• Méditation - Exode : le voyage de la foi - Richard Rohr

    Méditation quotidienne de Richard Rohr

    Du Centre d'action et de contemplation

     Crédit image : Jenna Keiper, Reflections II (détail), 2020, photographie, Albuquerque.

     

    Exode : le voyage de la foi 

    Le voyage de l'Exode, le voyage qu'Israël a parcouru, est une image du voyage effectué par toute personne qui se met en quête de la Présence divine. Israël est, pour ainsi dire, l'humanité personnifiée, et donc ce qui est arrivé à Israël est ce qui arrive à tous ceux qui entreprennent le chemin de la foi. Le christianisme doit se reconnaître dès le début comme une religion inclusive et honorer ses racines dans le judaïsme.

    Dans le livre de l'Exode, l'Egypte est le lieu de l'esclavage et la Terre Promise est le lieu de la liberté. Le voyage de l'Égypte à la Terre promise, à travers la mer Rouge jusqu'au Sinaï et à travers le désert, est une saga qui symbolise notre propre lutte vers une liberté intérieure toujours plus grande, renforcée par la « grâce ». L'histoire d'Israël décrit symboliquement l'expérience de notre propre libération par Dieu et vers un amour universel.

    Pour les Afro-Américains asservis qui connaissaient le livre de l'Exode, ce voyage de foi est devenu plus qu'un symbole. C'est devenu un voyage de libération du système d'exploitation de l'esclavage. Comme l'a décrit le théologien noir James Cone : « Le récit montre clairement que les esclaves noirs croyaient que, tout comme Dieu avait délivré Moïse et les Israélites de l'esclavage égyptien, il délivrerait également les Noirs de l'esclavage américain. Et ils ont exprimé cette vérité théologique en chants :

    Oh Mary, ne pleure pas, ne te plains pas,
    Oh Mary, ne pleure pas, ne te
    plains pas, l'armée de Pharaon s'est noyée,
    Oh Mary, ne pleure pas. [1]

    Les histoires d'Exodus n'ont de sens religieux pour les gens que dans la mesure où ils cheminent eux-mêmes sur un chemin de foi. Si nous marchons dans l'Esprit et écoutons l'Esprit, nous pouvons assez facilement relier ces histoires à notre propre vie et nous identifier à l'expérience d'Israël.

    Nous devons tous nous tourner vers Dieu et nous laisser conduire sur ce chemin de foi. Nous devons être disposés à vivre l'Exode dans nos propres vies, à laisser Dieu nous emmener de la captivité à la liberté, de l'Egypte à Canaan, sans trop savoir comment traverser l'immense désert entre les deux.

    Moïse prend le risque de la foi. Tout ce que Dieu lui a donné est une promesse, et pourtant il agit sur cette promesse. Les gens de foi sont ceux qui s'attendent à ce que les promesses de leur âme la plus profonde soient accomplies ; la vie pour eux devient un temps entre la promesse et l'accomplissement. Ce n'est jamais une ligne droite, mais toujours trois pas en avant et deux en arrière—et l'arrière crée une grande partie de la connaissance et de l'impulsion pour l'avant. (Je ne savais pas que cela deviendrait mon livre beaucoup plus tard, Falling Upward .)

    Comme les Israélites, nous découvrirons que le désert n'est pas tout désert. Le chemin vers la Terre Promise mène à la vie même au milieu du désert. Quand on s'y attend le moins, il y a une oasis. Comme les Écritures le promettent, Dieu fera fleurir le désert (Ésaïe 35 :1).

     
     

    [1] James Cone, Dieu des opprimés (Seabury Press : 1975), 11.

    Adapté de Richard Rohr et Joseph Martos, The Great Themes of Writing: Old Testament (St. Anthony Messenger Press: 1987), 19; et

    « Exodus : The Journey of Faith », Les grands thèmes de l'Écriture , bande 3 (St. Anthony Messenger Tapes : 1973).

    Crédit image : Jenna Keiper, Reflections II (détail), 2020, photographie, Albuquerque.

    Inspiration de l'image : Ces branches entrelacées parlent de la nature tressée des thèmes bibliques : mystère, espoir, possibilité, résilience, vulnérabilité et force. Bien que ces feuilles aient connu des jours meilleurs, les nuages ​​portent l'espoir de la pluie.

      source https://cac.org
    --------------------------------------
     
    « Délégation des peuples autochtones pour rencontrer le Saint-Père - CECCEn juillet, le Pape prie pour bâtir l'amitié sociale VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :