• LA MÉMOIRE DES VACANCES. - Bruno

    LA MÉMOIRE DES VACANCES.

    5.42.jpg

    Les larmes de la mer font pleurer l’atmosphère,
    Je demeure solitaire devant ce spectacle extraordinaire,
    Immobile, méditatif, contemplatif le cœur en prière,
    La Beauté appartient à Dieu seul,
    Mais il nous la partage par Amour,
    Pour que nous sentions sa présence dans les paysages,
    Ces multiples visages apparaissent dans le vent, le soleil,
    Dans ce que notre âme puisse ressentir comme merveilles,
    Laissons la lumière de la vie envahir nos vacances,
    Laissons les jours se savourer à la douceur de Son amour,
    Laissons le silence nous parler intérieurement en conscience,
    Les Vacances ne sont pas des instants de repos stériles,
    Mais des moments intenses d’adoration fertile,
    Vivons nos Vacances dans la plénitude de l’être,
    Dans la splendeur des Forêts aux mille verts étranges,
    Dans le plaisir d’écrire une carte postale avec lenteur,
    Les Vacances sont un renouveau de notre façon de voir,
    Les choses avec calme, sérénité et le lenteur du cœur,
    Ah ! Si toute l’année nous étions en Vacances,
    De nous-même et des autres de temps en temps,
    Nous pourrions retrouver Dieu en harmonie,
    Et mieux aimer autrui sans juger avec précipitations,
    Mais avec la profondeur du Sage qui sait les raisons,
    De nos énervements et de nos futiles décisions,
    Soyons en Vacances toute l’année et prions,
    Pour que notre équilibre intérieur soit maintenu,
    En nous souvenant parfois de ces beautés côtoyées,
    Ainsi le paradis des Vacances deviendra source dense,
    Dans laquelle nous puiserons notre Force d’aimer toute l’année.
    Ah ! Si les Vacances devenaient riches d’intériorité,
    Nous pourrions en conserver la mémoire à volonté,
    Pour nous apaiser,
    A nous de vivre des Vacances éternelles gravées dans le ciel.
    Pour que nos prières se souviennent… !

    Bruno LEROY.

     

    source http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

    -----------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Quand la joie efface toutes les blessures : rencontre avec Clotilde NoëlVIDÉO - Le pape François aux évêques et cardinaux : « Nous ne sommes pas des vieux » »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    hoda
    Samedi 1er Juillet à 09:49

    Merci M. Bruno pour cetres beau poeme. QUE L ESPRIT-SAINT vous illumine dans vos ecrits

      • Samedi 1er Juillet à 17:04
        Bruno LEROY.

        Je vous remercie Hoda. Ce texte est écrit avec de pauvres mots. Pas comme les grands poètes qui font des vers enchanteurs et dont nous savourons encore les inspirations. C'est un texte écrit certes avec le cœur mais juste pour m'amuser avec les mots. J'ai des narrations plus sérieuses. Faut-il que tout soit sérieux et grave pour être pris justement sérieusement ? Je ne le pense pas nous devons aussi avoir la légèreté que l'Esprit inculque en nous comme un vent de douceur.

        Je vous remercie de suivre mes moindres aventures spirituelles.

        Bonnes Vacances à vous !

        Bien Fraternellement dans la Paix et la Joie, Bruno. 

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :