• Flash texte la ''perle du jour'' Parabole des vignerons - Suzanne

    Flash texte la ''perle du jour'' Parabole des vignerons - Suzanne Suzanne nous t'attendions...

    Flash texte la ''perle du jour''

     Matthieu 21, 33-43 :
    Parabole des vignerons


    Nous savons tous comment les vignerons ont traité les serviteurs du maitre de maison qui a planté une vigne. Ils les ont battus, tués, lapidés. Pourtant, le maitre avait donné en fermage cette vigne à des vignerons qu’il avait probablement jugé dignes de confiance. Alors pourquoi une telle violence ?


    - La perle du jour – Mt 21, 38 : « Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage. »

    Nous avons parfois tendance à oublier que tout ce qui est don, vient de Dieu. Nous nous approprions alors, même ce qui ne nous appartient pas. Nous ouvrons ainsi la porte à l’ingratitude, à la guerre, à la violence et tombons dans la démesure. L’appétit du pouvoir et de l’avoir ne connaît pas de limites. En fait, derrière ce comportement se cache le refus de Dieu.


    Cette parabole est terriblement actuelle. Elle nous replace au cœur de notre époque et du contexte dans lequel nous devons vivre et agir. Monde où l’indifférence et l’individualisme égoïste sont en train de prendre le pas sur ce qui constitue les valeurs anthropologiques de l’être humain. Monde où tout entre dans le jeu de la compétitivité et de la loi du plus fort, où le puissant mange le plus faible. Manière moderne de battre, de tuer et de lapider.


    Malgré le bel exemple que donnent beaucoup de chrétiens qui offrent leur vie et leur temps gratuitement et généreusement, pour l’amour du Maitre, nous sommes tous de quelque façon sous l’influence de ce monde.


    C’est pourquoi, cette Parabole de Jésus s’adresse à nous aujourd’hui : Dieu nous confie sa vigne, il nous confie le monde, il nous confie l’Église. Ne nous approprions pas ce don. Ne tombons pas dans cette tentation. Ne nous approprions pas les talents, les responsabilités ou les missions que Dieu nous a confiés. Ce sont des dons, ils ne nous appartiennent pas.


    Qu’ils nous servent à nourrir la rencontre avec les autres et non pas notre individualisme ou notre orgueil spirituel ; qu’ils nous servent à nous engager de plus en plus dans le monde ; qu’ils nous servent à travailler dans la joie, dans la vigne du Seigneur, et à offrir les fruits de notre travail, à Dieu.
     

    Le seul Maitre, c’est Lui !

    Source : Suzanne G Testut ofs  avec la collaboration de RCF La Radio dans l'âme

    Articles récents
    « Homélie - fête de la Transfiguration de Jésus (6 aout 2014)35e anniversaire '' François patron de l'écologie'' »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Luce Beaulieu
    Mercredi 6 Août 2014 à 20:56

    Cette réflexion de la part de Suzanne ne sonne pas faux du tout ; au contraire! J'avoue que je n'y avais jamais pensé sous cet angle.cool

    1
    Nicole Rhéaume
    Mercredi 6 Août 2014 à 15:27

    C'est une réflexion très juste et actuelle sur la parabole des vignerons.  Merci à notre soeur en S.François, Suzanne G.Testut.


    Heureuse qu'elle soit de retour sur le blogue.


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :