• Irak, Plaine de Ninive plus de 200 millions de dollars en dommage - AED

     

    Irak, Plaine de Ninive plus de 200 millions de dollars en dommage - AED

     30 Mars 2017, by Mario Bard in #callitgenocide, ACN International, Adaptation Mario Bard, 

    Communiqué, Eva-Maria Kolmann, Irak, Moyen-Orient, Voyager avec l'AED
    Photo du haut: février 2017,
    Batnaya, petite ville située à une quinzaine de kilomètres de Mossoul. Environ 850 familles chrétiennes y vivaient en 2014.

    Irak, Plaine de Ninive
    plus de 200 millions de dollars en dommage

     Irak, Plaine de Ninive plus de 200 millions de dollars en dommage - AEDKönigstein/Montréal, 28 mars 2017 – L’État islamique (ÉI) a endommagé plus de 12 000 habitations dans douze villages chrétiens de la plaine de Ninive. C’est ce que révèle une étude menée par Aide à l’Église en Détresse (AED), organisme international de charité catholique. De ce nombre, 669 maisons ont été entièrement détruites. L’œuvre pontificale estime que les frais de reconstruction seront largement supérieurs à 200 millions de dollars.

    Une croix dans les débris, février 2017. Qaraqosh (ou Bakhdida) et plusieurs autres villages de la région sont libérés de l’ÉI. Le défi est maintenant de reconstruire.

     Dans le cadre de cette étude, 1 500 familles réfugiées à Erbil (Kurdistan irakien) et originaires des régions concernées ont répondu à un questionnaire leur demandant si elles avaient l’intention de retourner dans leurs villages d’origines, maintenant libérés de l’ÉI. Sur les 1 308 familles qui ont répondu, 41 % d’entre elles ont assuré vouloir retourner dans leurs villages et 46 % ont indiqué qu’elles envisageaient un retour.

     C’est une différence considérable, comparée au sondage réalisé par l’AED en novembre dernier auprès de 5 762 déplacés. Seuls 3,28 % des personnes interrogées avaient alors l’intention de retourner dans leurs villages. À cette époque, la sécurité était encore précaire dans la région libérée où se tenaient encore des combats.

     L’exercice a également permis de relever que 57 % des personnes interrogées ont indiqué que leurs biens avaient été pillés et 22 % ont répondu que leurs maisons avaient été détruites. Tous les autres ne pouvaient donner de réponse concernant l’état actuel de leurs maisons ou de leurs biens. Un peu plus d’un quart des personnes interrogées (25,46 %) ont affirmé que les terroristes de l’ÉI leur avaient volé leurs documents personnels.

     Actuellement, 14 000 familles déplacées, qui avaient fui Mossoul et la plaine de Ninive, vivent encore à Erbil. Cela correspond à environ 90 000 personnes, par rapport à 120 000 déplacés à Erbil en 2014. Aujourd’hui, 12 000 familles dépendent toujours de l’aide humanitaire d’Aide à l’Église en Détresse.

     Cette première étude d’Aide à l’Église en Détresse a été réalisée avec l’aide des collaborateurs de l’Église locale. Elle comporte trois volets : le premier évalue les dégâts causés par l’ÉI sur les habitations privées. Puis, les résultats concernant les établissements scolaires et hospitaliers ainsi que les bâtiments de l’Église viendront plus tard.

     

    Irak, Plaine de Ninive plus de 200 millions de dollars en dommage - AED

    source http://www.acn-aed-ca.org/fr

    --------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Nos murs intérieurs - NRFIl y a une pratique chrétienne de la politique. - Bruno »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :