• Les évêques du Brésil dénoncent une «terre sans loi»

    Les évêques du Brésil dénoncent une «terre sans loi»

     

    Les évêques du Brésil dénoncent une «terre sans loi»

    La Commission pour la Pastorale de la Terre au Brésil dénonce notamment
    la déforestation en augmentation. - ANSA

    29/08/2016

    (RV) Le Brésil est devenu «une terre sans loi, où tout est permis». C’est ce que dénonce dans un communiqué la Commission pour la Pastorale de la Terre de la Conférence épiscopale du pays. Selon cet organisme, la flexibilité de l’emploi et le démantèlement progressif des réseaux de protection sociale et de protection de l’environnement en cours sont autant de «pas en arrière» qui «rappellent la période de la dictature militaire».

    La déforestation avance à pas de géant, accusant une augmentation de 97% par rapport à 2015. Les grands propriétaires terriens et l’agrobusiness frénétique dont ils sont porteurs, font reculer la forêt amazonienne avec une intensité encore jamais atteinte. Ce communiqué attire encore l’attention sur un autre phénomène préoccupant, lié à l’exploitation des ressources naturelles : celui des violences contre les populations rurales et indigènes. Les homicides liés à des conflits pour la terre ont augmenté. On en comptait 50 pour 2015. Au mois d’août, on en compte déjà 40.

    La Commission pour la Pastorale de la terre, depuis 41 ans aux côtés des paysans brésiliens, en appelle à la responsabilité des pouvoirs publics. Elle dénonce en outre la répression accrue et la criminalisation des mouvements pour les droits des paysans de la part des forces de l’ordre. Selon le chef de cette commission, cette escalade de violence serait lié au changement survenu à la présidence brésilienne, et le lancement de la procédure de destitution visant Dilma Rousseff, jugée pour maquillage des comptes publics.

    (BH-MA)

     Source http://fr.radiovaticana.va

    ------------------------------

    Les nouveautés - OFS-Sherb
    « Le pape parle d'aide aux pauvres avec Mark Zuckerberg« Moi, j’ai planté, Apollos a arrosé; mais... - Interbible »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    ambrinette
    Mercredi 31 Août 2016 à 11:51

    L'édition française de la revue "the Ecologist n°46,mars -avril -mai attire l'attention sur ce "phénomène", ainsi que l'association Greenpeace-International, tandis que Greenpeace-France surveille les importation de bois illégales.

    En effet déforestation et extractionnisme avancent la main dans la main, au grand dam des populations locales et de notre "soeur
    Terre-Mère qui nous sustente et nous gouverne" dit François. Je remarque...C'est encore elle en fin de compte qui  nous "gouvernera"...mais  la Vie, sous toutes ses formes, souffre et souffrira.

    Greenpeace -International signale, depuis quelques mois, la déforestation pour la construction de 7 barrages sur l'Amazone et ses affluents. Elle lance un appel au soutien des populations locales qui veulent résister à ce projet pharaonique.

    Je souhaite très fort que Associations écologistes et Croyants puissent se retrouver sans préjugés la main dans la main pour faire cesser ces conduites destructrices et je salue la déclaration des Evêques brésiliens

    Les pouvoirs publics où qu'ils soient ne sont pas toujours à la hauteur, tant s'en faut, et semblent avoir perdu le sens du "Bien commun".

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :