• La fécondité d'un regard de foi - (30/32) - InterBible

    La foi et la rencontre du Christ (30/32)

    La fécondité d'un regard de foi (Jean 21, 1-14)

     

    Marthe et Marie : face à la mort, l’acte de foi ultime -InterBibleLe Ressuscité a toujours l’initiative de ses manifestations dans sa nouvelle condition d’existence. Dans ce passage d’évangile, c’est sur la grève du lac de Galilée qu’il rencontre ses apôtres. L’endroit leur est familier puisque c’est leur lieu de travail. D’ailleurs ils ont repris leurs activités de pêche. En revanche, ils sont moins familiers avec la personne du Ressuscité qu’ils ont peine à reconnaître. Ce récit ne se limite pas à la seule pêche miraculeuse qui annonce leur future mission d’évangélisateurs. Il invite aussi à jeter un bref regard sur certains aspects de la vie chrétienne. C’est dans ce sens que nous allons le lire.

    1 Après cela, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment. 2 Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.

    3 Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.

    4 Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. 5 Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger? » Ils lui répondirent : « Non. » 6 Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.

    7 Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. 8 Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.

    9 Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. 10 Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. » 11 Simon-Pierre monta dans la barque et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. [vv. 12-14]

        Comme les apôtres, nous avons une vie bien remplie. Les activités et les occupations de toutes sortes ne manquent pas, mais est-ce qu’elles nous rassasient dans notre désir de nous réaliser pleinement? N’avons-nous pas l’impression de revenir les mains vides lorsque nous allons « pêcher » dans notre vie à la recherche de ce qui peut nous rendre heureux? Dans tout le travail que vous accomplissez, dirait Jésus, avez-vous tout ce qu’il faut pour vous nourrir intérieurement, spirituellement, humainement? Le filet de notre vie rapporte bien des besoins. Quels sont ceux que le Christ peut habiter? Tous sans doute…, mais en particulier? Besoins de parler, d’être écouté, de réconforter, de pardonner, d’être réconforté, d’être pardonné…

        Le Ressuscité a demandé aux apôtres de retourner pêcher, avec l’ordre de jeter le filet à droite de la barque. La réponse a sans doute exigé de leur part beaucoup de confiance. Mais c’est là qu’ils ont trouvé une grande quantité de poissons. Lorsque la vie nous paraît terne, décevante, insatisfaisante, ne se pourrait-il pas que le Ressuscité nous demande de revisiter ces situations, de jeter un nouveau regard sur notre quotidien, un regard un peu plus précis, un regard autre, le regard de la foi. C’est à l’aide de ce regard que l’on peut reconnaître les signes de la présence active du Ressuscité dans le déroulement de nos jours.  De même que le disciple bien-aimé fait part aux autres de sa reconnaissance du Ressuscité en leur disant : « C’est le Seigneur »,  ainsi devons-nous apprendre à partager les fruits que la foi nous fait produire. Nous ne sommes pas seuls à vivre l’aventure de la foi, c’est une expérience partagée.

     

    Yves Guillemette, ptre

     Source: Le Feuillet biblique, no 2376. Toute reproduction de ce commentaire, à des fins autres que personnelles, est interdite sans l'autorisation du Centre biblique de Montréal.

    Source www.interbible.org

     RETOUR À L'ACCUEIL

     

    « Vidéo - Présentation du totum de Claire - franciscain.netA l’écoute de l’écologie humaine - E&E »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :