• Homélie du 3ème dimanche de Pâques - 4 mai-14

    Homélie du 3ème dimanche de Pâques

    Abbé Jean Compazieu

    Jésus ressuscité nous rejoint

    Textes bibliques : Lire

    Nous découvrons à travers ces trois textes bibliques comment Dieu s’y prend pour donner l’Esprit Saint aux croyants. Ces lectures nous disent quelle est l’action de cet Esprit. II leur est donné pour accompagner les hommes sur leur route et les configurer au Christ. C’est ainsi que le message du Christ nous rejoint sur nos routes et dans nos maisons.

     La première lecture nous a donné le témoignage de Pierre. C’est lui qui, précédemment, refusait le scandale de la croix. Il peut maintenant éclairer ses compatriotes qui sont encore enfermés dans la vision qui était la sienne autrefois. Il affirme devant tous que Jésus, le crucifié, est vivant pour toujours. Dieu l’a ressuscité. Pierre et les autres apôtres en sont témoins. Ils sont également témoins du pardon que Dieu accorde aux juifs et de l’appel à la conversion qu’il leur adresse.

    Cet appel de Pierre à la conversion est repris dans la 2ème lecture. Il s’adresse à des chrétiens qui, autrefois, menaient une vie « sans but ». Ou plutôt, leur but, c’était « l’or et l’argent ». Maintenant qu’ils ont donné leur foi au Christ, ils doivent rompre avec le passé. Leur libération a été acquise par le sang de Jésus qui a donné sa vie pour nous. Il est important de tout faire pour ne pas décevoir cet amour de Dieu qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Nous devons tous nous interroger sur le vrai but que nous donnons à notre existence. Cette lettre de Pierre nous est donnée pour nous appeler à une vraie conversion.

    Puis nous avons l’Evangile des disciples d’Emmaüs. Nous croyons bien le connaître car nous l’avons entendu souvent. Mais il nous faut sans cesse le relire avec un regard neuf car il reste inépuisable. L’important c’est de le relire dans notre actualité. Ces deux disciples complètement désemparés qui retournent dans leur village c’est chacun de nous. Nous aussi, nous sommes parfois marqués par la tristesse. Notre vie de tous les jours est souvent une défaite : c’est la défaite de l’Evangile pour les persécutés, les pauvres, les victimes de la violence, des guerres, de la solitude et de l’abandon. Cette défaite c’est aussi quand nous disons qu’au point où nous en sommes, il n’y a plus d’espoir possible.

    Mais voilà que sur le chemin des disciples, le crucifié lui-même s’approche et les rejoint. Il leur pose des questions : « De quoi causiez-vous donc tout en marchant ? » Ils lui répondent : « Tu es bien le seul à ignorer ce qui s’est passé ces jours-ci »… l’arrestation de Jésus et sa mort sur la croix… « Nous espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ; mais avec tout cela, voilà trois jours que ces choses sont arrivées. » Pour les disciples, c’est la déception et la tristesse qui l’emportent.

    C’est alors que Jésus intervient pour leur expliquer les Ecritures, Moïse et les prophètes. Leur cœur était brulant tandis qu’il leur parlait. Pour entrer dans le mystère de Dieu, il nous faut ce cœur brulant d’amour. C’est cela qu’il nous faut demander au Seigneur : « Emplis-nous de l’amour qui jaillit de ton cœur ». Ainsi, nous pourrons entrer dans le mystère de ton Père et nous serons transfigurés par cette présence d’amour. C’est ainsi que la présence de Jésus transforme le cœur et la vie des disciples. C’est important pour nous : accueillir le Christ et son Evangile, nous laisser éclairer par lui, tout cela ne peut que changer notre vie.

    Mais il y a une autre étape absolument essentielle : c’est la demande des disciples : « Reste avec nous ». Une telle rencontre ne peut pas s’arrêter ainsi. Jésus entre donc pour rester avec eux. L’Evangile nous parle d’un repas, d’un pain rompu et distribué. Alors leur yeux  et ils le reconnaissent. Comme pour les disciples, notre foi au Christ ressuscité a besoin d’être réchauffée par la Parole de Dieu et celle de l’Eglise. Nous avons également besoin d’être nourris et fortifiés par son Pain Eucharistique. Le Christ ressuscité nous rejoint au cœur de nos vies et se donne à nous pour nous ouvrir un chemin d’espérance.

    Jésus a disparu à leur regard. Il a terminé son œuvre de conversion. Cette conversion est totale lorsqu’ils eéintègrent la communauté des disciples. En ce dimanche, le même Seigneur nous rejoint. Il nous accompagne, il nous parle, il partage avec nous le pain de l’Eucharistie. Nos yeux ne le voient pas, mais nous le reconnaissons avec le regard de la foi. Et à la fin de cette messe, nous serons envoyés pour annoncer la bonne nouvelle au monde : « C’est vrai, le Seigneur est ressuscité ».

    Seigneur, en ces lendemains de Pâques, nous avons du mal à te reconnaître sur nos routes humaines. Reste avec nous. Fais-nous voir la clarté de ton visage afin que nous devenions de vrais témoins de ton amour. AMEN

    Télécharger « 3ème dimanche de Pâques1.pdf »

    Sources : Revues Signes, Feu Nouveau et dimanche en Paroisse – La parole de Dieu pour chaque jour de 2014 (V. Paglia)– Missel communautaire – Elle est vivante la Parole de Dieu (R.Houliot) – au cœur de l’Eglise (P. Chauvet)

    source http://dimancheprochain.org

     

     

    « Heureux qui croit sans avoir vu - InterBibleQuatrième rencontre du Conseil des cardinaux - »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :