• La pierre qui n’est pas rejetée E&E

    La pierre qui n’est pas rejetée

     Pour qui voyage en Afrique, la surprise est souvent grande de voir comment, en quelques décennies, le savoir faire traditionnel des constructions a été remplacé par celui, normalisé, des constructions en parpaings et tôles. Une hérésie dans des pays où la chaleur demande bien plutôt des systèmes naturellement climatisés. Ce qu’offraient les constructions en terre.

     aethiopien_3Une hérésie d’autant plus grande que le ciment de ces pierres agglomérées est une denrée très énergivore à préparer et grandement productrice en CO2 pour l’atmosphère, sans évoquer toutes les dépenses liées à son transport.

     

    En Ethiopie, l’étonnement a fait place à l’action. Soutenue par l’association allemande chrétienne écologique Grüne Fisch, l’organisation Selam qui travaille au service de programme éducatif pour les enfants, développe depuis plus de dix ans maintenant des constructions alternatives, plus écoresponsables.

     Leur solution est de mettre à disposition dans leurs ateliers des presses qui permettent de réaliser des "hydroform-blocks" (HFB), des parpaings en terre, pauvres en ciment et qui ne nécessitent pas de cuisson mais un simple séchage pendant quelques semaines. Enfin, ces parpaings ont une forme qui permet d’économiser grandement les joints nécessaires pour l’élévation des murs. De quoi réduire de près de 220 Kg de CO2 émis par m2 de pierres utilisées.

     Ces constructions sont beaucoup plus adaptées au climat local et permettent un développement économique local conséquent, tout en réduisant les importations inutiles de matériaux de constructions. De quoi justifier le 2e prix reçu en 2010 au cours de la Conférence "Mettons fin à la pauvreté", dans la catégorie "Projets respectueux du  climat".
    DL

    source http://ecologyandchurches.wordpress.com

    RETOUR À L'ACCUEIL

    « Quelles valeurs évangéliques ? AliceCe silence habité par Sa présence. - Bruno »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :