• Le pape parle de la solitude des prêtres en fin de vie

    Le pape parle de la solitude des prêtres en fin de vie

    Messe matinale à Sainte-Marthe

    Messe à Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

    Messe À Sainte-Marthe © L'Osservatore Romano

    Le pape François a rendu hommage aux prêtres âgés qui ont servi le Seigneur avec fidélité, lors de la messe matinale en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe au Vatican, le 18 octobre 2017. Il a évoqué leur fin de vie vécue souvent dans la solitude : « Quand l’apôtre est fidèle il ne s’attend pas à une autre fin que celle de Jésus » mais il la vit sans amertume, avec la « certitude que le Seigneur est à côté de lui ».

    Le pape a commenté la première lecture (2 Tm 4, 10-17b) où « le grand Paul » qui « a souffert tant d’épreuves pour la prédication de l’Evangile », finit « seul, mendiant, victime d’acharnement, abandonné, (…) dans la désolation : non pas le ressentiment et l’amertume mais la désolation intérieure ». De même pour « le grand Jean-Baptiste », décapité par « le caprice d’une danseuse et la vengeance d’une adultère », a rappelé le pape. De même encore pour saint Maximilien Kolbe, « qui avait fait un mouvement apostolique dans le monde entier et tant de grandes choses » et est mort dans la cellule d’un camp nazi.

    « Quand l’apôtre est fidèle il ne s’attend pas à une autre fin que celle de Jésus », a alors assuré le pape François : « C’est la loi de l’Evangile : si le grain de blé ne meurt pas, il ne donne pas de fruit ». Ainsi « mourir comme martyrs, comme témoins de Jésus, c’est le grain qui meurt et qui donne du fruit et remplit la terre de nouveaux chrétiens ».

    Mais « le pasteur doit avoir cette assurance : s’il marche sur le chemin de Jésus, le Seigneur sera proche de lui à la fin », a poursuivi le pape. Dieu en effet « ne l’abandonne pas ». « Quand le pasteur vit ainsi il n’est pas amer : peut-être vit-il la désolation, mais il a cette certitude que le Seigneur est à côté de lui ».

    Au contraire, le pasteur qui dans sa vie « s’est occupé d’autres choses que les fidèles – par exemple il s’est attaché au pouvoir, à l’argent », ne connaîtra pas cette solitude du juste au terme de sa vie. Et le pape d’ajouter : « Peut-être y aura-t-il les neveux, qui attendront qu’il meure pour voir ce qu’ils peuvent emporter ».

    Pères jusqu’au bout

    Le pape François a rendu hommage aux prêtres âgés qui ont consacré leur vie au service de l’Eglise : « Quand je vais faire une visite dans une maison de repos de vieux prêtres, je trouve beaucoup de ces courageux qui ont donné leur vie pour les fidèles. Et ils sont là, malades, paralysés, en fauteuil roulant, mais on voit tout de suite leur sourire. (…) parce qu’ils sentent le Seigneur très proche d’eux. Et ils ont aussi les yeux brillants et demandent : ‘Comment va l’Eglise ? Comment va le diocèse ? Comment vont les vocations ?’. Jusqu’à la fin, parce qu’ils sont pères, parce qu’ils ont donné leur vie pour les autres ».

    Le pape a conclu en invitant à prier pour les prêtres en fin de vie : « Prions pour les pasteurs qui sont à la fin de leur vie et qui attendent que le Seigneur les emporte avec Lui. Et prions pour que le Seigneur leur donne la force, la consolation et l’assurance que, bien qu’ils se sentent malades et seuls, le Seigneur est avec eux, proche d’eux ».

    source ZENIT.org

    ----------------------------------

     Les nouveautés - OFS-Sherb

    « La miséricorde de Dieu ne s'épuise pas - interBibleNouvelles d'Haïti de par un missionnaire franciscain- Raymond Mailhot ofm »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :