• LA PRÉSENCE DES FRANCISCAINS SÉCULIERS DANS LE MONDE -CIOFS

    koinonia

     

    KOINŌNIA
               ... faisons route ensemble
     

     

    CONFÉRENCE DES ASSISTANTS SPIRITUELS GENERAUX A L'OFS

     

    2010 - 4

    17ème année

    n. 68





     

     

     

    LES PRIORITÉS DE LA PRÉSIDENCE DU CIOFS

     

     

     

    LA PRÉSENCE DES FRANCISCAINS SÉCULIERS DANS LE MONDE 

    Fr. Amando Trujillo Cano, TOR

     

    "Par le témoignage de leur propre vie et par de courageuses initiatives, tant individuelles que communautaires, qu'ils se rendent présents pour promouvoir la justice, particulièrement dans le domaine de la vie publique et qu'ils n'hésitent pas à s'engager, pour cela, dans des options concrètes et cohérentes avec leur foi. (Rg OFS, 15)"[1].  

     

    Introduction

    Ce numéro de Koinonia sera consacré à la "Présence dans le monde" des Franciscains séculiers, priorité que le Chapitre général de 2008 en Hongrie a retenu pour les six années à venir. Pareille priorité résulte du fait que l'état séculier est un élément essentiel de l'identité des frères et sœurs de l'OFS.[2] Mais avant d'examiner les conclusion du Chapitre, il faut résumer la genèse et le développement initial de la Commission "Présence dans le monde" (CPM), directement impliquée. Nous continuerons par l'examen des points soumis au Chapitre 2008 et de l'évolution de la Commission jusqu'a son état actuel. Cet article a donc pour but non seulement d'informer le lecteur de quelques-unes des déclarations faites et des initiatives prises par l'OFS au niveau international, mais aussi et surtout d'encourager tous les Franciscains séculiers à une présence plus active dans la société, suivant leur charisme propre[3]. Nous escomptons de plus que cette progression s'effectuera en réciprocité vitale[4] avec les Assistants spirituels à l'OFS et à la Jeunesse Franciscaine.

     

    Genèse de la Commission "Présence dans le monde"

    Le Rapport de la Présidence du Conseil International de l'O.F.S. au Chapitre de 2008. rappelle que la Commission, en réponse à la demande du Chapitre de 2002, fut installée en mars 2003 pour "que les Franciscains séculiers soient présents et visibles dans le monde, comme témoins chrétiens du charisme de saint François." Lors de ce Chapitre il a donc été demandé aux Franciscains séculiers de porter une particulière attention à leurs obligations dans les domaines de la Famille et la vie familiale, du travail et des lieux de travail, de la communauté et de la société, de la vie ecclésiale. Une enquête menée auprès de 57 Fraternités nationales et 33 Fraternités nationales émergeantes permit d'établir un point de référence à fin 2003. Cette enquête confirma le caractère exemplaire "du travail que les Franciscains séculiers accomplissent dans le monde" mais remarqua en même temps leur manque "de sens d'appartenance à un Ordre unique" et "de conscience de ce que chacune de leurs activités les met en relation avec le monde entier". Pour poursuivre cette étude, on publia une série d'articles dans le Bulletin International du CIOFS résumant l'activité des Franciscains séculiers dans les domaines concernés. De plus, quelques capitulaires ont, lors du Chapitre général, partagé sur la façon dont ils vivent et donnent témoignage de leur mission dans les différents continents et les différentes cultures du monde entier.

    Un autre aspect de l'action de la Commission durant cette période fut la publications d'écrits et de déclarations sur sa propre position. Le déclenchement de la guerre en Irak eut une importance particulière car elle appela les Franciscains séculiers à exprimer leur opposition à la violence et à s'engager dans la construction d'un monde plus pacifique. La Commission fit aussi circuler un écrit sur l'importance du "Statut de la Terre", déclaration de principes fondamentaux pour construire une société globale juste, soutenable et pacifique au 21ème siècle.

    Pendant les six dernières années, la Commission a promu d'autres initiatives, dont principalement un dialogue ouvert avec "Franciscans International" afin d'optimiser la collaboration de l'OFS avec cet organisme. Une autre initiative fut une requête d'interprétation de l'article 53.5 des Constitutions générales de l'OFS concernant "les formes particulières d'adhésion à la Fraternité de ceux qui, sans appartenir à l'OFS, veulent en partager la vie et les activités". Sur base de travaux antérieurs, la Commission CPM prépara l'ébauche du document qui conduisit a l'interprétation par la Commission juridique du texte approuvé lors du Chapitre de 2005. Enfin la Commission CPM demanda une définition de l'engagement des Franciscains séculiers agissant en qualité d'Assistants spirituels. Elle prépara le document d'approfondissement qui conduisit à la formulation d'une interprétation de l'article 89.4.b des Constitutions générales clarifiant le rôle de l'Assistant spirituel clerc ou laïc à l'OFS, et les conditions qu'il ou elle doit remplir pour satisfaire à ce service.

     

    Changements et Challenges futurs

    Le travail de la Commission "Présence au monde" a été initialement coordonné par Doug Clorey (Conseiller de la Présidence pour la zone I de langue anglaise (Europe et Amérique du Nord) avec Wihelmina Wisser-Pelsma (Conseillère de la Présidence pour la zone de langues germaniques); María Consuelo de Núñez, (Conseillère de la Présidence pour la zone de langue espagnole) et Fr. Michel Higgins, TOR, Assistant général. En 2007 Maria Consuelo de Núñez a été remplacée par Louis Hervé Sylva (Conseiller de la Présidence pour la zone de langue française) puis Fr. Michel Higgins a été remplacé par Fr. Amando Trujillo Cano, TOR, nouvel Assistant général.

    Dans le rapport mentionné ci-dessus, la Commission a évoqué certaines questions qui se posent pour le futur exercice de ses fonctions au service de la Présidence et de tout l'OFS. Le point le plus important concernant les Franciscains séculiers au niveau international est l'équilibre à maintenir entre l'accroissement des actions déjà existantes dans les Fraternités nationales, régionales et locales et l'offre de support international et de formation dans les domaines de la justice, la paix et la sauvegarde de la création. Le rapport fait aussi remarquer la nécessité d'échanger les informations sur les diverses initiatives promues par des branches de l'Ordre franciscain séculier afin d'augmenter leur divulgation et, par là, motiver les Franciscains séculiers du monde entier. Au cours de son service, la Commission a cru que, pour appuyer les initiatives pour la Justice, la Paix et la Sauvegarde de la Création, la Présidence devrait porter son effort maximum, plus que sur des niveaux supplémentaires d'organisation, sur la motivation des Fraternités nationales, afin qu'elles prennent dans leurs pays respectifs des initiatives en cette matière. Sur le plan international la Présidence s'est engagée à travailler plus intensément avec "Franciscans International" dans l'exercice de la responsabilité commune d' opérer avec justice et de parler avec fermeté en faveur des pauvres et des marginalisés.

    De même, la Commission considère que "l'un des problèmes principaux des Franciscains séculiers dans le monde est toujours le développement d'un solide sens d'appartenance à un Ordre agissant dans le monde entier et d'une conscience vive de la grâce de la Profession qui a fait de nous des Franciscains". La Commission termine son rapport en plaçant de grands espoirs dans la réflexion du Chapitre général en cours tout en reconnaissant que beaucoup a été accompli, mais que beaucoup plus nous est demandé.

     

    Conclusions du Chapitre général de 2008

    Les conclusions du douzième Chapitre général de l'Ordre franciscain séculier (15-22 novembre 2008) reflètent clairement la compréhension des Capitulaires de l'urgence, des motifs et des modalités du service du Royaume de Dieu que les Franciscains séculiers sont appelés à offrir en tant que tels dans les conditions actuelles de vie. Du contenu de ces conclusions ressort une conscience croissante de la nécessité d'aller au delà d'initiatives individuelles vers une participation de l'Ordre en sa capacité institutionnelle. Voici le texte exact de la section correspondante des conclusions du Chapitre.

     

    Présence dans le monde[5] 

     Durant ce Chapitre, a émergé avec force la nécessité pour le Franciscain séculier d’assumer entièrement sa sécularité et de se rendre présent par son être et par son agir dans le débat politique, dans la promulgation courageuse de lois justes, dans la promotion résolue des droits à la vie depuis sa conception et en tous les stades de son développement, et aussi d’assurer, surtout aux pauvres, aux souffrants, aux marginaux, aux persécutés, des conditions de vie dignes des créatures rachetées en Christ (cf. Reg 13 & C.G. 18&19).

     

    Pendant trop longtemps, l’Ordre est resté dans les “sacristies”. Le moment est venu et il ne peut désormais plus être différé, d’entrer dans la cité pour exercer avec détermination et pleine visibilité ses propres responsabilités de témoignage et de promotion de la justice et de la paix, de la défense de la vie, des droits de l’homme et de l’intégrité de la création.

     

    Il est essentiel que l’Ordre soit présent en tant que tel et non seulement à travers des initiatives individuelles, mêmes louables. On doit redécouvrir l’importance de se reconnaître et d’être un seul corps solidaire pour le service du Royaume et du monde pour que celui-ci tout entier soit sauvé dans le Christ.

     

    L’Ordre commence à prendre pleinement conscience de sa dimension mondiale et de son potentiel de pression sociopolitique. Il est de son devoir d’utiliser cette présence dans chaque coin de la terre pour œuvrer efficacement partout, en assumant sa nécessaire visibilité et en se faisant promoteur d’initiatives fortes et courageuses auprès des organismes nationaux et mondiaux de gouvernement.

     

    Développement des activités de l'Ordre

    Lors de sa réunion d'avril 2009, la Présidence CIOFS a renouvelé la composition de la Commission en nommant Coordinateur Ewald Kreuzer, Conseiller de la Présidence pour la zone de langues germaniques, Doug Clorey, ayant été nommé vice-ministre de l'OFS lors du Chapitre de 2008 puis vice-président du Comité exécutif de "Franciscans International", auquel il collaborait déjà depuis quelque temps. Fr. Amando Trujillo continuant sa participation a été rejoint par Attilio Galimberti, délégué du CIOFS à la Commission inter franciscaine Justice et Paix: Romans 6, puis par Mariette Fleur, Conseillère international des Pays-bas, en remplacement de Louis Hervé Sylva.

    En cette nouvelle phase de son activité, la Commission a lancé en août 2009 une campagne contre la persécution des chrétiens au Pakistan. La Présidence CIOFS a envoyé à Inderyas Sardar, Ministre national OFS du Pakistan, un message de solidarité avec les chrétiens persécutés et aux Conseils nationaux de l'OFS et de la JeFra une demande d'écrire en ce sens au Gouvernement du Pakistan et à la Mission diplomatique du Pakistan dans leurs pays respectifs.

    A la suite du typhon ayant frappé les Philippines à l'automne 2009, la Commission a envoyé un message à Antonio C. Maghirang, Ministre national de l'OFS, en s'informant des moyens de venir en aide aux victimes.

     

    La Commission a dressé une première esquisse d'un plan d'action en cas d'urgences internationales, gardant bien en esprit la mission, la structure et les possibilités de la Présidence et de l'Ordre en général. Elle a également dressé le questionnaire d'une enquête à réaliser dans toutes les Fraternités nationales OFS sur les actions marquantes de participation active de Franciscains séculiers dans la société à la lumière de l'Évangile. Le but de cette enquête est d'établir une liste des actions de ce type pour les faire connaître sur le site Web OFS et ainsi répondre à l'un des vrais défis mentionnés dans le rapport au Chapitre de 2008. Ce plan d'action pour cas d'urgences et le questionnaire correspondant ont reçu, lors de la réunion de la Présidence en novembre 2009, une approbation de principe accompagnée de quelques recommandations.

     

    Activités récentes de la Commission et de la Présidence

    Lors de sa réunion d'avril 2010, la Présidence a restructuré la Commission en désignant Attilio et Rosa Galimberti comme Coordinateurs (en remplacement de Ewald Kreuzer) et ajouté Lucie Almiranez, Conseillère de la Présidence pour la zone II de langue anglaise (Asie, Océanie et Afrique). Lors de cette même réunion, la structure opérationnelle de la Commission a été approuvée et quatre tâches principales fixées:- 1 Encourager et stimuler les Fraternités nationales à se rendre plus présentes et plus actives dans le monde;- 2 Assurer le transfert d'informations entre les Fraternités nationales;- 3 Travailler en liaison étroite avec "Franciscans international" et "Romans 6" - 4. Exprimer la solidarité de la Présidence CIOFS aux Fraternités nationales en difficultés de tout genre.

    Au cours de cette dernière phase, la Commission a transmis des messages de solidarité aux Ministres nationaux de l'OFS du Pakistan, de la Chine et de l'Inde dont les pays ont souffert des pluies torrentielles et des inondations de l'été passé. En ce qui concerne le Pakistan, une lettre a été envoyée à toutes les autres Fraternités nationales pour demander leur solidarité étant donné les proportions catastrophiques de ce désastre naturel. Une correspondance entre le Ministre national et la Commission s'en est suivie afin d'établir un plan concret d'aide aux victimes. Ce plan encore en gestation a incité la Présidence CIOFS, par la Commission "Présence au monde", à établir une série de critères qui matérialiseraient cette aide fraternelle.

    Une action très marquante de la Présidence fut la visite en Haïti menée par Doug Clorey, Vice-ministre général OFS, Michèle Altmeyer, Conseillère à la Présidence pour la zone de langue française et Fr. Martin Bitzer, OFMConv, Assistant général, du 10 au 15 juin dernier, soit seulement cinq mois après que le terrible tremblement de terre eût dévasté cette nation pauvre. Ce voyage fut une grande occasion de rendre visite aux membres de l'OFS et aux Assistants spirituels locaux et de partager leurs expériences douloureuses ainsi que leur foi vive.

    Une autre participation active de l'OFS dans la société se rapporte au service des délégués de la Présidence CIOFS pour "Franciscans International" et "Romans 6". Ces collaborations nécessiteraient pour être présentées correctement de disposer d'un espace suffisant et nous devons, pour le moment, nous borner à les citer.

     

    L''enquête concernant la participation active de l'OFS dans la société a fait l'objet d'une relecture et a reçu l'approbation de la Présidence en octobre dernier. Actuellement, le questionnaire et sa lettre d'introduction aux Fraternités nationales sont en voie de traduction. Nous encourageons et exhortons toutes les Fraternités nationales à y répondre pour s'enrichir mutuellement en partageant leurs expériences. 



    [1] Vat II : Apostolicam Activitatem, 14

    [2] Cons. gén. OFS, 3.1.

    [3] Cfr Constitutions OFS 17ss

    [4] Règle OFS 1

    [5] Conclusions du XII Chapitre général de l'Ordre franciscain séculier (15-22 novembre 2008) en

    http://www.ciofs.org/doc/kia8/kia8fr12.htm

     source http://www.ciofs.org/Koinonia/a9frkoinic.htm

    Autres documents ofs ici

    « Es-tu Élie? - Élie le prophète (1/6) - InterbibleVidéo - Le magnifique témoignage du pasteur Saïd - Dailymotion »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :