• La foi et la rencontre du Christ (31/32) - InterBible

    La foi et la rencontre du Christ (31/32)

    Pas de foi sans amour

     

    La foi et la rencontre du Christ (31/32)9 Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. 11 Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.
    12 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. 13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. 14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. 15 Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
    16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. 17 Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. (Jean 15, 9-17)

        Jean établit un lien indissociable entre la foi et l’amour de charité (l’agapè) pour définir l’identité chrétienne. D’abord, la foi est la décision initiale d’adhérer à Jésus en le reconnaissant Fils de Dieu et Messie (Jn 20, 31). Tous ceux qui croient au nom du Verbe fait chair (le Fils unique), Dieu leur donne de devenir ses enfants et de demeurer dans son amour (1, 12). Puis l’amour assure la fidélité et le dynamisme de la vie chrétienne qui n’est rien d’autre qu’une communion de vie avec Jésus Christ ressuscité à qui on confie sa propre vie. Jésus compare cette communion à celle du sarment qui est attaché au pied de vigne (15, 1-8). De même que la vigne porte du fruit, ainsi en sera-t-il de celui ou celle qui est né de Dieu et demeure dans son amour.

        L’amour est le terreau où s’enracine la vie chrétienne. Il s’agit donc de laisser couler la sève de l’amour divin dans son existence. Les fruits apparaîtront d’eux-mêmes, comme celui de l’amour fraternel. Jésus en fait même un commandement, car il y va de la révélation même du salut offert aux humains : Dieu a tant aimé le monde qu’il lui a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle (3, 16). Il y a ici un «principe de transparence».  De même que le Père a fait voir son amour à travers son Fils, ainsi faut-il que les disciples fassent voir à leur tour l'amour de Jésus pour l'humanité, à travers leur amour réciproque et leur amour pour les autres êtres humains. 

        L'amour des disciples révèle donc l'amour du Père pour Jésus, et l'amour de Jésus pour l'humanité. Cette fonction révélatrice repose sur la fidélité de leur amour pour Jésus, de même que Jésus a révélé l'amour du Père en réalisant fidèlement son projet de salut. En ayant de l'amour pour Jésus par l'observance de ses commandements, les disciples répondent à l'amour du Père pour eux. Ils se maintiennent ainsi dans la situation de personnes sauvées par la mort de Jésus, acceptant continuellement de se laisser purifier par la puissance de sa Parole.    

        En commandant à ses disciples d'aimer, Jésus attend d'eux ce que le Père attend de lui. Si Jésus ose commander à ses disciples d'aimer, ce n'est pas à la manière d'un maître qui commande à des serviteurs, mais en raison de l'amitié qui s'est nouée entre eux. Jésus a créé cette amitié par le don  de sa vie, par la révélation de ce qu'il a entendu du Père et par un choix personnel. Vivre dans l'amitié de Jésus, c'est s'établir à demeure dans le cœur même de Dieu. Le disciple verra alors sa prière exaucée, il portera du fruit et possédera la joie intérieure de vivre en communion avec Dieu. 

     

    Yves Guillemette, ptre

     

    Source: Le Feuillet biblique, no 2377. Toute reproduction de ce commentaire, à des fins autres que personnelles, est interdite sans l'autorisation du Centre biblique de Montréal.

    Source www.interbible.org

    RETOUR À L'ACCUEIL

     

    « Sexualité, mariage et Bible 1/3 - InterBibleNégociations climatiques de l’ONU à Varsovie - l’électrochoc philippin »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :