• Internet l’espace le plus opaque qui puisse exister - Bruno

    Internet l’espace le plus opaque qui puisse exister.

    3-mes-1.gif

     

    Internet est l’espace le plus opaque qui puisse exister, jusqu’à ce jour, lorsque notre conscience est obnubilée par cet instrument que l’on appelle "ordinateur".

    Avec l’ordinateur, les jours deviennent tellement ordinaires, que la routine guette comme la rouille sur une barre d’acier solide.


    Je me demande, aujourd’hui, si je suis un salaud ou un indifférent, ce qui revient au même.

    Parler de Dieu, de spiritualité, d’intériorité, cela est parfait à condition de le vivre et de ne pas ignorer, pour quelques articles rédigés, l’être aimé auquel vous finissez pas ne plus même parler.


    En effet, mon épouse, ces derniers jours, ne cessez de me dire qu’elle avait des angoisses. Et je lui répondais banalement qu’il fallait qu’elle prenne ses anxiolytiques.

    Et je n’avais pas compris que ma présence à ses côtés, s’effaçait comme une ombre sous la lumière de mon écran.


    Ce manque de relations vraies détruisait peu à peu ce couple bâti sur le roc.

    Voyez-vous, la vie ne se satisfait pas d’une stabilité stérile. Elle a besoin de piment, de sel sinon, elle s’affadit et se détruit silencieusement, imperceptiblement.

    Être présent dans l’intensité et non dans la durée est plus important que de regarder l’autre vivre tout en affirmant sans cesse l’aimer.


    Certains mots souvent, ne collent plus à la réalité vécue.

    L’origine des divorces est prioritairement dûe à un défaut de communication entre deux personnes qui pensent s’unir pour l’éternité.

    Et puis, le temps passe, les habitudes s’installent tuant la saveur suave de la tendresse.

    Avant qu’il ne soit trop tard, une décision s’impose, loin des lois obligées par notre société.

    Ralentir le travail, ralentir le net pour demeurer dans des relations moins évanescentes.


    Retourner à l’Essentiel de la nature humaine.

    Ne plus se laisser piéger  par ces technologies qui engendrent un mutisme égoïste.

    Alors, je m’absente tel une brise légère sur les flots de la mer.

    Oui, je veux retrouver nos racines terrestres avant que notre se meurt.

    Et pour cela, il me faut faire des concessions et mener une ascèse vis à vis d’internet.

    Et prier, pour que la lumière qui chante dans nos cœurs revienne doucement.

    M’absenter pour de nouveau exister ou exister autrement.

    Mais sauver notre couple qui s’engouffre dans les flots noirs et insipides de l'indolence.


    Je vous quitte donc quelques semaines, quelques mois ou vous laisserais-je, quand même un mot, pour vous faire signe.

    Je ne sais pour l’instant comment le vent va tourner et danser dans nos âmes troublées.

    Priez pour moi, comme je ne cesse de le faire pour tous, n’ayant d’autres pouvoirs pour vous atteindre.

    Je vous souhaite une semaine où la présence des anges vous enverra les messages que vous attendiez.

    Au plaisir de vous retrouver…plus tard…ou plus tôt que prévu.

    Dieu seul le sait et répondra à nos requêtes.

     

    Bien Fraternellement, Bruno.

    ( notre de la direction du site ofs, ne nous oublie pas Bruno, mais oui, tu dois avant tout, vivre pour vrai!)

     

    Source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

    Autres dossiers

    « Genfest 2012 : tendre la main de l'amitié aux autres culturesRetourner vers L'Essentiel d'un Bonheur réel - Bruno »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :