• JE SUIS UN LIVRE - Élisabeth

    Bonjour à tous, je suis heureux de vous faire part que NOTRE Élisabeth viens de publier... BRAVO!

    Je suis un livre – je suis un livre dont j’ai commencé à tourner les pages

     

    La relecture de ma vie, à un moment de mon histoire (divorce, maladie, les enfants qu’on me prend) m’a fait découvrir que j’étais un livre, un livre dont j’écrivais chaque jour, sans m’en rendre compte, une page. Chacun d’entre nous est un livre, un livre vivant, en marche. De quelle histoire étions-nous le héros, et quel message portions-nous ?
    À partir de ce constat, j’ai cherché quel était le livre, c’est-à-dire l’histoire la plus universellement connue, qui avait était écrite et partagée, qu’elle soit appréciée ou non. La réponse fut aisée : la Bible. C’est le plus grand bestseller du monde. Ce livre, qui interpelle chaque lecteur, est appelé « saint ». Je me suis demandé ce qu’était un livre saint, et s’il était possible, à notre tour, de faire de notre livre – c’est-à-dire de notre histoire personnelle – un livre saint, dont sortirait une « bonne nouvelle »
    C’est le cheminement de cette quête-enquête que je raconte dans ces pages, à travers la relecture d’un passage de mon histoire, celui du jour où tout a basculé. C’est toujours dans et à partir de ces lieux de déchirures que l’on relit ce qui s’est inscrit dans notre chair pour faire sens.

    Pour plus d'informations c'est ICI

    ------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Qu'est-ce qui me fait vivre? - AliceLe Pape demande d’affronter «avec détermination» les formes modernes d'esclavage »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    coeur léger
    Mardi 19 Février à 16:06

    Bonjour Élisabeth je n'ai pas encore lu votre livre mais votre façon de dire je suis ''Un livre'' m'inspire beaucoup oui nous sommes un livre et chaque jour est une page soit merveilleuse ou difficile mais elle est nous. Paix et joie Madeleine

      • elisabeth
        Lundi 26 Août à 13:41

        Oui chère Madeleine, j’espere que  tu pourras le lire en son entier . Nous nous retrouverons dans la grande bibliothèque divine

        elisabeth

    6
    Damay-Gouin
    Mercredi 13 Février à 16:12

    Chère Elisabeth, j'ai lu la présentation de ton livre et je suis restée muette, devant les souffrances de ta vie. Je voudrais te dire tout simplement toute mon amitié et comme ta fille: "Maman, c'est ta richesse que j'envie, ta force. Donne-moi la main et viens, on tourne, on fait la toupie, on tourne de plus en plus en plus vite, jusqu'à devenir invisible, jusqu'à devenir lumière ! Souviens-toi , Elisabeth,  tu n'es pas seule. Tu fais partie d'un groupe, famille, ami.es...   Alice

      • elisabeth
        Lundi 26 Août à 13:39

        Merci pour ton amitié 

        elisabeth

    5
    mariejosee
    Mercredi 13 Février à 11:58

    Je trouve le prix fort à payer pour quelqu'un qui a vécu le chemin de la conversion du judaisme au christianisme : être arraché de ses enfants. J'imagine qu'il faut tendre à comprendre mais on n'y arrive pas sans la grâce de Dieu.

    Bon courage et que ma prière te soutienne!

      • elisabeth
        Lundi 26 Août à 13:38

        Chère Marie Josée.

        il y a un mal entendu

        mon divorce, les enfants qu’on m’a pris, ma maladie ces événements sont arrivés du temps où j’etais Une juive orthodoxe. 

        Ma conversion est mon chemin de résurrection. Je n’ai payé aucun prix. Tout est donné.

        merci pour ton soutien

        elisabeth

      • elisabeth
        Lundi 26 Août à 13:35

        Bonjour marie Josee, 

        il y a un mal entendu. Mes enfants qu’on m’a pris, mon divorce , ma maladie ce drame a eu lieu du temps où j’etais Une juive orthodoxe. Mon chemin de conversion s’est fait après ce désert....il est ma résurrection....je n’ai payé aucun prix...tout a été donné.

        alleluia.

        merci pour ton soutien.

        elisabeth

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :