• « Le problème avec les jeunes, c'est qu'elles, c'est qu'ils vont là où il y a de la vie. » - Alice

    « Le problème avec les jeunes, c'est qu'elles,
    c'est qu'ils vont là 
    où il y a de la vie. »

    Réflexion d'un évêque, après les J.M.J. de Madrid, en août 2011. 

    « Le problème avec les jeunes, c'est qu'elles, c'est qu'ils vont là où il y a de la vie. » - Alice

    1) «  Les jeunes, la foi et le discernement des vocations. C'est le thème du prochain synode des évêques qui se tiendra à Rome en octobre 2018 . Les deux précédentes réunions de cette ''assemblée générale ordinaire '', en 2014 puis 2015, étaient consacrées à la famille. Elles avaient débouché, en avril 2016, sur un texte du pape François, ''Amoris laetitia'' (la joie de l'Amour) dans lequel il appelait à « prendre les jeunes au sérieux » et à ne pas les « tromper ». Un entrefilet du Pèlerin du 13/10/2016.

    En lisant cet entrefilet, je m 'étais dit : « A quoi bon ?! » Puisqu'il n'est pas question de « changer un iota » aux dogmes écrits... ? ! Puisque...

    C'est alors que j'ai repensé à la poésie de R. Kipling, : « Si… Tu seras un homme, mon fils »

    « Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

    Tu seras un homme, mon fils. »

    Donc, malgré tout , continuons à avancer ensemble...Bien sûr, je ne répondrais à la place des jeunes. Mais, je voudrais relever 2 expressions : « discernement des vocations » et « ne pas les tromper »

    Il faut d'abord reconnaître que le mot « Vocation » pose problème car trop souvent, je n'ai entendu parler que de la vocation sacerdotale, notamment lors du dimanche des vocations !... Avoir la vocation et répondre favorablement à cette vocation, c'est répondre à l'appel du Christ. Mais pour faire quoi ? Dit-on encore aux  jeunes: « Donnez généreusement votre vie à Dieu » !

    Donner généreusement ma vie à Dieu, bel idéal mais, dans la vie réelle, il y aura des chutes tel le reniement de Pierre.

    Donner généreusement toute ma vie à Dieu, est indépendant de ma fonction dans l’Église, d'une vie célibataire ou consacrée ou dans le mariage ! C'est une réponse d'Amour !!! Pour répondre à son appel, le Christ nous demande -t-il de prononcer 3 vœux. La pauvreté, valeur évangélique.Mais le Christ demande-t-il de rester célibataire ? Et le Christ ne cite pas l'obéissance dans ses Béatitudes ni dans sa parabole du jugement dernier. Cette obéissance est-elle valeur évangélique ? Alors qu'il n'est question que d'une relation d'amour : « Pierre, m'aimes-tu ? »

    Le pape François parle de vocation dans le mariage, comme dans la vie religieuse, comme dans une vie de célibataire non consacrée, une vocation de par notre baptême.

    Notre vocation de personnes laïques, fidèles en Église, a la même valeur que la vocation de prêtre. Certaines personnes le contestent fortement. Je l'ai lu, encore, il y a quelques jours dans une pétition, comportant « une déclaration de fidélité à l'enseignement immuable et à la discipline ininterrompue de l’Église sur le mariage » :

    « Nous réaffirmons résolument la vérité selon laquelle, le mariage étant excellent, la consécration définitive d’une personne à Dieu à travers une vie de chasteté parfaite est objectivement supérieure parce que c’est une espèce de mariage spirituel par lequel l’âme s’unit au Christ. La sainte virginité a été recommandée par notre Divin Rédempteur et par saint Paul comme un état de vie complémentaire mais objectivement plus parfait que le mariage. » !!! Mais qu'importe notre fonction et notre vie de célibataire ou de personne mariée, l'important est d' AIMER !

    Répondre à l'appel pour se mettre au service des autres ou au service de l’Église ? Le Christ nous appelle à aimer, être au service des autres, des pauvres, des personnes étrangères, exclues... et aussi Il nous a montré qu'il fallait savoir demander à l'autre son aide. Aimer comme Il nous a aimé.e.s ! Et il me faut apprendre à aimer à chaque instant !!!

    Ne pas tromper les jeunes !

    Donc plus de clarté sur la vocation mais aussi dans le discours sur l'amour d'une autre personne dans le mariage, l'amour des autres personnes. Au sujet du mariage, l’Église nous parlait de routine, ou «  que notre cœur ne se sentira pas comblé. » Alors, je dis que j'ai été trompée.

    Lorsque j'étais jeune, je voyais la vie routinière des adultes et je me disais : je ne veux pas être installée dans une vie routinière. Cependant, à 35 ans, j'ai pensé : « ça y est, je suis installée ! Mariée, 2 enfants et mon travail à quelques kilomètres de chez-moi ». Mais qu'elle ne fut pas ma surprise lorsqu'un jour, on m'a demandé si ce n'était pas lassant de faire toujours la même chose, répéter les mêmes cours, tous les ans. Surprise car je n'ai jamais vu mon enseignement comme cela ! « Non, ai-je répondu, ce qui m'intéresse, c'est ce que je vis avec mes élèves ! » J'ai compris que l'on voit la routine chez les autres parce qu' on ne voit pas la qualité des relations entre les personnes, l'amour que l'on peut déposer aux pieds de l'autre, des autres, à chaque moment !!!

    Durant ma vie étudiante, je suis tombée en admiration devant une perce-neige et j'ai poursuivi mon chemin vers la faculté en me disant : « Alice, tu peux continuer à faire des études de maths pour enseigner si tu n'oublies pas de privilégier les relations humaines » ( Instant que j'appelle mon sacrement de la perce-neige qui me nourrit toujours!). Aimer l'autre m'aide à aimer les autres et aimer les autres m'aide à aimer l'autre. L'Amour est Relation, l' Amour est Trinitaire.Notre vie de couple ne nous coupe pas du monde. Notre vie de couple nous aide à aller vers les autres, dans ce monde.

    2) Le pape François vient de lancer, ce vendredi 13/01/17, un appel aux jeunes pour la phase de consultation pour ce futur synode.

    « L’Église a décidé de s’interroger sur la façon d’accompagner les jeunes à reconnaître et à accueillir l’appel à l’amour et à la vie en plénitude. Elle souhaite également demander aux jeunes eux-mêmes de l’aider à définir les modalités les plus efficaces aujourd’hui pour annoncer la Bonne Nouvelle. »

    Mais quelles, quels jeunes vont avoir connaissance de ce questionnaire ? Qui va répondre ? Malgré tous les moyens de communication, les jeunes sont-elles, sont-ils à l'affût du discours de l’Église ? Je pensais :« A part quelques irréductibles Gauloises, Gaulois ! » comme dit une B.D.

    3) Et, par hasard, en feuilletant un classeur, je redécouvre ce texte qui me réjouit.

    « Cet évêque se réjouissait de la présence de tant de jeunes à Madrid autour du pape Benoît XVI, de leur ferveur et de leur enthousiasme, puis il s'interrogeait sur le devenir de ces jeunes en reconnaissant qu'on ne les retrouverait sans doute pas dans les paroisses. Et pour ce faire comprendre il a dit ceci (citation de mémoire) : « Le problème avec les jeunes, c'est qu'ils vont là où il y a de la vie. » En contrepoint de ce ''cri du cœur'' de cet évêque, ce qui s'entendait , c'est qu'en dehors des J.M.J., la vie n'est pas dans les lieux ordinaires de l’Église, notamment pas dans nos paroisses, pas dans nos assemblées dominicales. »

    (Texte tiré d'un blog de Desiderius Érasme, 39ème lettre à son ami Thomas More, tous deux ressuscités sur la toile ! Août 2011).

    Ce texte sur les JMJ a été pour moi, un magnifique début de réponse : utilisons, au moins, tous les moyens de communication mis en œuvre pour les JMJ !!!

    Et faisons confiance , comme le pape François, en la jeunesse !

    Dans la Joie, l'Espérance et la Paix du Christ !

    Alice

    --------------------

    Articles récents- OFS-Sherb
    « Le Symposium de l’EmpathieCapMissio, au sein d'une paroisse rayonnante ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :