• Le Pape encourage l'association Rondine- Citadelle de la Paix - VA

    Le Pape encourage l'association Rondine- Citadelle de la Paix - VA

    Le Pape saluant les membres de l’association Rondine-Citadelle de la Paix  (Vatican Media)

     
    Le Pape encourage l'association Rondine- Citadelle de la Paix
     
    Le Pape a reçu ce matin des représentants de l’association Rondine-Citadelle de la Paix, qui fête ses 20 ans cette année. Cette institution située près de Pérouse au centre de l’Italie accueille des jeunes venant de pays en conflit, afin de créer des liens d’amitié qui permettent de briser les préjugés et l’hostilité mutuelle. Une expérience originale que le Pape a voulu encourager.
     

    Cyprien Viet- Cité du Vatican

    Héberger ensemble des jeunes qui auraient pu rester bloqués «dans des cultures envenimées par la douleur et par la haine, et leur offrir un défi audacieux» : «vérifier si l’autre est vraiment un ennemi». C’est la démarche menée depuis 20 ans par la Citadelle de la Paix, qui a permis à de nombreux jeunes, «nés avec le poids des échecs des générations précédentes», de sortir du piège de la haine et de contribuer «au plein développement spirituel, moral, culturel et civil» de leurs peuples respectifs.

    Former les leaders de demain à la résolution des conflits

    Le Pape a salué la pérennité de cette initiative née en Ombrie, sur les terres de saint François d’Assise, sur les lieux d’un «mystère de douleur et d’amour transfigurant», et qui a permis de faire émerger une méthode pour la transformation créative des conflits. Exemple concret évoqué par le Pape : l’appel qui sera présenté à l’Onu le 10 décembre prochain, dans le contexte du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme : «Écouter une jeune Palestinienne et un jeune Israélien qui demandent ensemble aux gouvernements du monde de faire un pas qui puisse rouvrir le futur, en transférant le coût d’une arme du budget de la défense au budget de l’éducation pour former un leader de paix est une chose rare et lumineuse», a souligné le Pape.

    François a souligné l’importance de former des futurs leaders politiques à la résolution des conflits, et capables d’aller dialoguer avec leurs ennemis, «sans arrogance, avec humilité», et ainsi œuvrer à ce que les guerres soient retirées définitivement de l’histoire de l’humanité. «Ne perdez jamais l’étonnement et l’humilité. Cultivez la confiance que vous avez mûrie entre vous et transformez-la en un engagement généreux de service au bien commun», a conclu le Pape.

     source https://www.vaticannews.va 

    ------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Suite du Notre Père - MAIS DÉLIVRE- NOUS DU MAL - ElisabethSainte-Marthe : si nous faisions seulement cela…- Zenit »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :