• L'Évangile selon saint Luc (1/7) - Interbible

    L'Évangile selon saint Luc (1/7)

    par Yves Guillemette, ptre-curé

    Avec cette première livraison de la rentrée automnale, nous amorçons la découverte de l'Évangile selon saint Luc.

    L'évangéliste et son projet d'écriture

    St-Luc.jpg

     

    Avec cette première livraison de la rentrée automnale, nous amorçons la découverte de l’Évangile selon saint Luc. Cette série complétera donc notre tour d’horizon des évangiles.

     

         Ce ne sont pas les scènes d’évangile qui manquent dans l’album de notre mémoire religieuse. Si vous parcourez cet album, vous y trouverez sans doute un grand nombre de passages provenant de l’évangile de Luc, en commençant par les récits de l’enfance de Jésus, notamment l’annonciation à Marie et la naissance de Jésus à Bethléem. Mais qui ne connaît pas la parabole de l’enfant prodigue ou celle du bon Samaritain, le repas de Jésus chez Marthe et Marie, le crucifiement de Jésus entre deux brigands, la rencontre du Ressuscité par les deux disciples d’Emmaüs et le récit de l’Ascension. Et si on passe aux Actes des Apôtres, du même saint Luc, on connaît bien le récit de la Pentecôte, le martyre d’Étienne et la conversion de Saul le persécuteur qui deviendra Paul l’évangélisateur. Voilà pour ce petit exercice de mémoire que vous pouvez continuer par vous-même.

     

         L’évangéliste a ceci de particulier qu’il nous présente d’entrée de jeu les objectifs de son projet d’écriture : offrir aux lecteurs, représentés par Théophile, un récit ordonné des événements entourant la vie et la mission de Jésus afin qu’ils puissent constater la solidité des enseignements reçus (cf. Lc 1, 1-4). Bien qu’ils soient considérés comme des œuvres littéraires, les évangiles ne peuvent être assimilés à des récits biographiques, des livres d’histoire, des essais ou des ouvrages savants, même si nous pouvons y découvrir quelques similitudes avec ces types d’ouvrages familiers. Il est indéniable qu’ils renferment des éléments biographiques sur Jésus, des données historiques, des réflexions théologiques. Mais Luc précise que son objectif, qui est sans doute partagé par les autres évangélistes, se situe à un autre niveau.

     

         Pour emprunter une formule de plus en plus fréquente dans notre Église, osons comparer l’évangile à un parcours de catéchèse qui favorise l’éducation continue des personnes qui ont mis leur foi dans le Christ, grâce à une première annonce de l’Évangile. Ainsi Luc se propose de consolider la foi de son cher Théophile, un amant de Dieu comme l’indique son nom, en lui racontant ce que lui-même a reçu de la tradition des apôtres, les témoins oculaires de Jésus, depuis les débuts de son ministère jusqu’à sa résurrection, et qui sont devenus, par la puissance de l’Esprit, les serviteurs de la Parole.

     

         Luc propose à Théophile un parcours dans la vie et l’enseignement de Jésus qui se subdivise en 5 parties : une introduction constituée par les récits d’enfance jusqu’au baptême de Jésus, suivie de quatre périodes.

    1. Introduction : 1, 1 – 4, 13
         • L’enfance de Jean Baptiste et de Jésus : 1-2
         • La préparation du ministère de Jésus : la prédication de Jean Baptiste : 3, 1-20
         • Le baptême de Jésus, la généalogie et l’enracinement de Jésus dans l’histoire universelle, la tentation au désert : 3, 21-4,13.

    2. Première période : Jésus exerce son ministère en Galilée : 4, 14 – 9, 50
         • Le commencement de la prédication dans la synagogue de Nazareth : 4, 14-30
         • L’annonce de l’Évangile du salut par des activités de guérison et d’enseignement, dont le discours dans la plaine : 4, 31 – 9, 50.
               
    3. Deuxième période : Jésus entreprend sa montée vers Jérusalem : 9, 51 – 19, 27
         • Les pivots de l’existence chrétienne : l’amour du prochain, la prière, la primauté de la Parole, la confiance en la Providence : 9, 51 – 13, 21
         • Le cœur de l’évangile : la miséricorde de Dieu envers ceux qui sont perdus; les obstacles au salut, le danger des richesses, le conflit avec les autorités, le discernement des signes de la venue du Fils de l’homme : 13, 22 – 19, 27.

    4. Troisième période : le ministère de Jésus à Jérusalem : 19, 28– 21, 38
         • L’entrée du Messie à Jérusalem : 19, 28-40
         • L’enseignement au Temple : 19, 41 – 21, 38

    5. Quatrième période : la passion et la résurrection : 22 – 24
         • La passion et la mort de Jésus : 22, 1 – 23, 56
         • La résurrection et l’ascension : 24

     

    Yves Guillemette, ptre

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « « Pourquoi je me suis senti si mal...?» InterBibleÉCOUTER POUR SE DONNER - Bruno »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :