dis: "Un homme ou une femme qui vit selon les valeurs de l'Evangile et qui en fait sa grille de lecture sociétale est dangereux-se-,  il-elle n'est pas soumis-e-.

    Je suis peut-être dans l'erreur, sans doute même, car je ne possède pas la Vérité, c'est ensemble que nous pouvons la découvrir;

    Avec un amour fraternel et même sororal,

    Alice

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :