• EXTRAIT (5) du LIVRE - Méditer au temps du Covid: - Elisabeth

    EXTRAIT (5) du LIVRE - Méditer au temps du Covid: - ElisabethAujourd'hui pour commencer je vous offre un spécial, prenons 12 minutes pour écouter Élisabeth en entrevu à Radio-Notre Dame qui sera suivi de l'extrait no 5 de Méditer au temps du Covid

     « Démasquons la mort » 

        Si pour le judaïsme la mort est une impureté c’est parce qu’elle est un mensonge existentiel c’est ce qui la rend impur : c’est la raison pour laquelle le Cohen, le « prêtre » homme consacré au Dieu vivant,  ne doit pas avoir de contact physique avec elle. 

    En guise de conclusion 

     Il existe plusieurs prières d’invocations au Saint Esprit,  je propose au lecteur de méditer avec trois d’entre elles

    « Ô Esprit de Dieu »

    Prière de Sainte Faustine(1905-1938) - Petit Journal N° 1411).


    « Ô Esprit de Dieu »

    « Ô Esprit de Dieu, Esprit de vérité et de lumière, demeure constamment en mon âme par Ta grâce divine, que Ton souffle dissipe les ténèbres et que dans Ta lumière les bonnes actions se multiplient. 

    Ô Esprit de Dieu, Esprit d’amour et de miséricorde, qui verses en mon cœur le baume de la confiance, Ta grâce confirme mon âme dans le bien, lui donnant une force invincible : la constance. 

    Ô Esprit de Dieu, Esprit de paix et de joie, qui réconfortes mon cœur assoiffé, verse en lui la vivante source de l'amour divin, et rends-le, intrépide dans la lutte.

    Ô Esprit de Dieu, le plus aimable hôte de mon âme, je désire de mon côté T'être fidèle, tant aux jours de joie qu'aux heures de souffrances, je désire, Esprit de Dieu, vivre toujours en Ta présence. 

    Ô Esprit de Dieu, qui imprègnes mon être et me fais connaître Ta vie Divine et Trinitaire et m'inities à Ton Être divin, ainsi unie à toi, j'aurai la vie éternelle. Ainsi soit-il. 

     

    « Ô Esprit de Dieu, Esprit de vérité et de lumière, demeure constamment en mon âme par Ta grâce divine, que Ton souffle dissipe les ténèbres et que dans Ta lumière les bonnes actions se multiplient. 

    Souffle de vie qui justifie ma vie, lumière originelle qui a chassé et continue de chasser les ténèbres : obscurité qui embrume mon cœur, voile mon horizon, me faisant douter de ta présence ! Donne-moi sinon de te voir du moins de te ressentir afin que l’amour de celui qui est amour par mon corps puisse se répandre autour de moi.


    Ô Esprit de Dieu, Esprit d’amour et de miséricorde, qui verses en mon cœur le baume de la confiance, Ta grâce confirme mon âme dans le bien, lui donnant une force invincible : la constance. 

    Respiration d’amour paternel et matriciel du Père, dans le Fils, la fontaine d’eaux vives de tes flots me donne cette force de persévérer jour et nuit, heure après heures, dans la tourmente comme dans le calme plat, dans le chemin de ma vie, confiant que tu la vis avec moi. 

     

    Ô Esprit de Dieu, Esprit de paix et de joie, qui réconfortes mon cœur assoiffé, verse en lui la vivante source de l'amour divin, et rends-le, intrépide dans la lutte.

    Tu me donnes ta paix, tu unifies par ton souffle tous mes souffles divisés, tu accordes mon être afin que son oui soit oui et son non soit non. Cet alignement de mon verbe me donne cette force de chanter : plus de fausses notes ! Chanter le chant nouveau celui qui, comme le dit le psalmiste, éveille l’aurore du huitième jour : jour de l’avènement dans sa gloire du messie. 

     

     Ô Esprit de Dieu, le plus aimable hôte de mon âme, je désire de mon côté T'être fidèle, tant aux jours de joie qu'aux heures de souffrances, je désire, Esprit de Dieu, vivre toujours en Ta présence. 

    Esprit saint, que ton souffle se mêle et s’unisse au battement silencieux qui pulse la vie dans chacune de mes cellules, que pas une d’entre elles ne soient oubliées : sois ma respiration !

     

    Ô Esprit de Dieu, qui imprègnes mon être et me fais connaître Ta vie Divine et Trinitaire et m'inities à Ton Être divin, ainsi unie à toi, j'aurai la vie éternelle. Ainsi soit-il. »

    Esprit consolateur, esprit de vérité, de paix, de conseil du Christ, l’eau qui s’écoule de ton côté blessé sur nos terres arides, l’ huile d’onction qui s’égoutte du sang de tes blessures sur nos têtes, me fait mourir chaque jour à moi-même pour renaitre chaque jour un peu plus en ton corps. Corps de résurrection pour la vie éternelle.

                                      **********

    --------------------------

    Articles récents
    « Pour 2021 nous devons incarner nos valeurs. - BrunoMéditation - Un temps de dévoilement - Richard Rohr »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :