• Le Vatican sur la défense - E&E

    Nouvelle publication sur Eglises & écologies (E&E)

     

    Le Vatican sur la défense

     

      |

    ivoire.jpg  Si le Vatican est en ébullition après l’annonce de la renonciation du pape actuel, il n’en est pas moins vrai que la vie continue. Et les sujets de préoccupation ne manquent pas.

     

    Le 22 janvier dernier par exemple, leP. Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a réagi à un article du  National Geographic qu’ E&E avait évoqué il y a quelques temps déjà, à propos du trafic illégal d’ivoire dans le monde.
    Il faut dire que le journaliste Oliver Payne, à l’origine de l’enquête de la revue, avait pris la peine, en septembre dernier, de demander lui-même au P. Lombardi une réaction sur le sujet, notamment du fait que certains pays ou réseaux catholiques continuent d’encourager ce trafic, pour pouvoir produire et écouler des objets de piété dans cette matière particulièrement prisée par les collectionneurs. L’auteur de l’article laissait même entendre que le Saint-Siège lui-même manquait un peu de discernement puisqu’il lui arrivait encore d’offrir des cadeaux en ivoire aux chefs d’Etat en visite auprès du souverain pontife.
    La réaction du P. Lombardi aura donc mis quelques mois à arriver. Il s’agit d’un petit billet, publié sur le site de la revue, laissant entendre qu’au contraire, « l’engagement du Vatican sur la question de l’usage religieux de l’ivoire ralentirait les massacres illégaux d’éléphants. »  Un message qui reçu en retour un grand nombre de courriels, souvent passionnels, inondant la boîte postale du P. Lombardi. Ce dernier vient de publier une note supplémentaire afin de réaffirmer la doctrine de l’Église sur la protection de l’environnement et l’attention envers les animaux, démentant notamment l’usage d’ivoire au Vatican, à l’exception de certains cadeaux reçus de la part de chefs d’Etat… Pour ce qui est du prêtre philippin impliqué directement dans le trafic illégal d’ivoire qu’évoque l’enquête, le P. Lombardi a rappelé que le Vatican n’était en rien engagé là-dedans. Le porte-parole du Vatican a proposé que le Conseil pontifical Justice et Paix, l’Académie pontificale des sciences et même Radio Vatican se mettent au travail sur ce sujet…

    Il y a urgence en effet, car, le rappelait un article récent reproduit par le journal Courrier International, « après les diamants de Sierra Leone et les mines du Congo, l’ivoire semble être la dernière ressource dont l’exploitation est nourrie par les guerres en Afrique. »

    Une fois encore, il ne s’agit donc pas d’une simple question d’écologie romantique, mais d’une compréhension globale d’une écologie où la place de la vie animale témoigne aussi de la qualité de nos relations humaines…

    DL

    Source : Apic

    Source http://ecologyandchurches.wordpress.com

    Autres dossiers

    « Dieu est absent de notre vie ? - ÉlisabethLa foi et la rencontre du Christ (2/12) - InterBible »

  • Commentaires

    3
    Struyven
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:00

    Que dire à ce propos ? Les cadeaux reçus de chefs d'Etats, en ivoire, fallait-il les refuser au risque de choquer ?.......Cela date de quelle époque .....?

    Quant aux statues ou statuettes, elles sont, à présent, souvent faites de résine, moins cassable que l'argile ou le plâtre. Les imitations d'ivoire sont faites de façon excellente et très belle.

    Pour le reste, je me demande ce que l'on va encore trouver qui accablera notre Eglise dont le chef, notre Pape est au Vatican......

    Que l'Esprit-Saint daigne nous éclairer tous ! Amen.

    2
    Jean Michel Joffres
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:00

    C'est très bien de défendre les animaux, Saint François serait d'accord, mais il faut aussi se méfier des chases que l'on dit sans assez les vérifier...

    1
    annemarie
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:00

    exactement,les pays riches s'accaparent des matieres premieres pour faire du fric

    et les president de ces pays achetent des immeubles a paris

    tandis que le peuple crevent de faim

    l'organisme ccfd a beaucoup a faire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :