• La Bonne Nouvelle de la bienveillance en actes - InterBible

    Francine Robert FRANCINE ROBERT | 3E DIMANCHE DE L’AVENT (C) – 12 DÉCEMBRE 2021

    Prédication de Jean et annonce du Messie : Luc 3, 10-18
    Les lectures : Sophonie 3, 14-18a ; Isaïe 12, 2, 4-6 ; Philippiens 4, 4-7
    Les citations bibliques sont tirées de la Traduction liturgique officielle.

    Nous recevons aujourd’hui deux enseignements de Jean le Baptiste en discours direct : un dialogue en questions-réponses (10-14), suivi d’un mini-discours (15-17). Mais c’est le narrateur qui dit aux lecteurs comment recevoir ces enseignements : ainsi et par bien d’autres exhortations encore il annonçait la Bonne Nouvelle au peuple (18). Dans cette conclusion qui lui est propre, Luc nous donne une clé de lecture : voir la Bonne Nouvelle proclamée dans les paroles de Jean. Indication précieuse, car on aurait plutôt tendance à y voir des exigences trop grandes, surtout suivies de l’annonce inquiétante du jugement qui vient.

    Quelle Bonne Nouvelle ? Contrairement aux auditeurs de Jean, le lecteur est sensé le savoir déjà, s’il a lu les chapitres 1 et 2 du livre. Les messagers de Dieu ont annoncé une Bonne Nouvelle à Marie et aux bergers : la venue de Jésus comme sauveur (1,19 ; 2,10). Les autres lectures de ce dimanche ont été choisies dans ce sens, invitant à se réjouir du salut de Dieu, que nous célébrerons à Noël. Ainsi, Luc présente le point de vue chrétien sur le rôle de Jean, précisé dans le deuxième enseignement.

    Jean annonce Celui qui vient (v. 16-17)

    La relecture chrétienne du ministère de Jean voit en lui le précurseur de Jésus, avec raison. Luc le précise dans le livre des Actes : Jean a baptisé du baptême de conversion, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire en Jésus (19,4).

    Mais au plan historique, Jean attendait plutôt la venue du Jugement de Dieu. Il annonce la Colère prochaine, la hache prête à couper l’arbre sans fruit, la séparation du grain et de la paille, que le feu détruira (3,7-9). Ces images empruntées aux prophètes évoquent toutes le Jugement final. Pour Jean, Celui qui vient est Dieu, ou celui à qui Dieu délègue le rôle du jugement. Il baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. Le feu qui purifie aussi le métal en éliminant les scories. Et en grec comme en hébreu, le même mot désigne l’esprit et le vent, ce vent qui sert justement à séparer la paille du grain. Cette annonce inquiétante n’est une Bonne Nouvelle que pour les gens certains d’échapper au jugement de Dieu ; ils espèrent le jour où Dieu éliminera enfin les pécheurs et les impies.

    Lire la suite ici

    source http://www.interbible.org/

    ------------------------------

    Articles récents

     

    « Le Pape répond à une journaliste dans l'avion de retour de la Grèce, le lundi 6 décembre 2021. (Vatican Media)Pour le Pape, la pandémie doit faire naître de nouvelles solidarités - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :