• Le chaos du tohu-bohu - InterBible

    Le chaos du tohu-bohu

    le chaos

    Le chaos
    Gravure selon la description d'Ovide, Les Métamorphoses
    dans : Michel de Marolles, Tableaux du temple des muses
    Paris, Antoine de Sommaville 1655

      La Bible commence avec ce verset : « Commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre. La terre était tohu-bohu, et la ténèbre à la surface de l’abîme » (Gn 1,1-2). La traduction de « tohu-bohu » est difficile. Le tohu-bohu tente de décrire l’état de l’univers avant la création de Dieu. Le monde est chaotique. On n’y retrouve pas de vie. Au contraire, avec le tohu-bohu on retrouve la ténèbre et l’abîme c’est-à-dire une masse informe d’eau primordiale. Le souffle de Dieu plane sur à la surface de ces eaux, puis il se met à créer par sa parole. « Dieu dit que la lumière soit et la lumière fut. » (Gn 1,3).

         On va retrouver « tohu » ailleurs dans la Bible. Parfois c’est pour marquer l’aspect terrifiant et sauvage du désert (Dt 32,10). D’autres fois, c’est pour indiquer qu’une terre retournera en friche et sera déserte (Is 24,10). Finalement, « tohu » est utilisé pour évoquer le néant (Is 29,13).

         Le tohu-bohu avant la création n’est pas synonyme de vide ou de néant absolu. Cette expression évoque une vaste étendue à la fois déserte et inhabitable. C’est un chaos que Dieu va organiser en créant. Il représente la confusion initiale, indifférenciée et informelle de la matière et des éléments, antérieurs à l’organisation du monde par l’intervention de Dieu.

         Dans la mythologie grecque, selon Hésiode, le chaos précède non seulement l’origine du monde, mais celle des dieux. Ovide dans ses Métamorphoses donna au chaos la signification en usage jusqu’à ce jour, en le décrivant comme une masse grossière inorganisée et informe.

         Le chaos se caractérise dès lors par deux éléments principaux : le gouffre sans fond où l’on fait une chute sans fin et le milieu sans orientation possible où l’on chute dans tous les sens. La Terre s’oppose radicalement au Chaos puisqu’elle offre une assise stable.

         Le récit de création du livre de la Genèse montre que Dieu va mettre de l’ordre dans ce chaos pour créer le monde tel qu’on le connait.

         Aujourd’hui, dans le monde scientifique, la théorie du chaos est une théorie mathématique et physique dédiée à l’étude des systèmes dynamiques. Elle s’applique à toutes sortes de sciences : astrophysique, météorologie, sciences humaines, biochimie moléculaire. Mais je vous avoue que c’est loin d’être mon domaine d’études… Par contre, la vie quotidienne va à un rythme si rapide qu’elle peut rapidement devenir chaotique. On se sent alors complètement désorganisé et on perd le contrôle. Lorsque cela m’arrive, je prends quelques secondes pour respirer et pour prendre conscience du geste créateur qui a organisé tout un monde à partir du tohu-bohu. Cela m’inspire à faire comme Dieu, c’est-à-dire d’être créatif pour m’en sortir.

    Sébastien Doane

    www.interbible.org

    RETOUR À L'ACCUEIL

     

    « Homélie du 29 septembre : 26ème dimanche du temps ordinaireLa foi et la rencontre du Christ (23/32) »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    agliatau
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 13:45

    Et le Tohu Bohu..d'où vient-il? Il me semble qu'on ne peut pas l'exclure de la création aussi facilement . Il  nous manque ici le premier épisode de la création,celui qui est décrit est déjà second, puisqu'il y a de l'existant. Ceci n'interdit en aucun cas l'évolution et les théories scientifiques contemporaines...Il nous manque le début de l'alphabet...comme si Dieu, encore une fois peut-être, ne se montrait que de dos

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :