• Le Dimanche, un jour comme les autres ? - Bruno

    Le Dimanche, un jour comme les autres ?

    79802eacd22dbf275042db75ff2c17fa.gif

    Le dimanche, jour pour Dieu et pour le prochain : est-ce encore une évidence pour les chrétiens d'aujourd'hui ? Le travail, la vie familiale, les obligations nous poursuivent même le Dimanche. La maladie, la vieillesse, les situations douloureuses ne s'arrêtent pas pour autant. Alors le Dimanche, un jour comme les autres ? Qu'avons-nous fait de nos Dimanches ? Rendons ce jour à son originalité première !  

    Ne pouvons-nous pas plutôt, ce jour-là, nous recentrer sur l'essentiel de notre vie, à travers tout ce qui la compose ? Et pour le chrétien, l'Essentiel n'est-il pas le Christ ? Découvrir comment le Christ nous appelle à vivre de Sa vie dans nos occupations quotidiennes. Mais pour bien le découvrir, il est bon de s'arrêter un peu, de prendre de la distance par rapport au rythme de la semaine.   Réaliser ce que nous fêtons le Dimanche, c'est la Résurrection de Jésus, et qu'Il veut nous faire passer, nous aussi, de la mort à la Vie, de notre égoïsme à l'existence donnée par Amour.  

    Se rendre compte également que le lieu par excellence où le Seigneur nous invite à Fêter Sa résurrection, la Vie divine qu'Il veut nous partager, c'est l'Eucharistie.  

    Aller à la messe le Dimanche, ce n'est pas tant une question " est-ce que j'en ai envie ? ", c'est répondre à une invitation de Dieu qui veut nous donner Sa Vie, pour que nous vivions chaque jour davantage et que nous soyons porteurs de cette vie auprès de tous, par des actes concrets de Don de soi-même.  

    Et si vraiment nous retrouvons le Dimanche comme jour pour Dieu et le prochain, c'est toute la semaine, toute notre Vie qui en sera illuminée et fécondée. Redonnons au Dimanche cette saveur de Foi authentique qui bannit tout esprit de rentabilité. Donnons au Dimanche des vertus d'imagination conviviales, de souplesse dans les gestes donnés, de silence intérieur.   Ainsi, nous retrouverons la consistance originelle de ce repos dominical qui fera éclore notre fleur spirituelle aux senteurs de Bonheur.  

    Bruno LEROY.

    http://brunoleroyeducateur-ecrivain.hautetfort.com

    RETOUR À L'ACCUEIL

    « « Discernement, donc … besoin de dialogue. » - Alice (3 de 4)Qui sont les judéo-chrétiens? - InterBible »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 20:04

    Bien d'accord, il a du doigté

    1
    Luce Beaulieu
    Vendredi 22 Novembre 2013 à 17:25

    Je trouve que Bruno remet les pendules à l'heure de façon poétique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :