• L'Évangile selon saint Luc "La miséricorde et le pardon" (7/7)

    L'Évangile selon saint Luc (7/7)

    La première place à la Parole et la prière

    http://ekladata.com/ZJ3qImvtp7x_49LjoEU_BiZtO0U.jpgSaint Luc a fait la connaissance du Christ Jésus grâce à la proclamation de l’Évangile. Compagnon de saint Paul, il l’a entendu annoncer avec enthousiasme la Parole de Dieu, l’Évangile de la grâce de Dieu. Il a vu des Grecs accueillir l’Évangile et mettre leur foi dans le Christ. Il devait sans doute se reconnaître dans ces mots de Paul adressés aux chrétiens de la ville de Thessalonique : L’Évangile que nous annonçons ne vous a pas été présenté comme un simple discours, mais il a montré sa puissance avec surabondance, par l’action de l’Esprit Saint (1 Th 1, 5). On ne sera donc pas étonné que Luc mette l’accent sur la première place que doit occuper la Parole de Dieu dans la vie des chrétiens. Deux récits en sont une bonne illustration : la rencontre de Jésus avec les disciples d’Emmaüs (Lc 24, 13-35) et la visite de Jésus chez Marthe et Marie (10, 38-42).
                          
         Prenons le cas de Marthe et Marie qui accueillent Jésus pour dîner. Marthe s’affaire avec fébrilité à la préparation du repas tandis que Marie se tient en compagnie de Jésus. Marthe est exaspérée d’assumer seule la préparation du repas et elle reproche à Jésus d’accaparer sa sœur. La réponse de Jésus rappelle à Marthe que Marie a choisi la meilleure part. Quelle est cette meilleure part? Regardons l’attitude de Marie : elle est assise aux pieds de Jésus et l’écoute. C’est la position qu’adopte tout disciple à l’égard de son maître. Ainsi la meilleure part consiste à placer, au cœur de sa vie, l’écoute de la parole de Jésus. En fait, Jésus est la part de choix que les chrétiens doivent acquérir, parce que sa parole est la lumière qui les guide dans la vie.

         Le récit des disciples d’Emmaüs révèle une autre fonction de la Parole dans la vie des chrétiens qui viendront après la Résurrection. Cette fois, l’écoute attentive de la parole du Christ Jésus est la manière privilégiée d’accueillir le Ressuscité comme compagnon sur la route de la vie. L’Évangile transmis et proclamé au sein de la communauté chrétienne est une présence bien réelle du Christ. C’est une présence qui aide à discerner le sens des événements et le rôle que Dieu y exerce. C’est une présence qui inspire une manière de vivre dans la foi, l’espérance et l’amour. Donner, dans sa vie, la première place à la Parole de Dieu, c’est inscrire son existence dans une relation de dialogue avec Dieu.

    La prière 

         Luc ne laisse pas dans l'ombre l’humanité de Jésus, même s’il le présente comme celui qui inaugure les temps messianiques, implante le règne de Dieu au sein de l’humanité et incarne la miséricorde de Dieu. L’évangéliste prend soin de montrer comment Jésus assume son humanité en vivant dans l'obéissance à la volonté du Père. Il est l'être humain tel que désiré et créé par Dieu, cet être humain qui dit un oui franc à l'amour de Dieu. Luc souligne à plusieurs reprises que c'est par la prière que l'homme Jésus pénètre dans l'intimité de son Père et se maintient dans une fidélité constante à sa volonté. C'était la nuit que Jésus préférait prier (5, 16; 6, 12; 9, 20). Sa présence à Dieu dans la prière était si communicative qu'un jour ses disciples lui demandent de leur enseigner comment prier. C'est alors que Jésus leur apprend le Notre Père (11, 1-4). Luc nous offre aussi d’autres prières qui sont de véritables perles précieuses pour nourrir notre dialogue avec Dieu : ce sont les prières de Marie (le Magnificat), de Zacharie (le Benedictus) et de Syméon (le Nunc dimittis)  que l’on trouve dans les récits de l’enfance.

         Dans les Actes, Luc rapportera plusieurs scènes de chrétiens en prière. La prière est le lieu où s'exprime la communion des disciples entre eux et avec le Seigneur; elle est la célébration du Ressuscité présent au milieu d'eux (Ac 11, 18). Elle assure un climat de paix et de charité fraternelle lorsque vient le temps de prendre de graves décisions pour l'orientation de l'Église, comme l'envoi en mission de Paul et Barnabé auprès des païens (13, 1-3). C'est par la prière que le disciple peut discerner l'action du Seigneur dans sa vie et dans celle de l'Église.

     

    Yves Guillemette, ptre

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

    « Présentation du synode par Mgr Nikola Eterovic, 5 octobre 2012 - ZenitTout le monde médit de moi, sauf les muets, ça va de soi - Alice »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :