• Je parle hébreu !!!! - Art 2 - Élisabeth

    Je parle hébreu !!!! - Art 2

    Je parle hébreu !!!!


    Photo Elisabeth-1Peu de personnes savent qu’à chaque fois qu’elles assistent à une messe, elles ne manquent pas de parler en hébreu. En effet trois mots en cette langue sont restés dans la liturgie de la messe, Alléluia, Amen, Hosanna. Le sens général en est fort bien connu cependant   pour enrichir sa réflexion et sa prière, on peut interroger  ces trois mots, les ouvrir, les déployer pour en extraire d'autres sens..

    ALLELUIA est un cri de louange qui signifie louons Dieu. Il est composé du verbe  louer  à l’impératif  et d’un nom de Dieu, YA . LouezYA. Que désigne ce YA ? Ce nom est écrit avec les deux premières lettres du TétragrammeYod Hé Vav Hé.  Chaque lettre de l’alphabet hébraïque a un sens et un poids, chaque lettre étant aussi un chiffre.. Le Yod, est masculin,  il fait référence au germe divin. Le Hè, est le souffle saint, c’est une lettre féminine.

     

    Lorsqu’on loue  Dieu dans ce Nom YA, on loue l’union du principe  masculin (donateur) et du  principe féminin ( récepteur), de Dieu avec toute sa création,   du Christ avec son église.
    Cette acclamation alléluia  est  surtout utilisée abondamment dans le livre des psaumes Téhilim,  le livre des louanges, du verbe hallal qui signifie tout à la fois briller, faire briller, louer, glorifier, se conduire comme un fou, devenir fou. On ne peut s’empêcher de penser à son auteur,  le roi David qui dansa comme un fou devant l'arche Sainte lorsqu'il la fit venir à Jérusalem devant tous ces sujets sous le regard un peu  méprisant de sa femme Mikhal qui ne comprenait pas un tel excès, un tel manque de tenu et de retenu. Ce roi , à la fois chantre et poête nous invite à son école,  à devenir des fous de Dieu, des  hommes et des femmes dont  la bouche ne s'ouvre que sur des paroles de louanges, d’action de grâce , de confession, d’appels qui proclament un  attachement et une foi inébranlable.


    Alleluia contient  en son sein les lettres qui forment  le mot laïla la nuit. La nuit ce temps d'intimité, de confidence, de rapprochement entre les personnes, de pardon et de réconciliation, d’union. La nuit ,temps privilégié de la conversation dans l’oraison et la prière  entre l’Homme et son Dieu .La nuit,  temps de nos épreuves, nos obscurités, nos détresses d’où il ne semble qu’aucune lumière ne pourra jamais jaillir. Dans le cœur dela nuit de  l'Alleluia, bat le Nom de Dieu, pour nous   apprendre qu' au cœur de nos ténèbres se trouve une force d’amour qui permet à chacun d’entre nous de naitre au jour nouveau et de pousser son chant de grâce, son Alléluia.


    AMEN
    Ce mot signifie, ainsi soit il ou qu'il en soi ainsi, on  le prononce à la fin d'une bénédiction. Il signifie aussi nourriture, foi, fidélité. Chacune de ses lettres est l'acrostiche de la phrase  El meleh neheman, Dieu roi fidèle.
    Il est composé de trois lettres : alèph, Mèm, noun. En coupant le mot on peut lire :Aleph, Dieu Un, est manne , Pain du ciel.


    Dire Amen c'est non seulement adhérer à ce qui vient d’être proclamé  mais aussi   dire sa foi et  sa fidélité envers Dieu et se nourrir de Lui:  …. goûter et voyez comme est bon le Seigneur. Jésus , dans l’ Apocalypse3 ,14  a dit  en parlant de lui :
    - Ainsi parle l'Amen, le Témoin fidèle et vrai, le Principe de la création de Dieu. Il est l’Amen, Il est le Pain vivant descendu du ciel pour se donner en nourriture. Dans l’Evangile de Jean il redouble souvent cet Amen. Amen, Amen je vous le dis…comme une signature, un sceau. La Guématria, le compte numérique d’un mot du mot Amen redoublé équivaut à 78,  le même que celui de lekhem, le pain.
    HOSANNA


    Cette exclamation est directement liée à la fête juive des Tentes, Soukkot, qui fait mémoire du séjour des fils d'Israël dans le désert du Sinaï plus précisément cela se rapporte aux nuées de Gloire qui les protégeaient. On agite le loulave bouquet composé de feuilles de myrte, de saule et de palmier  et on chante pour demander à Dieu de sauver son peuple et de lui donner de la joie .Dans les Evangiles il est clair que la foule acclame le Christ en reprenant les mots du psaume 118, 25,

    Anna Achem Hoshiah na. De grâce  Seigneur sauve nous maintenant.
    Hoshaah   le salut , Na  maintenant !
    Hoshana  désigne également  une branche de saule.

     

    Élisabeth

     

    Autres dossiers

    « 600 jeunes religieux et religieuses français se mettent en scène - La CroixL'Exortation apostolique Verbum Domini (5/6) - InterBible »

  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Février 2012 à 13:50

    Bon matin,

                    Je trouve cet article vraiment extraordinaire. Quelle bonne professeure!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :