• La foi et la rencontre du Christ (10/20) - InterBible

    La foi et la rencontre du Christ (10/20)

     

    La foi de Pierre, entre la confiance et la peur  
    (Matthieu 14, 22-33)

    pierre-eau.jpg Après avoir présenté certains personnages de l’évangile qui ont vécu avec foi une expérience de rencontre du Christ, je vous propose maintenant de découvrir l’expérience de l’apôtre Pierre. On retrouvera grosso modo les trois étapes de toute rencontre du Christ, même si la dynamique est quelque peu différente. D’entrée de jeu, notons que Pierre n’a pas à s’enorgueillir de sa foi car l’évangéliste ne cache jamais les fragilités de celui que Jésus considère comme le roc sur lequel il veut bâtir son Église.

    22 Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. 23 Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul. 24 La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire. 25 Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. 26 En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : “C’est un fantôme.” Et, dans leur crainte, ils poussèrent des cris. 27 Mais aussitôt Jésus leur parla : “ Confiance ! c’est moi ; soyez sans crainte! ”  [« c’est moi » = « je suis » = le Nom divin YHWH (egô eimi, en grec)]  

    28 Pierre prit alors la parole : “ Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. ”

    29 Jésus lui dit : “ Viens ! ”  Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. 30 Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : “ Seigneur, sauve-moi ! ”

    31 Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : “ Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? ”

    32 Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. 33 Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : “ Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! ”

         Une comparaison avec le récit parallèle de Marc 6, 45-52 nous fait voir le travail théologique que Matthieu y a effectué. Chez Marc, les apôtres s’épuisent à ramer tandis que chez Matthieu la barque est assaillie par les vagues. Le récit de Marc se termine sur l’incompréhension des apôtres alors que Matthieu nous réserve une fin grandiose : la profession de foi des apôtres. Le récit de Matthieu retient surtout notre attention par la présence de Pierre, absente de Marc. C’est d’ailleurs la première apparition de Pierre dans l’évangile de Matthieu.

         Si nous observons attentivement la stature que Matthieu attribue à Jésus, on y reconnaît tous les éléments d’une manifestation du Christ ressuscité. Il suffit d’une comparaison avec la scène finale de l’évangile pour nous en convaincre (Mt 28, 16-20). Nous sommes donc en présence d’une théophanie : Jésus s’identifie par le nom divin Je Suis (YHWH) et il est victorieux des eaux de la mort. La barque est le symbole de l’Église qui affronte la nuit et la tempête. Enfin les apôtres se prosternent devant Jésus et confessent d’un seul cœur leur foi en sa divinité : Tu es le Fils de Dieu. Ce sera la même profession de foi que Pierre fera un peu plus tard à Césarée-de-Philippe.

         N’oublions pas Pierre. Voulant vérifier si c’est bien Jésus et non un fantôme, il obéit à l’ordre de s’avancer vers lui sur les eaux tumultueuses. Mais il sent tout d’un coup le danger et se met à enfoncer. Sa peur lui  fait pousser un cri de détresse : « Seigneur, sauve-moi. » L’évangéliste a voulu montrer la fragilité de la foi de Pierre. Il ne peut affronter seul les puissances du mal et de la mort hostiles à la barque-église. Confronté à sa faiblesse, Pierre ne sera qu’homme de peu de foi. Mais c’est réuni avec les autres apôtres au sein de l’Église  qu’il pourra reconnaître son Seigneur et remplir son rôle d’« affermir la foi de ses frères ».

    1. La recherche du contact avec Jésus : vv. 28-29
    2. Le dialogue : vv. 28-30
    3. La transformation de la personne et la reconnaissance de la foi : v. 31

     

    Yves Guillemette, ptre

    Source www.interbible.org

     

    Autres dossiers

    « Confiance! ... Seigneur Jésus-Christ,... - AliceBâtir une nouvelle culture – Thèmes centraux dans l’enseignement récent de l’Église sur l’environnement - CECC »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :