• Histoire de l’OFS et de sa Règle (11)

      Histoire de l’OFS et de sa Règle

    La “novitas” francIscaInE. La trilogie franciscaine.

    Magistère des Papes sur l’OFS 

         Benedetto Lino, OFS

     

    (Ce qui suit a été librement tiré et réadapté par : M. Bigi, L’Universale Salute)

     

    La réponse du Tiers Ordre au magistère de Léon XIII a été excellent dans cette courte période, mais la poussée propulsive s’est remarquablement atténuée pour les résistances à la réforme léonine et aussi parce que le programme de réformes sociales en clé franciscaine n’alla pas beaucoup au delà à cause de la réaction au “modernisme” dont furent protagonistes des personnages (y compris de l’OFS) prudents oui, mais privés de la clairvoyance, du courage et de la prophétie dont au contraire avait fait preuve Léon XIII.

    Dans tous les cas, Léon XIII réussit à donner une autre impulsion inespérée à la diffusion de l’OFS et à l’apostolat Franciscain Séculier entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème.

    Beaucoup de presse fleurit pour les tertiaires et des tertiaires Franciscains, une presse soignée et voulue par les religieux desquels l’Ordre était toujours dépendant et assujetti. Il y eu un important moment de réveil de la part des religieux qui oeuvrent généreusement et avec conviction pour la promotion, la diffusion et la croissance du Tiers Ordre Franciscain.

    L’Ordre, et ce fut la volonté des Ministres Généraux et Provinciaux, commença à se structurer avec l’institution de commissaires, de secrétaires et de directeurs  religieux, en secondant aussi un mouvement qui a tendance à se rencontrer et à se confronter entre Franciscains Séculiers pour mieux se comprendre et dans la tentative de commencer à être protagonistes de leur propre vocation et mission dans l’Eglise.

    On commence à dessiner, de nouveau, un Ordre qui n’entend plus seulement atteindre une perfection spirituelle souvent désincarnée, mais, en assumant entièrement leur propre sécularité, se mettre au service de l’Eglise et de l’Evangile dans les contextes de la société et du monde du travail et de la politique.

    Fleurissent aussi des Fraternités sacerdotales, éperonnées par l’exemple des deux papes, Pie IX et Léon XIII, qui étaient entrés motivés et convaincus dans la Famille Franciscaine à travers le TOF. Dans la Fraternité d’Ara Coeli on comptait neuf cardinaux parmi les profès !

     

    --------

    Autres dossiers

    « Un cadeau inestimable de la part des Éditions du Cerf - les "Sources franciscaines"Audio - Entrevue avec Suzanne G Testut - RCF 1/3 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Décembre 2012 à 21:15

    Je ne saurais dire qui en a fait la traduction, l'auteur est Italien et parle un très bon français, selon moi.... mais hélas je ne suis pas la science infuse

    2
    Hervé
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:06

    Je suis désolé de le dire, mais la traduction me semble assez mauvaise. Il y a des expressions difficilement compréhensibles en Français, des phrases mal construites...  Je suppose que cela est traduit de l'italien. Est-ce un Italien qui a effectué la traduction ? 

     

    Merci quand même de nous avoir fait part de cet article !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :