• Mes voeux, en cette année de la foi - Alice

    Mes voeux, en cette année de la foi



    « Dieu était là et je ne le savais pas ! »

    Trouver dans ma vie Ta présence, tenir une lampe allumée.

    Choisir avec Toi la confiance, me savoir aimée et aimer.

    Découvrir Ta présence !

     

    « Tournons-nous vers le Seigneur ! »

    Mais où es-Tu, Seigneur, pour me tourner vers Toi ?



    Jésus marche avec.. Il y a 2 mois, je visitais une église. Devant le choeur, j'ai vu une clôture et j'ai revu cette image de mon enfance où nous étions agenouillé(e)s devant cette clôture pour recevoir la communion. Sur un petit écriteau, il était mentionné : « interdit de pénétrer dans le sanctuaire. » Je n'ai pas hésité une seconde et, avec joie, je repensais en moi-même : « Alice, tu regagnes en jeunesse, tu es toujours aussi rebelle. » Et... j'ai choqué mes 2 compagnes : « Alice, c'était écrit. Tu n'avais pas à faire cà ! ». J'ai alors essayé d'expliquer : « Dans le Temple, nul(le) n'avait le droit de pénétrer dans le Saint des Saints sauf le prêtre qui était désigné. Cela est dans la religion juive. Pour moi, le Christ s'est laissé approcher, toucher par tous ceux et toutes celles qui cherchaient à Le rencontrer. Il a repris les apôtres qui voulaient éloigner les enfants, l'aveugle qui criait pour L'appeler alors que les disciples cherchaient à faire taire...Il s'est laissé touché par la femme ayant une maladie de sang, par la femme qui est venue pleurer à ses pieds et que le pharisien Simon aurait volontiers envoyer promener. » En pénétrant dans le choeur, d'un seul coup, j'ai aperçu une lampe rouge me rappelant Ta Présence, Seigneur. Oui, découvrir Ta Présence et tenir une lampe allumée … Racontant cela à Pierre, mon petit homme, il me dit alors : « Rappelle-toi, Alice, dans l'évangile, lorsque le Christ expira, le voile du temple se déchira en deux, de haut en bas, pour ne plus cacher le Saint des Saints à la foule des croyants »

    Qu'en cette année de la Foi, nous puissions prendre conscience que Tu est Présent en nous et en tout (e) autre, que le Saint des Saints est en chacun(e) de nous et... tenons notre lampe allumée !

     Je crois en Dieu-Amour. Seigneur, tu nous aimes. Tu nous as créé(e)s à Ton image c'est à dire capables d'aimer. Croire en Toi qui es Amour n'est-ce pas aussi croire en toute personne, lui faire confiance, croire en l'autre qui, en son humanité, peut nous faire découvrir Ta divinité.

    Seigneur, je fais souvent cette prière, en étant allongée sur mon lit : « Seigneur, je me laisse contempler par Toi qui es Amour. Je me laisse imbibée par ton Amour, Ta tendresse, Ton Pardon miséricordieux et je vois l'autre. Tu nous enveloppes dans un même Amour. » Lorsque deux personnes s'aiment, elles apprennent à contempler l'autre et aussi à se laisser contempler par l'autre. Ce regard de l'autre alimente mon amour. Il me nourrit. Comme cette prière m'a appris à découvrir la Paix en Toi, Seigneur ! Elle m'a aussi appris à vivre l'Espérance dans ce monde, en me donnant la vocation de semer des graines d'amour, à être levain dans la pâte. Je continue inlassablement mon action, avec d'autres, et même si je ne vois rien changer, je crois que Tu es là, au coeur de ce monde et que Tu oeuvres, que cela mûrit, tout doucement...

    Seigneur, je me sais aimée, aimée dans ma famille, par mon petit homme, mes enfants, les ami(E)s et j'ai aussi eu la joie de découvrir que Tu m'aimes. Mais, est-ce que je suis une enfant gâtée si je dis que j'ai toujours soif de plus d'amour ! Puis-je avouer cette faiblesse de ce besoin d'amour ou d'amitié. Combien je suis sensible à la moindre marque d'amitié et combien cela me rend enthousiaste, combien mes ailes sont brisées lorsque je ne trouve que silence ou indifférence !

    Que cette soif d'amour me rende plus attentive aux pauvres et aux démuni(E)s !

     Je crois au Christ et en son Evangile, la Bonne Nouvelle. Toi, Jésus, tu t'es émerveillé de la foi de la Cananéenne, de la foi du centurion. Tu as guéri en disant : « Va, ta foi t'a sauvé(e). » Mais à qui T'adressais-Tu lorsque Tu dis : « Ô ! Hommes de peu de foi ! » Je crois qu'avec Toi, nous pouvons faire des miracles d'Amour, Nous pouvons rendre la vue aux aveugles, redonner la parole aux muets, remettre debout l'autre, lui redonner confiance, lui faire retrouver le sourire, l'audace de marcher avec d'autres...

    Qu'en cette année de la foi, nous puissions nous émerveiller de la foi que nous découvrons en l'autre, de la foi que peut me faire découvrir même un incroyant... Emerveillons-nous et que notre amour puisse faire des miracles !

     
    Je crois en l'Esprit-Saint, souffle qui ouvre portes et fenêtres, souffle de vie qui fit s'écrouler les murailles dans lesquelles le silence m'avait emmûrer. Je crois en l'Esprit-Saint qui souffle où Il veut, surtout là où je ne l'attendais pas ! Et je m'émerveille.

    Et dans mon action de grâces, je voudrais remercier, Seigneur, tous les bons Samaritains, toutes les bonnes Samaritaines qui se sont baissé(e)s, penché(e)s sur moi, qui ont pansé mes blessures, qui m'ont relevée et qui m'ont conduite à Toi. J'étais une écorchée vive qui criait, une louve hurlante et peu à peu, je découvre, en Toi, la Joie, l'Espérance et la Paix, fruits de Ton Amour. (même si mes blessures ne se cicatrisent pas, toujours rouvertes par une parole, une information...)

    Qu'en cette année, je sache moi aussi être le bon Samaritain auprès des cassé(e)s de la vie !

     Je crois en cette Humanité, foule immense du Peuple de Dieu en marche.

    Qu'en cette année de la foi, nous sachions croire que l'autre peut aussi nous montrer la Route, le chemin de Vérité, de Justice, de Vie.
    Que nous sachions marcher, tous et toutes, ensemble sur les routes humaines !


    Alice

    Autres dossiers

    « Et le numéro gagnant est le … 56 - E&ELe Baptême du Christ - Élisabeth »

  • Commentaires

    3
    Alice Damay-Gouin
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    Merci, Luce.

    J'ai effectivement rencontré des incroyant(e)s qui m'ont bousculée dans ma foi et qui m'ont fait avancer.

    Dans la Paix du Christ!

    Comme ces mots sont simples à dire lorsqu'on a découvert cette paix!

    Joie et merci,

    Alice

    2
    Luce Beaulieu
    Mercredi 3 Juillet 2013 à 20:04

    Le souhait le plus marquant:

    nous émerveiller de la foi que peut me faire découvrir même un incroyant.

    1
    Jeudi 10 Janvier 2013 à 14:25
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :