• Mais où … ? - Alice

    Mais où … ?

     

    Changement de prêtres dans notre paroisse. Notre curé est remplacé par un prêtre africain. La Bretagne avait pourtant de nombreux prêtres ! Mais où sont donc passés tous nos prêtres ? Où sont-ils ? Ont-ils tous pris une retraite bien méritée ? Quelle est donc la moyenne d’âge de nos curés ? 

    Lors de la 1ère messe de notre nouveau curé, à un moment, il a dit : « Que tous les enfants viennent autour de moi. » Il va les chercher dans l’assemblée et il se retrouve avec 3 enfants à ses côtés. Il s’écrie alors : « Mais où sont donc les enfants ? Où sont donc les enfants ? »

    Mais où … ?

     

    A l’occasion des JMJ de Madrid, en 2011.

    Sur le blog de Desiderius Erasme, l’auteur de ce blog relate ce qu’il a entendu sur France Info : «  Un évêque se réjouissait de la présence de tant de jeunes autour du pape. Puis s’interrogeait sur le devenir de ces jeunes en reconnaissant qu’on ne les retrouverait sans doute pas dans les paroisses. Et pour se faire comprendre, il ajoute :

     

    ’’Le problème avec les jeunes, c’est qu’ils vont là où il y a de la vie.’’ Quel terrible aveu !!! Je ne peux pas m’empêcher d’entendre à mes oreilles :’’ Pourquoi chercher parmi les morts celui qui est vivant ?’’ Mais où est la Vie ?

    Photo : début du synode 2015.

    Je pense Mc 12, 35. « Dans son enseignement, Il disait :’’Prenez garde aux scribes qui tiennent à déambuler en grandes robes » Mais où sont donc les femmes ?

     

    Synode sur la famille.

    Mais où sont donc les femmes ? Mais où sont donc les fidèles ? Mais où sont donc les familles ? Mais où sont donc tous ceux, toutes celles qui sont en souffrance ? Où sont les personnes blessées par l’Eglise ? Iront-elles dans un hôpital de campagne qui fonctionne selon la tradition ?

    Sur quels textes vont-ils s’appuyer ? «  Sur la doctrine ! On n’y touchera pas ». « mon royaume n’est pas de ce monde ». Alors pourquoi son Eglise veut-elle régenter ce qui se passe dans ce monde ? Le Christ n’aime-t-il pas toute personne, célibataire, mariée, vie religieuse, larron en croix avec lui, femme adultère, collecteur d’impôts, Samaritaine…Comment peut-on accepter une doctrine qui cause tant de souffrances ? Comment peut-on mettre de si lourds fardeaux sur les épaules des fidèles, fardeaux qu’on ne porte pas soi-même. Je crois entendre le Christ vis-à-vis des pharisiens ! Et j’entends aussi: « Vous qui ployez sous les fardeaux, venez à moi car mon fardeau est léger ! » Oui, mais où es-tu, Seigneur ?

     

    La Tradition ne doit-elle pas évoluer ? Mais à partir de quel moment parle-t-on de tradition ? Je n’imagine pas les premiers disciples se promener avec mitre sur la tête et crosse bien en main, surtout pour célébrer le repas du Seigneur où le Christ s’est fait humble serviteur et a dit son discours testamentaire.

     

    Que l’Esprit Saint souffle, ouvre portes et fenêtres ! Qu’Il nous ramène à l’évangile : « Et c’est à cela que tous, toutes reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les unes pour les autres ». 

    Ce qui plaît à Dieu c’est d’aimer. Laisse-nous vivre dans l’amour de l’autre, des autres !

     

    Alice

    ---------------------------------------------

     

     
    « La lettre ''Pé'' - de l’alphabet hébraïque - ÉlisabethJEUNES COUPLES ET FAMILLE - 18 OCT 2015 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :