• Mgr Duffé: la protection intégrale pour combattre l’armement - VA


    Des missiles nucléaires (photo d'illustration).  (Gerasimov)

    Mgr Duffé: la protection intégrale pour combattre l’armement.

    La question du désarmement était au cœur d’une conférence virtuelle organisée, ce mardi 23 mars 2021, par le Saint-Siège. Mgr Bruno-Marie Duffé, secrétaire du dicastère pour le Service du Développement humain intégral, souligne le rôle des croyants dans la promotion de la paix.
     

    Entretien réalisé par Hélène Destombes - Cité du Vatican

    Cette réunion de trois heures, promue par le dicastère pour le Service du Développement humain intégral et la Commission Covid-19, a rassemblé des chercheurs, des responsables religieux et plusieurs personnalités de la Curie romaine.

    Organisée sur le thème "Advancing integral disarmament in times of pandemic" (faire progresser le désarmement en temps de pandémie), la conférence s’est tenue un peu plus d'un an après l’appel au désarmement du Pape François et du secrétaire général des Nations-Unies.

    Une réflexion nourrit par “Laudato si'” et “Fratelli tutti”

    Les participants ont réfléchi à la manière de promouvoir un cessez-le-feu mondial et de mettre un terme à la production et à la prolifération des armes. Ils ont pris appui sur les deux encycliques du Pape François, “Laudato si'”, sur la sauvegarde de la maison commune, et “Fratelli tutti”, sur la fraternité et l'amitié sociale qui «développent une pensée de la réconciliation», relève Mgr Bruno-Marie Duffé.

    La crise sanitaire a accentué un certain nombre de questions relatives aux relations et à la solidarité internationales ainsi qu’au désarmement et à la paix, observe, le secrétaire du dicastère pour le Service du Développement humain intégral. «Il fallait que nous puissions faire des propositions en termes de dialogue entre les religions et d’implication des religions pour la paix et contre la course aux armements».

    Promouvoir la sécurité intégrale 

    Des suggestions ont ainsi été avancées, «de l’ordre du conseil auprès des décideurs politiques» ou concernant «la reformulation d’un droit international» et d’«un renforcement de l’État de droit», précise Mgr Duffé, rappelant l’importance du multilatéralisme, c’est-à-dire d’«une communauté des nations».

    La question de la sécurité intégrale, portée par le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d'État du Saint-Siège, a largement était débattue. Il s’agit d’une «protection intégrale» qui prend en considération toutes les dimensions de la vie collective et en particulier la santé et l’écologie, indique le secrétaire du dicastère pour le Service du Développement humain intégral.

    Les croyants, acteurs d’une pédagogie de la paix

    Les croyants ont un rôle important à jouer pour interpeller les leaders engagés dans la course aux armements et les fabricants d’armes. Cela peut paraître un peu utopique, reconnaît Mgr Duffé, mais «lorsque l’on a parlé dans l’Ancien Testament de la Terre promise c’était très utopique», tout comme l’était, après la première guerre mondiale, le discours sur la Société des Nations.

    «Les croyants et les marcheurs sur les pas du Christ sont porteurs d’une utopie mais qui doit se traduire en étapes», affirme Mgr Duffé. Sans être déconnecté du réel, il s’agit d’«aider les décideurs dans la recherche d’une pédagogie de la paix et d’une implication pour la coopération internationale et pour le développement, qui permet de sortir de la guerre».

    source https://www.vaticannews.va/
    -----------------------------------------------
    Articles récents
    « Un océan d'amour et de joie. - Bruno4e entretien: Cardinal Cantalamessa: Jésus n'est pas une idée, mais une personne - VA »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :