• Le coin biblique Il est né le divin enfant… - Élisabeth

    Le coin biblique               Il est né le divin enfant… 

    il est né le divin enfant

    Qui est-ce « divin enfant » ?

    Le « divin enfant », l’enfant tant attendu, c’est le messie d’Israël : le christ.

    Christ est le mot grec pour traduire le terme hébreu mashia’h« messie ». Ce mot vient de la racine masha’h« oindre » avec de l'huile d'olive. Trois personnes reçoivent l'onction dans la Torah « le Pentateuque »: le prêtre, le roi et le prophète.Cette onction s’accompagne de la venue du roua’hakodesh « le Saint Esprit ». 

    On appelle messianismel'attente en Israëld'un roi oint qui viendra sur le trône de David pour apporter une ère de paix et de connaissance de Dieu au monde entier.

    Ce messie, fils de David, est considéré dans le livre des Psaumes, comme le « fils de Dieu » : « Je raconterai un décret, l'Eternel m'a dit : tu es mon fils, moi aujourd'hui je t'ai engendré ».(Ps 2, 7). 

    Il y a plus de deux mille ans, un rabbi « maitre, guide » nommé Yéshoua « Jésus » parcourt les villes de la Judée et de la Galilée enseignant aux foules, guérissant les malades, et chassant les démons. Sa parole de feu, qui ouvre la Torah « Pentateuque » à de nouveaux niveaux de compréhension qui jusque-là étaient demeuré cachées, éveille les cœurs de ceux qui l’écoutent. Il est considéré par ses disciples comme le messie. 

    La naissance du messie, c’est la venue en l’Histoire des hommes, dans l’histoire singulière d’un peuple particulier Israël, avec lequel Dieu a contracté une Alliance éternelle, d’un rédempteur pour le salut du monde. Mais ce « divin enfant », en vérité, chaque individu, parce qu’il est fait à l’image et à la ressemblance de Dieu, le porte également en ces entrailles et doit, pour s’accomplir pleinement,  le mettre au monde. 

    Dans « ce monde -ci », l’homme, chacun d’entre nous, est en gestation de son être ultime, ressemblant en cela à une femme enceinte. Nous sommes, tout au long de notre existence, en cours d’enfantement de notre être ultime. Nous avons à devenir des hommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu, autrement dit des hommes divinisés : Dieu s’est humanisé dans l’homme, en le créant à sa ressemblance, pour que l’homme se divinise, en incarnant dans sa chair cette ressemblance.

    Lorsque Dieu révèle son nom à Moïse au buisson ardent, il lui dit « Je serai qui je serai » et « Je serai » avec toi. Ce Nom divin, l’homme le porte en ses entrailles : il est présence de Dieu en devenir en lui, en cours de mise au monde.

    Il ne nous ait pas demandé d’être un surhomme mais un homme véritable. Cela passe par des vies bouleversées, des vies retournées avec la fourche de la prière pour que notre matière devienne une matière humanisée, c’est-à-dire divinisée.

    « Telle est l’histoire des origines du ciel et de la terre lorsqu’ils furent créé ;

    Lorsque l’Eternel Dieu fit une terre et des cieux »(Gn 2, 4).

    Élisabeth

    La suite ICI Télécharger « Il est né le divin enfant.docx »

    -------------------------------

    Articles récents
    « À Greccio, le Pape invite à partager la joie de la Nativité - VAHomélie 4ème DIMANCHE DE L'AVENT - 22 décembre 2019 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :