• Dublin 2018 : le pape visite un centre d’accueil pour familles sans-abri - Zenit

    Centre des capucins pour familles sans-abri, Dublin, Irlande © Vatican Media

    Centre Des Capucins Pour Familles Sans-Abri, Dublin, Irlande © Vatican Media

    Dublin 2018 : le pape visite un centre d’accueil pour familles sans-abri

    Il exhorte les prêtres à ne pas « poser trop de questions » en confession.

    Au premier jour de son voyage apostolique en Irlande, ce 25 août 2018, le pape François a visité un centre d’accueil de familles sans-abri, tenu par les frères capucins, à Dublin. Il y a exhorté les prêtres à ne pas « poser trop de questions » en confession.

    Après avoir rencontré des jeunes couples à la pro-cathédrale de la ville, le pape a fait une bain de foule en papamobile, pour se rendre en fin d’après-midi dans ce centre, où il a été accueilli par une dizaine de capucins, par les employés, les bénévoles, et la centaine d’hôtes.

    Après le discours du directeur, frère Kevin Crowley, le pape a prononcé quelques paroles d’abondance de cœur, saluant le « lien spécial » des capucins avec les plus pauvres : « Vous avez la grâce de contempler les plaies de Jésus dans les personnes qui ont besoin, qui souffrent, qui ne sont pas heureuses ou qui n’ont rien, ou qui sont pleines de vices et de défauts. Pour vous c’est la chair du Christ. C’est votre témoignage et l’Eglise a besoin de ce témoignage. »

    « Vous ne demandez rien, a poursuivi le pape, vous acceptez la vie comme elle vient, vous donnez consolation et s’il le faut vous pardonnez… cela me fait penser … à tant de prêtres qui posent trop de questions sur la vie d’autrui et qui en confession creusent, creusent, creusent dans le consciences… Votre témoignage enseigne aux prêtres à écouter, à être proche, à pardonner et à ne pas poser trop de questions. » Il s’agit d’être « simple », « capable de pardonner sans faire souffrir ».

    Le pape François a aussi remercié les hôtes de la structure d’y venir « avec confiance » : les capucins « vous aident sans vous enlever votre dignité », a-t-il affirmé.

    Et il a lancé cet appel en conclusion : « Priez pour l’Eglise, priez pour les prêtres, priez pour les évêques… priez pour moi.. priez pour les prêtres, n’oubliez pas. » En donnant sa bénédiction il a proposé à chacun de porter dans son cœur quelqu’un qu’il n’aime pas, un ennemi, afin qu’il reçoive aussi cette bénédiction.

    Durant cette visite, le pape a offert au centre une icône de saint François réalisée par Giuseppe Tedeschi en 2016 : le « poverello » y est représenté avec un parchemin portant l’inscription « Salutationem mihi Dominus rivelavi, ut diceremus: Dominus det tibi pacem » (Testamento, 6), qui fait allusion à la paix et à l’harmonie entre les hommes de bonne volonté. Saint François porte aussi les stigmates, comme il les porta dans sa vie en union avec le Christ dans sa Passion.

    Cette icône, indique un communiqué du Saint-Siège, porte « les valeurs universelles » de paix, de pauvreté, qui sont « chères au pape François ».

    Au terme de cette étape, le pape est retourné à la nonciature de Dublin, où il devait rencontrer les jésuites irlandais en privé. Dans la soirée, il doit participer au « Festival des familles », grande veillée de la IXe Rencontre mondiale des familles.

    source ZENIT.org

    -------------------

    « La conscience écologique dans les Eglises grandit. E&EAngélus: le Pape François à Knock prie pour les victimes d’abus et exhorte à la fermeté - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :