• JMJ - Cérémonie d’accueil du pape François : « La foi accomplit dans notre vie une révolution » Zenit

    Les JMJ de Rio comme si vous y étiez

    Cérémonie d’accueil du pape François : « La foi accomplit dans notre vie une révolution »

    • famillechretienne.fr
    • Par Jean-Marie Dumont

    Jeudi 25 juillet au soir se tenait la cérémonie d’accueil du pape François aux Journées mondiales de jeunesse. Marquée par l’émotion lorsque le pape a évoqué l’accident qui a coûté la vie à Sophie Morinière, elle a aussi été marquée par l’appel fort du pape adressé aux jeunes de mettre Dieu au centre de leur vie. Elle inaugurait trois jours de rencontres avec les jeunes qui se poursuivront jusqu’à la messe finale de dimanche.

     JMJ - Cérémonie d’accueil du pape François : « La foi accomplit dans notre vie une révolution » Zenit(copie d'écran KTO/CTV)

    « Chers amis, la foi accomplit dans notre vie une révolution que nous pourrions appeler copernicienne, parce qu’elle nous enlève du centre et le rend à Dieu. En apparence rien ne change, mais au plus profond de nous-mêmes, tout change. » C’est par ces mots que le pape s’est adressé hier soir aux centaines de milliers de jeunes réunis sur la célèbre plage Copacabana de Rio pour une grande cérémonie d’accueil célébrée en son honneur. Une allusion au caractère « révolutionnaire » de la foi qui rappelle, pour les pèlerins qui étaient à Cologne lors des JMJ en 2005, ces propos que le pape Benoît XVI y avait tenus : « C'est seulement des saints, c'est seulement de Dieu que vient la véritable révolution, le changement décisif du monde. […] La révolution véritable consiste uniquement dans le fait de se tourner sans réserve vers Dieu, qui est la mesure de ce qui est juste et qui est, en même temps, l'amour éternel » (20 août 2005).

    Une minute de prière silencieuse pour Sophie Morinière et les blessés

    Ce soir à Copacabana, le temps est exécrable, le vent intense, la mer agitée. Et pourtant, l’enthousiasme du million de pèlerins entassés sur le sable est intact : à plusieurs reprises, le pape est applaudi à tout rompre. Celui-ci a commencé son intervention en invitant les pèlerins à prier quelques instants en silence pour cette jeune fille de la délégation parisienne décédée au cours de la semaine missionnaire, pour les blessés et leurs familles respectives. Pendant près d’une minute, on n’entend plus que les hélices des cinq hélicoptères qui survolent la baie, tandis que les pèlerins prient en silence.

    Le pape a ensuite évoqué sa rencontre avec le pape Benoît XVI avant son départ au Brésil et la demande qu’il lui a adressée de prier aux intentions des pèlerins. Il demande qu’on l’applaudisse : toute la plage se livre à l’exercice avec une joie et une émotion visibles, lançant pendant plusieurs dizaines de secondes ce mot si souvent scandé jusqu’il y a encore quelques mois : « Benedetto ! » Et, chose incroyable, le pape François lui-même le scande une ou deux fois au micro avec les jeunes, en précisant qu’il sait que Benoît XVI regarde cette scène à la télévision.

    Rencontrer le Christ dans les sacrements

    Un peu après, le pape François a mis en exergue auprès des jeunes le rôle des sacrements, déclarant : « Écoute le Christ avec attention et ton cœur sera réchauffé de sa présence. […] Il t’accueille dans le sacrement du pardon, pour guérir de sa miséricorde les blessures du péché. […] Il t’attend dans la rencontre avec sa Chair dans l’Eucharistie, sacrement de sa présence, de son sacrifice d’amour. » Au fil de son discours, il improvise à plusieurs reprises, encourageant notamment les jeunes pèlerins, avec une grande expressivité dans ses gestes, à avoir une foi « forte ». « Nous sommes ici, ensemble, leur a-t-il dit aussi, pour partager la foi et la joie de la rencontre avec le Christ, dans le fait d’être ses disciples. Cette semaine, Rio devient le centre de l’Église, son cœur vivant et jeune, parce que vous, vous avez répondu avec générosité et courage à l’invitation que Jésus vous a faite de demeurer avec lui, d’être ses amis. »

    Un accueil enthousiaste

    Des propos très bien reçus par des jeunes qui donnent l’impression d’en redemander. Un accueil enthousiaste que l’on a senti dès son arrivée : conduit par hélicoptère au fort de Copacabana, à l’extrémité de la plage, il est apparu vers 17 h 15 dans sa papamobile alors que le jour se finissait et a parcouru ainsi les quelque quatre kilomètres de l’avenida Atlantica jusqu’à l’estrade. Tout au long du chemin, les centaines de milliers de pèlerins l’ont acclamé. « C’est grandiose, déclare Aurélien, un jeune pèlerin venu de l’Île de la Réunion, je l’ai vu à 5 mètres ! »

    Même sentiment chez Yannis et Karel, deux jeunes de Guadeloupe qui viennent d’avoir leur bac : ils ont pu arborer un superbe drapeau français au bout d’une canne à pêche lors du passage du pape et sont manifestement très contents de leur coup. Andrea, une jeune Guyanaise, ne cache pas non plus sa joie : « C’est vraiment émouvant d’être ici près du pape. C’est la première fois que je le rencontre. J’ai un grand respect pour lui : c’est le SaintPère. Et en même temps, je l’aime beaucoup. C’est d’autant plus fort après toutes les péripéties que nous avons rencontrées, notamment notre vol qui a été retenu plusieurs jours en Guyane. » Une joie que, comme beaucoup ici, elle ne lie pas seulement à la présence du pape, mais aussi au fait de rencontrer des chrétiens partageant la même foi : « Cette ferveur me donne chaud au cœur et ravive ma foi », déclare-t-elle, avant de retourner suivre la fin de la cérémonie sous une pluie fine grâce à l’un des grands écrans installés tout au long de la plage de Copacabana.

    Jean-Marie Dumont


    Retrouvez le discours du pape en son entier ici.
     
    Source http://www.famillechretienne.fr
     
    Retour à l'ACCUEIL
    « Nouvelle Fraternité Nationale- HAÏTIRio: les larmes du pape François dans la favela de Varginha - Proximo »

  • Commentaires

    1
    Nicole Rhéaume
    Samedi 27 Juillet 2013 à 01:56

    Je viens de lire la relation de la cérémonie d'accueil du pape François par les jeunes.  J'avais vu rapidement sur vidéo.  Je suis contente de trouver ici le texte écrit qui permet de réfléchir plus longuement sur ce moment important de sa rencontre avec les jeunes.  Merci à l'auteur, Jean-Marie Dumont. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :