• Le Pape demande d’affronter «avec détermination» les formes modernes d'esclavage

    Le Pape demande d’affronter «avec détermination» les formes modernes d'esclavage

    Le pape demande d’affronter «avec détermination» les formes modernes d’esclavage (traduction complète)

    Audience à la fondation «Galileo»

    La fête de sainte Joséphine Bakhita, « patronne des victimes de la traite des êtres humains », célébrée le 8 février, invite fortement à « affronter avec une plus grande détermination les formes modernes d’esclavage, qui sont une blessure ouverte dans le corps de la société, une plaie dans la chair du Christ et un crime contre l’humanité ».

    Le pape François a reçu en audience les membres de la Fondation Galileo ce vendredi 8 février 2019, dans la Salle du Consistoire du Palais apostolique du Vatican. Il leur a exprimé sa « reconnaissance » pour leur « généreux engagement en faveur de la mission pastorale de l’Église ».

    Le pape les a remerciés pour leur « rôle précieux » dans l’évangélisation, en particulier des personnes les plus vulnérables, et pour leur « contribution pour sensibiliser davantage à la situation de ceux qui souffrent de la pauvreté et de l’exploitation, spécialement de ceux qui sont prisonniers du crime de la traite des êtres humains ».

    La « Galileo Foundation » se propose de travailler en vue d’ « un monde où la liberté et la dignité de tout être humain sont mises en valeur et protégées », de façon à promouvoir une société « où personne n’est laissé en arrière ni ne souffre de la pauvreté, mais aussi pour « éliminer l’esclavage moderne et le trafic des êtres humains sous toutes ses formes », et enfin, pour « soutenir eux qui travaillent sans répit pour le combattre ».

    Le pape a proposé une prière à sainte Joséphine en 2018.

    Il a dit dans un tweet de ce 8 février 2019: « La traite des personnes est une terrible violation de la dignité humaine. Ouvrons nos yeux sur cette plaie honteuse et engageons-nous à la combattre. #EnsembleContreLaTraiteDesPersonnes@M_RSection_Fr  »

    C’est aussi son intention de prière, promue par le Réseau Mondial de Prière du Pape pendant tout le mois de février.

    Voici notre traduction du discours du pape prononcé en italien.

    HG

    Discours du pape François

    Chers amis,

    Je vous adresse mes cordiales salutations, à vous les administrateurs et bienfaiteurs de la fondation Galileo et je saisis volontiers cette occasion pour exprimer ma reconnaissance pour votre généreux engagement en faveur de la mission pastorale de l’Église. Votre soutien à une grande diversité de projets manifeste d’une certaine manière l’universalité de l’Église.

    En tant que fidèles laïcs, selon les formes de suivi du Seigneur propres à vos vocations spécifiques et aux responsabilités de chacun, vous jouez un rôle précieux en faisant connaître le message de salut de l’Évangile aux personnes de notre temps, en particulier à nos frères et sœurs plus vulnérables. Je vous encourage à aller de l’avant en offrant généreusement ce témoignage si important.

    Je voudrais surtout souligner votre contribution pour sensibiliser davantage à la situation de ceux qui souffrent de la pauvreté et de l’exploitation, spécialement de ceux qui sont prisonniers du crime de la traite des êtres humains. C’est une tâche urgente et essentielle pour les chrétiens d’aujourd’hui. Et c’est pourquoi ce n’est certainement pas une coïncidence si nous nous rencontrons le jour de la fête de sainte Joséphine Bakhita, patronne des victimes de la traite des êtres humains. Elle a connu par expérience personnelle et douloureuse la réalité de l’esclavage et ses conséquences violentes et humiliantes. Et pourtant, par la grâce de Dieu, elle est parvenue à connaître la véritable liberté et la vraie joie. Sa sainteté de vie est un appel non seulement à affronter avec une plus grande détermination les formes modernes d’esclavage, qui sont une blessure ouverte dans le corps de la société, une plaie dans la chair du Christ et un crime contre l’humanité (cf. Discours aux participants à la Conférence internationale sur la traite des personnes humaines, 10 avril 2014), mais aussi à apprendre de son grand exemple. Que nous dit-elle ? Elle nous apprend comment nous consacrer aux pauvres avec tendresse, délicatesse et compassion.

    Chers amis, dans les projets et les activités que vous préparez, puissiez-vous être soutenus par un enracinement toujours plus profond dans la prière, par l’intercession de sainte Joséphine Bakhita et par la force que seul l’Esprit-Saint peut donner. Et tandis que vous servez le Seigneur, j’invoque sur vous et vos familles ses bénédictions de joie et de paix. Je vous remercie pour vos prières et vous demande, s’il vous plaît, de continuer à prier pour moi. Merci.

    © Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

    source ZENIT.org

    -------------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « JE SUIS UN LIVRE - ÉlisabethUne vocation bien spéciale... prêtre et danseur »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :