• L'Exortation apostolique Verbum Domini (1/6) - InterBible

    L'Exortation apostolique Verbum Domini (1/6)

     Un peu d'histoire

    pape-encyc.jpg Le 30 septembre 2010, le pape Benoît XVI publiait un important document sur la pastorale biblique intitulé Exhortation apostolique post synodale Verbum Domini sur la Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l’Église. Au cours des six prochains numéros, je vous propose de découvrir cette Exhortation.

    En la fête de saint Jérôme

         La date retenue pour la publication, le 30 septembre, était significative puisque c’est le jour de la fête liturgique de saint Jérôme. Il vaut la peine de dire un petit mot sur ce prêtre et docteur de l’Église auquel l’Exhortation fait référence à quelques reprises. Né en Dalmatie vers 347, il étudia à Rome et y fut baptisé; nourri de toute la culture antique, mais attiré par la vie contemplative, il fit dans le désert de Syrie l’apprentissage de la vie monastique et fut ordonné prêtre. Revenu à Rome, il fut secrétaire du pape saint Damase. Il a aussi beaucoup de succès auprès des laïcs : un petit cercle de dames chrétiennes, des admiratrices inconditionnelles dont il est le père spirituel, se rassemble autour de lui. Elles le suivent même jusqu’à Bethléem où il fonde pour elles un petit monastère. Il leur donne des cours de bible et écrit pour elles des commentaires des livres bibliques. Le nom de saint Jérôme est associé à la traduction de la Bible en latin, la Vulgate. Il mourut à un âge avancé en 420 à Bethléem. Benoît XVI a dit de saint Jérôme qu’il a mis « la Bible au cœur de son existence et en réalisa une traduction latine. Il la commenta dans ses écrits mais surtout il s’appliqua à la vivre quotidiennement » (Audience du 7 septembre 2007).

    Un document important

         L’Exhortation apostolique Verbum Domini est le premier document du Magistère de l’Église à être publié depuis la Constitution dogmatique sur la Révélation divine, mieux connue sous son nom latin Dei Verbum. Les deux documents revêtent une importance fondamentale car ils sont issus des travaux des évêques, réunis soit en Concile soit en Synode.

         D’entrée de jeu, le pape écrit que ce Synode « fut une profonde expérience de rencontre avec le Christ, Verbe du Père, qui est présent là où deux ou trois sont réunis en son nom (cf. Mt 18, 20) ». En reprenant tout ce qui a été élaboré par le Synode pour le faire connaître à l’ensemble du Peuple de Dieu, Benoît XVI se fixe comme objectif « d’indiquer quelques lignes fondamentales pour une redécouverte, dans la vie de l’Église, de la Parole divine, source de renouvellement constant, souhaitant en même temps qu’elle devienne toujours plus le cœur de toute activité ecclésiale ».

         Un peu plus de 40 ans se sont écoulés entre la Constitution dogmatique conciliaire Dei Verbum (en 1965) et l’Exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini. Dei Verbum avait affirmé la place fondamentale de la Parole de Dieu dans la vie de l’Église et reconnu l’importance de la recherche exégétique pour mieux comprendre l’enracinement historique et culturel des Écritures saintes. Le monde catholique avait beaucoup de rattrapage à faire dans ce domaine.

         Je me rappelle l’effervescence du mouvement biblique qui s’est manifesté non seulement au niveau exégétique par l’étude critique des textes, mais aussi au niveau de l’animation biblique populaire. On a assisté à un foisonnement d’initiatives comme la formation de groupes bibliques dans les paroisses, la publication de livres d’initiation à la Bible, de revues, du Feuillet biblique notamment, l’offre diversifiée de cours populaires d’introduction à la Bible.

         Une quarantaine d’années plus tard, l’Exhortation Verbum Domini confirme le chemin parcouru par la pastorale biblique durant toute cette période. On doit surtout être attentif aux volets théologique et pastoral qui découlent de la relation vitale entre l’Église et la Parole de Dieu. Comme l’indique le titre de l’Exhortation, il s’agit de la Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l’Église. On retiendra l’affirmation fondamentale que la Parole de Dieu est d’abord et avant tout une personne : le Christ Jésus. Et nous sommes invités à vivre l’expérience de le rencontrer et de nous laisser entraîner par lui dans un dialogue avec Dieu.

    Yves Guillemette, bibliste

    Source www.interbible.org

    Autres dossiers

     

     

    « Eduquer en favorisant le respect de la Création - ZenitLa perle du jour - audio -11-01 (7) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :