• Flash texte la ''perle du jour'' Le prologue de Jean - Suzanne

    Jean 1, 1-18 :

    Le prologue de Jean.

     

     

    ZachéeLe prologue de l’évangile de Jean proclame la gloire du Verbe de Dieu. Il met en évidence l’objet central de la foi : Le Verbe, pleinement Dieu par génération éternelle et pleinement homme par l’Incarnation.  Fils Unique du Père, « Plein de grâce et de vérité » « Vie et Lumière des hommes ».


    -          La perle du jour – Jn 1, 16 : « Oui, de sa plénitude, nous avons tous reçu, et grâce pour grâce. »

    Prendre conscience des dons de Dieu et accueillir la grâce, nous rend attentifs aux gestes du Seigneur. Cela nous conduit peu à peu à découvrir son action et à entrer dans une méditation.


    Aussi, en ce jour de Noël, où Dieu se donne en déposant son Fils Unique dans les bras de l’humanité, posons-nous quelques questions fondamentales :

    -          Suis-je consciente de ce que Dieu fait pour moi et de ce qu’il me donne ?

    -          Suis-je consciente que ces dons sont grâce et, par là même, inévaluables ?

    -          Est-ce que je n’attribue pas au hasard, à la chance ou la fatalité, ce qui est du ressort de la grâce ?

    -          Suis-je consciente que par les dons que je reçois, Dieu exprime son désir envers moi et qu’ainsi il me donne les moyens de répondre à son amour ? Et aussi d’en témoigner ?

    Faire mémoire des dons et grâces reçus, c’est coopérer avec la grâce et prendre conscience de notre rôle de serviteur.

    Conscients des dons reçus, faisons de l’action de grâce, la trame même de notre vie renouvelée.

     

    Suzanne

     

    autres dossiers

     

    « Canonisation de la bienheureuse Kateri Tekakwitha - CECCÉglise et monde : l’évêque de Saint-Hyacinthe critique l’Instrument de travail du Synode - Proximo »

  • Commentaires

    2
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:11

    Merci, Suzanne, Merci, merci, merci!    Discutant cette semaine avec une personne porche, je lui disais qu'il  me suffisait de me savoir aimée de Dieu et que Dieu me pardonne! -" C'est trop facile! Sous prétexte que tu te sais aimée par Dieu, tu es pardonnée, alors tu peux faire les pires turpitudes sans t'inquiéter" m'a-t-elle répondu. J'ai été prise de court. Je lui ai tout simplement dit "essaye de te mettre dans l'amour de Dieu, tu verras". Aussi merci, Suzanne, pour la fin de ta phrase: " Dieu exprime son désir envers moi et ainsi, Il me donne les moyens de répondre à son amour et aussi d'en témoigner"

    Merci aussi de retrouver, en commentaire,Struyen dont j'avais entendu sa souffrance dans un commentaire précédent, suite à un article tiré de "Famille chrétienne"  sur le "recadrage" de Benoît XVI aux évêques français. Cet évènement m'avais irritée, car il a bien dit ce qu'il ne voulait plus (c'est vrai, nous, laïcs et laïques, nous ne sommes pas encore mis(es) en valeur, dans son discours) mais il n'a offert aux évêques aucun moyen de faire autrement .  Et là, j'ai entendu cette autre souffrance et j'aurais aimé faire un bout de chemin ensemble. Mais je n'ai pas su retrouver l'article en question!

    Merci à Richard, s'il veut bien nous mettre en correspondance et si Struyen le veut bien aussi.

    Merci

     

    1
    Struyven
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:11

    Lorsqu'il m'arrive de me plaindre, je me rappelle de tous les dons reçus par grâce et que j'ai reçus. Ils sont innombrables et il me faudrait du temps pour les énumérer tous. Tout est grâce ! Merci Seigneur de considérer avec tant d'amour ta servante inutile !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :