• ÉCOLOGIE - Par-dessus tout, la simplicité - CHEMINS franciscain

    L’incroyable beauté de la nature. La beauté est un don, une générosité sans retour.

    Des commentaires pertinents inspirés par l'Évangile et collés sur plusieurs courtes phrases
    tirées de textes connus. Le langage de l'Évangile apparaît naïf parfois, mais il est si directe et concret.

    Il nous garde en éveil, attentifs.

     vol. 122, no 4 • Décembre 2017

     
    La religion chrétienne – et la catholique plus encore – semble compliquée.  Les raisons en sont nombreuses et mon propos n’est pas de m’y attarder.  On m’a demandé de mettre en évidence certains liens entre l’évangile et la question écologique.  Le rapprochement le plus évident, pour moi, consiste à montrer la simplicité de certains enseignements de Jésus, tout proches de la vie courante.  La crise écologique est le sous-produit d’une technique devenue folle, violente et agressive et d’un besoin inassouvi, et toujours exacerbé, de consommer, de consommer à l’infini.  Jésus oppose à cela l’amour de Dieu et des autres.  Il évoque des questions de tous les jours.  Il le fait surtout dans les paraboles, des petites histoires à sens multiples mais aussi dans des consignes de vie.  Je donne quelques exemples.
    ---------------------
    « Heureux les doux, car ils posséderont la terre. »
    (Mt 5,4) 

    On ne parle pas ici des peureux, des pusillanimes, des flancs mous, mais des gens simples qui contrôlent leur appétit (les pauvres) et leur propre violence.  Plus on est dur et violent, plus on est stressé et moins l’on est heureux.

    ------------------

    « Dans vos prières, ne rabâchez pas comme les païens; ils s’imaginent qu’en parlant beaucoup, ils se feront mieux écouter. »
    (Mt 6,7) 

    Prier, c’est se tenir devant Dieu les mains ouvertes en se vidant de soi-même.  Nous ne savons plus faire cela devant la nature, devant un soleil levant, devant un arbre, une montagne, au crépuscule.  « Votre Père sait bien ce qu’il vous faut » (Mt 6,8).  Respirez, lâchez prise, faites confiance.  On pourrait appeler cela : écologie 101.

    ------------------

    (Mt 6,20) 

    Cela fait longtemps que notre société a choisi l’argent.  Le maître à penser de notre société, le juge final du bien et du mal, c’est l’économiste.  Nous répétons à l’infini le jeu de « La poule aux œufs d’or »).  L’œuf ou l’argent ?  Dieu ou l’argent.  Et parce que toujours nous préférons l’argent, nous nous dégradons et le milieu écologique se dégrade aussi en accéléré.

    Lire la suite c'est ici

    Source https://www.cheminsfranciscains.ca

    ----------------------

    Articles récents- OFS-Sherb

     

     

    « Le C9 avance sur les réformes de quatre dicastères R/VNotre Mère-Père - Alice »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :